[topic unique] LIVRE

Venez discuter de tout sauf de basket !

Modérateur : Modérateurs Discussions

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » sam. 29 août 2015 14:12

Bagouvic a écrit :
awaremannn a écrit :Pas encore lu le bruit et la fureur, mais je ne vais pas tarder :wink:


Il est excellent, mais faut rentrer dedans, le style le rend assez difficile à lire, parfois même un peu insaisissable. A lire en gros bloc plutôt que par petits bouts, sinon t'es paumé :mrgreen:


Ravi que t'es apprécié et tu sois encore de ce monde après avoir lu le chapitre 2... :mrgreen:
Le chapitre 1 faut vraiment être motivé pour ne pas laisser tomber au bout de 10 pages, vraiment hard...
Tout le monde de Faulkner est fait de non dits, de choses qu'on laisse entendre, qui sont évoquées, c'est au lecteur d'essayer de comprendre ce qui se joue et de se faire son propre roman avec l'auteur qui lui tend une main fuyante...

Sa bibliographie est assez imposante, si t'as apprécié celui-ci, tu as du pain sur la planche derrière.... Dans ceux que j'ai lus, Sartoris est totalement atypique, peu Faulknérien en fait, facile d'accès mais pour autant j'en garde un excellent souvenir. Tandis que j'agonise, qui lui aurait valu le Nobel, est très bien aussi, une suite de monologues intérieurs de plusieurs personnages autour d'une tombe en construction... Sanctuaire qui avait beaucoup fait parler de lui en France à sa sortie, m'a laissé indifférent... Absalon absalon, où l'on retrouve Quentin Compson, très belle parabole des illusions américaines appliquées au vieux sud. Considéré comme son chef d'oeuvre, j'avoue ne pas avoir été envouté, même si très beau... Envie de lire la trilogie des Snopes et d'aller voir aussi quelques nouvelles, ayant lu a rose for Emily qui est vraiment une belle réussite...

awaremannn
Hall Of Famer
Messages : 7384
Enregistré le : dim. 15 janv. 2006 17:14

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar awaremannn » mer. 02 sept. 2015 19:03

visiteur a écrit :Oui tu as totalement raison, ce sont les 300-400 dernières pages du bouquin qui en font la force, c'est très difficile d'écrire aussi bien et aussi longtemps sur le quotidien. Le début permet de situer l'époque, les ravages de la 1ère guerre qui fut une expérience épouvantable pour une génération, le colonialisme, le dégoût que lui inspire ce qui constitue la société montante de l'époque, à savoir la société américaine, mais le fond de l'histoire, c'est le quotidien en temps "normal"...

Le passage qui m'a le moins intéressé est sa vie aux États Unis, pas grand chose d'intéressant
Gadou démission !

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » mer. 02 sept. 2015 22:32

Rooooooh, c'est pourtant avec celui-ci que Luchini avait fait son show il y'a un bon moment maintenant... :mrgreen:

awaremannn
Hall Of Famer
Messages : 7384
Enregistré le : dim. 15 janv. 2006 17:14

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar awaremannn » jeu. 03 sept. 2015 10:17

visiteur a écrit :Rooooooh, c'est pourtant avec celui-ci que Luchini avait fait son show il y'a un bon moment maintenant... :mrgreen:

Si tu le dis... c'est pour quand il parle des belles nanas non? :mrgreen:
Gadou démission !

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » jeu. 03 sept. 2015 21:56

awaremannn a écrit :Si tu le dis... c'est pour quand il parle des belles nanas non? :mrgreen:


Même pô... :mrgreen: De mémoire c'est l'arrivée à New York

Avatar du membre
Bagouvic
All Star
Messages : 4414
Enregistré le : mar. 27 mai 2008 13:07

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar Bagouvic » dim. 06 sept. 2015 17:26

visiteur a écrit :Sa bibliographie est assez imposante, si t'as apprécié celui-ci, tu as du pain sur la planche derrière.... Dans ceux que j'ai lus, Sartoris est totalement atypique, peu Faulknérien en fait, facile d'accès mais pour autant j'en garde un excellent souvenir. Tandis que j'agonise, qui lui aurait valu le Nobel, est très bien aussi, une suite de monologues intérieurs de plusieurs personnages autour d'une tombe en construction... Sanctuaire qui avait beaucoup fait parler de lui en France à sa sortie, m'a laissé indifférent... Absalon absalon, où l'on retrouve Quentin Compson, très belle parabole des illusions américaines appliquées au vieux sud. Considéré comme son chef d'oeuvre, j'avoue ne pas avoir été envouté, même si très beau... Envie de lire la trilogie des Snopes et d'aller voir aussi quelques nouvelles, ayant lu a rose for Emily qui est vraiment une belle réussite...


Intéressant tout ça, par contre vu le temps que je peux accorder à la lecture, rendez-vous dans une dizaine d'années au mieux pour le bilan :mrgreen:

Faudra quand même que j'arrive à en lire un autre avant la fin de l'année.

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » dim. 06 sept. 2015 23:03

Bagouvic a écrit :Intéressant tout ça, par contre vu le temps que je peux accorder à la lecture, rendez-vous dans une dizaine d'années au mieux pour le bilan :mrgreen:

Faudra quand même que j'arrive à en lire un autre avant la fin de l'année.

De mémoire tandis que j'agonise est un roman assez court. Absalon Absalon assez exigeant et long

awaremannn
Hall Of Famer
Messages : 7384
Enregistré le : dim. 15 janv. 2006 17:14

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar awaremannn » mar. 15 sept. 2015 13:48

visiteur a écrit :
Bagouvic a écrit :
awaremannn a écrit :Pas encore lu le bruit et la fureur, mais je ne vais pas tarder :wink:


Il est excellent, mais faut rentrer dedans, le style le rend assez difficile à lire, parfois même un peu insaisissable. A lire en gros bloc plutôt que par petits bouts, sinon t'es paumé :mrgreen:


Ravi que t'es apprécié et tu sois encore de ce monde après avoir lu le chapitre 2... :mrgreen:
Le chapitre 1 faut vraiment être motivé pour ne pas laisser tomber au bout de 10 pages, vraiment hard...
Tout le monde de Faulkner est fait de non dits, de choses qu'on laisse entendre, qui sont évoquées, c'est au lecteur d'essayer de comprendre ce qui se joue et de se faire son propre roman avec l'auteur qui lui tend une main fuyante...

Bon, j'ai commencé ce matin dans le métro, j'ai donc à peu près lu 10-15 pages du chapitre 1. C'est effectivement pas facile, parce que les pensées du narrateur simplet vont du coq à l’âne, qu'il comprend pas grand chose à ce qui se passe, et qu'on nous explique pas le cheminement de ces maigres idées. Je trouve pas ça désagréable, en revanche il va falloir se concentrer pour remettre les choses dans l'ordre quand j'aurai plus d'éléments :mrgreen:

Le mode de pensée est peut être plus compréhensible dans les chapitres suivants qui sont racontés par des personnages avec une intelligence normale? Sinon ça va me donner mal à la tête :mrgreen:
Gadou démission !

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » mar. 15 sept. 2015 19:23

awaremannn a écrit :Bon, j'ai commencé ce matin dans le métro, j'ai donc à peu près lu 10-15 pages du chapitre 1. C'est effectivement pas facile, parce que les pensées du narrateur simplet vont du coq à l’âne, qu'il comprend pas grand chose à ce qui se passe, et qu'on nous explique pas le cheminement de ces maigres idées. Je trouve pas ça désagréable, en revanche il va falloir se concentrer pour remettre les choses dans l'ordre quand j'aurai plus d'éléments :mrgreen:

Le mode de pensée est peut être plus compréhensible dans les chapitres suivants qui sont racontés par des personnages avec une intelligence normale? Sinon ça va me donner mal à la tête :mrgreen:


Tu comprends rien à rien toi, t'es pas un gaucho pour rien... :mrgreen:
Tu vas voir la transition va être abrupte, tu vas passer au second chapitre à une journée de Quentin Compson, étudiant à Harvard, une vingtaine d'années auparavant, qui de mémoire est le frangin du narrateur que tu lis actuellement ou un proche je ne me rappelle plus...
Lire Faulkner dans le métro arghhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh :twisted:
Laisse toi guider par le récit, tu vas vite revenir sur tes premières impressions... (enfin, j'espère pour toi hein.... :mrgreen: )

awaremannn
Hall Of Famer
Messages : 7384
Enregistré le : dim. 15 janv. 2006 17:14

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar awaremannn » jeu. 17 sept. 2015 15:44

visiteur a écrit :Lire Faulkner dans le métro arghhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh :twisted:

J'aime bien lire dans le métro, je trouve ça mieux que tout le reste : dormir c'est pas possible, surtout que je suis souvent debout :mrgreen: , regarder ses pieds c'est chiant, jouer à candy crush sur mon tel c'est nul, regarder les gens c'est pas possible à Paris, beaucoup se sentent agressés, certains se sentent dragués, et quelques uns les deux à la fois :mrgreen:

Bon en avançant on comprend un peu mieux, le style est déroutant, mais je le redis, pas désagréable :wink:
Gadou démission !

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » jeu. 17 sept. 2015 23:23

ça va aller de mieux en mieux pour le style, si t'as pas jeté le bouquin après 20 pages, c'est bon... :mrgreen:
Reste maintenant à saisir les non dit, et dans le métro... :mrgreen:

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » sam. 03 oct. 2015 23:19

La lumière des étoiles mortes de John Banville

C'est souvent comme ça, on achète un bouquin, on regarde quelques critiques élogieuses, eventuellement quelques prix qui ont couronné l'oeuvre et on se dit que ça vaut la peine de voir ce qu'il retourne...

Malgré tous ces ingrédients, malgré quelques réussites indéniables, comme un très bon style, une belle histoire, un beau sujet (la mémoire, ses failles, l'idée que l'on se fait du passé), je n'ai pas véritablement aimé l'oeuvre de cet écrivain britannique.

L'histoire? Un homme approchant la soixantaine qui vient de perdre sa fille en Italie, se souvient de sa première histoire amoureuse et érotique avec la mère d'un de ses meilleurs potes de l'époque dans une petite ville de l'Angleterre des années 60... L'histoire fait des aller retour entre présent et passé jusqu'à ce que la mémoire se retrouve confrontée à une autre vision du passé...

Comme qui dirait, c'est bien de la littérature....

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » sam. 17 oct. 2015 15:48

Les jolies choses de Virginie Despentes

Le livre qui a lancé l'auteur, non pas sur le devant de la scène (Baise moi avait déjà fait sensation 4 ans plus tôt), mais par la récompense littéraire obtenue par le prix de Flore (1998).
J'avoue avoir été déçu. Certes c'est un livre débordant d'énergie qui raconte de façon réaliste l'existence de gens assez paumés mais au demeurant sympathique dans un style très oral. Mais au delà de ça, j'ai véritablement eu du mal à m'interesser à l'histoire, à voir ce que l'auteur essayait de montrer au delà de la vie terre à terre des personnages.

A relire dans une oeuvre postérieure pour voir si j'accroche plus...

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » lun. 26 oct. 2015 20:21

This side of paradise de Francis Scott Fitzgerald


Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours ressenti une tendresse particulière pour Fitzgerald, que d’aucuns considèrent n’être que le portraitiste talentueux des années folles américaines et le créateur d’un personnage demeuré mythique, Jay Gatsby.

Pourtant, lorsque je passe et repasse les auteurs américains qui m’ont le plus impressionné, inlassablement, invariablement, Fitzgerald est dans mes cinq préférés.

Alors quand la Pléiade décida de publier l’intégralité de l’œuvre de Fitzgerald il y’a quelques années, je me suis dit qu’il fallait que j’ai une meilleure connaissance de son œuvre, pas énorme (5 romans dont un inachevé), pour en avoir une approche plus exhaustive, ne serait-ce qu’en ayant connaissance de la masse des nouvelles qu’il publia pour pouvoir vivre.

This side of paradise est le premier roman publié par Fitzgerald. A la fois roman et autofiction, il peint la vie d’une vie prestigieuse université américane de l’Ivy League (Princeton) où Fitzgerald fit ses études en négligeant d’en obtenir le diplôme avant la première guerre mondiale… Il n’était pas fait pour se plonger dans l’illusion que le prestige de certains diplômes offre et ouvrir ainsi les portes d’une vie confinée qu’il rejetait fondamentalement et dont toute son œuvre montrera l’inanité.

C’est une œuvre de jeunesse, avec ses faiblesses, mais aussi de très grandes qualités. La faiblesse peut être dans l’éloquence qu’il s’emploie à mettre dans un style d’un grand classicisme mais un peu ampoulé. Mais une qualité déjà indéniable de portraitiste, de caractères, d’un air du temps qu’il sait exceptionnellement bien retranscrire.

Le livre peut paraître bien léger, ce qu’il décrit n’est ni plus ni moins que la vie d’étudiants dont les préoccupations existentielles paraissent bien ternes, le flirt semblant être l’alpha et l’omega de ce petit monde… Il n’y a pas encore cette prise de distance, cette amertume glaçante presque ce cynisme qui sera le sceau de « Great Gatsby », mais par petites touches, déjà, il sait montrer l’envers du décor, même si ce qui demeure le plus prégnant dans cette œuvre est de peindre le décor lui même. Et illusion de la jeunesse, d’avoir le plaisir de pouvoir encore s’en délecter même si l’on est pas totalement dupe….

visiteur
All Star
Messages : 3502
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: [topic unique] LIVRE

Messagepar visiteur » sam. 07 nov. 2015 23:58

Chéri de Colette

Une des oeuvres les plus connues de la célèbre romancière... Suis totalement passé au travers, rien à sauver de cette bleuette entre une demi mondaine quinquagénaire et un nobliau immature...