[NCAA] Tournoi final 2024

Modérateur : Modérateurs NBA

visiteur
Hall Of Famer
Messages : 6044
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [NCAA] Tournoi final 2024

Message par visiteur »

Final 4

Comme décrit plus haut, les scénarios n'ont pas été totalement ceux attendus même si c'est bien la finale la plus probable qui aura lieu lundi...

Purdue (1)-NC State (11)

Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir vu Purdue prendre très rapidement le lead sur la rencontre (9-2 4ème puis 21-11 10ème), qu'Edey a pris totalement la mesure de Burns, mais je n'ai eu le sentiment de voir véritablement un match disputé dans cette rencontre même si NC State eut un rapproché à une possession à 30 secondes de la mi-temps.
Mais Burns muselé par la défense, pas seulement dans ses propres points mais aussi ne pouvant que peu orienter le jeu, le jeu offensif de NC State se trouva cantonné à quelques contres, au jeu en isolation de Horne et à quelques arabesques de Morsell...

Bien trop court pour empêcher une équipe de Purdue toujours dans son mode belle équipe de Big 10 qui déroule via Edey mais aussi par des lignes extérieures, très fiables, très justes, sachant très bien défendre....

Bref une fois le petit flottement de fin de mi-temps résolu dès le retour des vestiaires on eut droit à une rencontre où Purdue eut entre 3 et 4 possessions d'avance et quand soudain à 5 minutes de la fin le score passa à +20, j'eus l'impression que ça avait le cas quasiment pendant tout le match....

Opération rédemption toujours en cours, plus qu'une rencontre avant l'accomplissement...

UConn (1)-Alabama (4)

Là ce fut très différent... Certes Alabama avait montré toute sa qualité dans sa région, mais de là à tenir tête à une équipe qui s'est frisée les moustaches deux semaines d'affilée...

Pour la première fois du tournoi, UConn a dû s'employer, déjà dans les 20 premières minutes où jamais elle ne put faire l'écart, pire, elle fut même menée sans doute pour la première fois du tournoi, certes de façon symbolique (-5), mais le genre de détail pas si anodin... Surtout, Alabama montrait qu'elle répondait au défi athlétique du UConn, trouvait des shots extérieurs exercice dans lequel elle continua à exceller, mais aussi à s'exprimer dessous...

On crut que cette entame réussit allait prendre fin très rapidement quand dès le début de la seconde période, UConn pris un premier avantage de 8 pts.... Mais Alabama s'accrocha encore et surtout semblait prendre confiance, à l'image de ce poster improbable de Nelson sur Clingan qui déchaina la foule des supporters...

Qu'aura-t-il manqué à Alabama? Probablement de la dimension intérieure, la présence de Clingan dessous à la longue a beaucoup pesé... C'est vers la 30ème qu'Alabama a commencé à craquer, 5 minutes trop tôt... Elle ne fut pas larguée non, mais avoir 3 possessions de retard à ce moment de la rencontre, face à une équipe comme UConn c'est trop, ça ne permet pas de lui jeter le doute et elle fit mieux que gérer les minutes finales en enfonçant son adversaire, ce qui reste anecdotique...

UConn est toujours en route pour son back to back mais a montré qu'elle n'était pas intouchable, ce sera intérieur de voir ce qui se passe face à une équipe disposant d'une qualité intérieure dont Alabama ne disposait pas....
visiteur
Hall Of Famer
Messages : 6044
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [NCAA] Tournoi final 2024

Message par visiteur »

Finale

UConn (1)-Purdue (1)

Finale historique et attendue finalement tant ces deux équipes n'ont finalement eu que peu de difficultés à rejoindre ce stade depuis le début du tournoi il y'a bientôt 3 semaines, à peine accrochées par deux équipes de la SEC, Tennessee et Alabama...

Une équipe qui va tenter de gagner son 6ème titre dans le dernier quart de siècle qui la couronnerait comme le meilleur programme de l'ère moderne avec 3 coachs différents qui plus est après un trou d'air d'une petite dizaine d'années qui a suivi l'ère Calhun malgré le titre de 2014 qui était aussi un peu le sien...
L'autre qui va disputer sa deuxième finale de son histoire, la précédente ayant eu lieu en... 1969....

Purdue semble avoir tous les arguments pour poser des soucis à UConn... Zach Edey qui réalise un tournoi dantesque va poser de grosses difficultés à un secteur intérieur qui a souvent fait la différence depuis le début du tournoi pour UConn.... Reste que si Edey est une force pour Purdue, c'est aussi sa faiblesse... 38 minutes face aux Zag's, 39 face à Tennessee, 40 face à NC State, le garçon ne sera sûrement pas fatigué avant de disputer le match de sa vie, mais certainement totalement ciblé par UConn pour faire en sorte qu'il passe le plus de minutes possibles sur le banc.... Jusqu'à présent personne n'a réussi, Burns était pourtant un adversaire à sa mesure comme le sera Clingan ce soir....

UConn semble tenir la corde sur le plan d'un effectif un peu plus complet, sur le plan de l'expérience de ce type de rencontre aussi, reste que la mission rédemption de Purdue se déroule aussi comme il se doit....
visiteur
Hall Of Famer
Messages : 6044
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [NCAA] Tournoi final 2024

Message par visiteur »

Finale

UConn (1)-Purdue (1)

Pas eu photo...
De match, il n'y en a véritablement eu que pendant 20 minutes, même si en fin de mi-temps, on commençait déjà à comprendre...
Comprendre que si UConn tenait le rythme et la diversité de ses phases offensives, arrivé à continuer à bloquer tout ce qui tout tournait autour d'Edey, Purdue n'avait aucune chance...

Ce qu'il se passa dès le retour des vestiaires, une fois arrivé aux 3/4 possessions d'avance, UConn continua sur son plan de jeu et géra ses 20 minutes, laisssant Edey exploser sa feuille de stats mais lessivant ses illusions de rédemption même si évidemment arriver en finale pour la première fois depuis plus d'un demi-siècle pour cette fac restera dans son histoire....

Reste donc maintenant à Dan Hurley de voir s'il est capable de rentrer dans une dynastie de coachs universitaire que beaucoup ont caressé mais peu ont atteint. En permettant à UConn de retrouver sa superbe, il a déjà montré sa compétence, en réalisant le premier back to back depuis Bllly Donovan et Coach pas encore has been (?) K, il monte tout de suite très haut...

Reste que des coachs capables de construire un groupe dominant et de l'emmener en haut de l'affiche, il y'en a eu d'autres avant lui.... Jay Wright avait la hype à la fin des années 10 avec Villanova, finalement il rejoint les plateaux TV la soixantaine atteinte... Au moment des années Covid, c'est Scott Drew qui avec une obscure fac texane l'amena au titre et aurait certainement lui aussi réussi un back to back si le tournoi avait pu se disputer en 2020 avant d'obtenir la consécration en 2021.... Depuis lors, Baylor est rentrée dans le rang, reste un bon programme certes, mais la domination très nette qu'on avait ressenti à la fois dans les titres obtenus par Villanova et Baylor ou ceux de UConn ces deux dernières années a fait long feu avec la disparition du groupe de joueurs partis rejoindre d'autres destinés....

Bien évidemment trop tôt pour répondre à ces questions, même pour Scott Drew, 3 ans à l'échelle universitaire, c'est peu pour reconstruire un groupe, le façonner et le faire performer comme ces groupes ont su le faire....Parenthèse enchantée ou virtuose du banc? Ce serait sûrement une revanche pour le cadet des Hurley qui voit le grand frère continuer à faire ses gammes sur la Cöte Ouest lui qui n'aura jamais été star en tant que joueur...
Bagouvic
Hall Of Famer
Messages : 7659
Enregistré le : mar. 27 mai 2008 13:07

Re: [NCAA] Tournoi final 2024

Message par Bagouvic »

Effectivement passé la première mi-temps il n'y avait pas photo. Et encore, en fait Edey plante je crois 16 pts en 15 ou 16 min, juste pour permettre à Purdue de s'accrocher mais jeu trop dépendant de leur pivot dominant. Il était prévisible que sans capacité à proposer autre chose ça allait coincer.

Beaucoup plus d'options offensives, de variété, de profondeur de banc, de qualité en défense, côté UConn. Ils ont pu s'adapter à Edey, notamment avec des prises à deux mais pas seulement, aussi avec un vrai travail collectif. Ils ont également dominé le rebond et surclassé l'adversaire globalement sur le plan physique notamment les lignes extérieures. Dès que Edey a vu son pourcentage baisser, qu'il était plus difficile à servir, en plus avec un temps de jeu qui fait que le capot fume, Purdue n'avait pas de plan B, enfin pas suffisant pour tenir la distance contre une équipe plus complète, très dure à tenir quand elle déroule.

J'ai trouvé aussi cette équipe de UConn remarquable dans la discipline, la constance, la lecture du jeu aussi quand Purdue tentait des choses comme la press en début de 2nde mi-temps à laquelle UConn a de suite bien répondu. Pas assez connaisseur au quotidien de la NCAA pour savoir ce qui relève de la qualité du coach, des joueurs, etc. Mais l'impression de voir évoluer une équipe avec 28 ans de moyenne d'âge, sûre de sa force, avec des bases solides qui ne bougent pas, bien hiérarchisée. Et au vu des scores sur cette March Madness, une équipe une tête au-dessus des autres qui a su assumer son statut d'épouvantail jusqu'au bout relativement tranquillement (hormis peut être le match précédent où Alabama les a bien challengé pendant 35 min).
Répondre