NCAA saison 2012-2013

Modérateur : Modérateurs NBA

timick
All Star
Messages : 2995
Enregistré le : dim. 04 déc. 2005 21:47
Localisation : rillettes city
Contact :

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar timick » sam. 30 mars 2013 23:38

bah moi la march madness, ra na fout maintenant, depuis que mes tanches de jayhawks ont bouffé la feulle avec le stylo :evil:

:mrgreen:

vais ptet mater le F4 sur l'equipe 21 :albino:

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » dim. 31 mars 2013 14:10

T'as combien d'équipes au F4 dans ton bracket?

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » dim. 31 mars 2013 20:13

Elite 8, Journée 1, résultats


East


Marquette-Syracuse

Syracuse n’a pas eu beaucoup de mal à vaincre une équipe de Marquette beaucoup trop limitée tactiquement pour vaincre sa zone 2-3 méthodiquement organisée. En fait, la seule problématique de Syracuse dans cette rencontre fut de neutraliser le 5 de Marquette qui lui causa quelques misères dans le courant de la première mi-temps au point qu’après un départ canon, Marquette faillit revenir dans la course de son adversaire en fin de première mi-temps.

Mais une fois l’adaptation tactique réalisée, le match devint d’un ennui mortel… Voir les attaques de Marquette venir systématiquement se fracasser sur une zone qu’elle ne savait pas attaquer me fit penser à l’époque où je regardais encore de la Povr A avec les tentatives infructueuses de JLM pour attaquer ce genre de défense… On accordera à Buzz Williams des circonstances atténuantes, la zone de Boeheim est un tantinet plus alambiquée que la pauvreté de ce que l’on voit outre Atlantique…

Syracuse rejoint donc pour la première fois le F4 depuis 2003, époque où elle comptait Carmelo Anthony dans ses rangs. Elle ne compte pas cette fois de futures stars de cet acabit dans ses rangs, mais une palanquée de bons joueurs dont certains fouleront dès l’an prochain les parquets de la ligue pro (Carter Williams, Southerland, CJ Fair). Elle a les moyens de revenir avec le titre, mais pas plus pas moins que ses autres concurrents…


West


Ohio State- Wichita State


Ce fut un match très bizarre où aucune des équipes ne joua à son meilleur niveau. Ce fut tout d’abord Wichita State qui joua un peu comme dans un rêve, un basket complet tout à fait remarquable, fait de décalages pour des shoots propres, comme du recours à la transition, voire des ballons placés poste bas que la défense d’Ohio State ne sut que regarder.

A ce petit jeu, Ohio State prit l’eau, au point qu’on s’acheminait vers un bel éclat final puisque vers la 30ème on en était à –20… Et puis, à force d’adaptation, la défense d’OSU finit par trouver la faille dans le bel assemblage de son adversaire… Elle la trouva si bien qu’alors que quelques minutes auparavant on était béat d’admiration devant une telle maestria offensive, qu’on ne comprit pourquoi d’un coup, plus rien ne marchait, les passes lumineuses se transformant d’un coup d’un seul en ballons perdus…

On crut même qu’étant donné la rapidité avec laquelle l’écart fondait, OSU allait une fois encore terrasser son adversaire dans les derniers instants dans un come back que le basket NCAA a le secret… Il s’en fallu de peu… En fait ce fut un peu la même chose que face à Gonzaga : une attaque parfaitement cadrée et préparée débouchant sur un décalage remarquable d’un sniper qui n’a plus qu’à exécuter son geste nécessairement parfait, une balle qui fait swich et OSU qui peut pleurer ses rêves de second F4 consécutifs…

Un cendirella ma foi fort costaud à prendre en considération pour la ½ qui s’annonce…

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » dim. 31 mars 2013 20:34

Elite 8, journée 2, preview


Midwest


Louisville-Duke


Bien sûr, Duke a été gagné sur le terrain de Louisville en saison régulière… C’était au début de saison et Dieng ne jouait pas ce soir là, ce qui est loin d’être neutre…

Depuis 2 matchs, Louisville fait du Louisville, sauter à la gorge de son adversaire par une press défensive, ce qui lui permet de s’en défaire rapidement sous l’impact…. Mais on a vu face à Oregon que l’adversaire pouvait s’adapter, trouver des failles dans la défense de Pitino… Duke n’est pas une équipe qui aime beaucoup l’intensité défensive, mais elle a montré qu’elle savait y faire face dans le tournoi, même si parfois elle a aussi littéralement explosé devant de grosses défenses… A priori, ça ne sera pas le cas ce soir…

Duke dispose aussi d’individualités beaucoup plus intéressantes qu’Oregon. Il faudra voir comment Louisville pourra tenir Curry et Kelly sur la durée de la rencontre…

Louisville me semble tenir la corde néanmoins ; mais le match pourrait être beaucoup plus ouvert que prévu si Duke montre autre chose que son côté obscur…



South


Florida-Michigan

C’est simple… Soit Florida montre qu’elle sait se faire mal 40 minutes et elle sera au F4, soit elle va faire une « Kansas »….

Florida a toutes les cartes en main pour rejoindre le F4 comme l’an passé à ce stade face à Louisville. Elle est supérieure à son adversaire dans le secteur intérieur, peut jouer un niveau que peu d’équipes peuvent jouer…. Mais voilà, remember Louisville 2012 et remember de nombreux matchs de SEC cette saison où Florida n’aurait pas dû perdre un match, s’emparer d’un seed 1 et où finalement elle se traîne en seed 3…

Difficile de dire ce qui sortira de cette rencontre quand on a affaire à une équipe d’une telle fragilité mentale qui aura face à elle une équipe qui n’a rien à perdre, a beaucoup de talents, a montré sa dureté mentale en revenant de nulle part dans un match qu’elle devait perdre….

Début de réponse ? Michigan 13 Florida 0….

françois67
Hall Of Famer
Messages : 7329
Enregistré le : jeu. 18 juin 2009 22:25
Localisation : strasbourg

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar françois67 » lun. 01 avr. 2013 0:24


mitch_14
Franchise Player
Messages : 883
Enregistré le : dim. 23 août 2009 18:32
Contact :

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar mitch_14 » lun. 01 avr. 2013 0:37

ncaa sur l'équipe 21 et en direct waouh la tnt investit :D :D

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » lun. 01 avr. 2013 22:25

Midwest


Louisville-Duke


25 minutes, c’est le temps que Duke aura tenu, et plutôt très bien tenu face à une équipe de Louisville toujours aussi féroce défensivement…

Si Duke a tenu, c’est surtout parce qu’elle a réussi à contenir la pression défensive et ainsi obliger Louisville à jouer dans un registre où elle est moins à l’aise, sur ½ terrain. Elle a non seulement tenu la pression, mais elle même a aussi exercer une superbe défense sur les extérieurs de Louisville, particulièrement sur Smith très bien contenu…

Et puis tout céda, et si tout céda, ce fut l’œuvre de ce diable de Siva…. En 5 minutes, il a quasi fait exploser à lui seul toute la défense de Duke. Dans tous les registres : celui du shoot extérieur, celui du drive assassin en obtenant la faute au passage, celui de l’interception pour aller conclure en transition…

Qui de la brèche ouverte ou de la voie d’eau est le plus important ?.. En l’occurrence, s’il n’y avait eu que ce passage de Siva qui fit le premier écart aux alentours de +10, cela aurait été un moindre mal pour Duke qui aurait pu reprendre ses esprits et repartir de l’avant. Mais ce que ces séquences révélèrent surtout, c’était que Duke était groggy débout d’avoir subi pendant 30 minutes la pression défensive de Louisville, de l’avoir contrariée, mais de ne plus avoir suffisamment de gaz ni de ressources offensives pour aller plus loin…

A partir de là, les 10 dernières minutes ne furent plus que le spectacle de la vague incessante de Louisville balayant la rive d’une défense bleue dévastée… :mrgreen:


South


Florida-Michigan


Bah voilà, on a la réponse… On a beau avoir un groupe fort bien constitué, un jeu supérieurement léché, quand un groupe n’a pas de caractère, il ne va pas bien loin… Alors c’est sûr 3 Elite 8 consécutifs, ça n’est pas non plus donné à tout le monde… Mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir que ce groupe n’était pas constitué pour les accessits mais pour aller chercher au moins un titre une saison…. Raté !

Et même bien raté, parce que le match face à Michigan fut du genre claques qui se perdent… On peut prendre les mêmes et recommencer comme le match face à Kansas et en prenant les stats de Mc Gerry… Et ce fut bien pire encore relativement en matière de laxisme défensif, car là où Kansas ne présentaient de Withey et Young, Florida disposait dans son secteur intérieur de tout un arsenal qui aurait dû laisser le pivot de Michigan totalement muet pendant 40 minutes (allez, aux lancers francs près… :mrgreen: ).

Sur le scénario, le 13-0 n’est qu’anecdotique, on se remet d’un départ catastrophe, pas d’une volonté défaillante. Si l’écart se stabilisa sur la quinzaine de points, Donovan eut l’idée d’essayer une zone match up pour voir surtout si cette option tactique conviendrait à son équipe pour refaire surface… On peut avoir le meilleur technicien du monde sur le banc (et Donovan est assurément l’un de ceux là…), quand son groupe l’applique bêtement et sans âme, ça donne le résultat à l’inverse de ce que l’on cherchait… En l’occurrence la zone match up eu une sacrée vertu : celle de montrer combien Stauskas était efficace derrière l’arc quand il est ouvert…. (6/6 T3 à la mi-temps +2 lancers/3 sur une faute riducule au buzzer…).

Il y’eu pourtant un semblant de point d’interrogation à la reprise… Car après avoir mené tout de même jusqu’à 41-17 en première mi-temps, le score après 2/3 minutes de jeu en seconde mi-temps était revenu à 47-36… Joli partiel qui démontrait beaucoup plus la déconcentration de Michigan devant aussi peu de résistance qu’au fait que Florida commençait à jouer au basket…

Un temps mort de Beilein plus tard et on sut que la messe était dite… L’écart ne redescendrait jamais sous les 10 points, Michigan tenait sa proie dans sa gueule et Beilein avec son groupe de minots faisait revenir sa fac au F4 pour la première fois depuis près d’une vingtaine d’années…

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » jeu. 04 avr. 2013 22:25

Final 4, preview

Louisville-Wichita State

Le champion en devenir face au cendirella de la compétition...
Cenderilla qui a quand même affronter de jolies pointures dans sa division et à l'heure de soupeser les chances de l'une et l'autre équipe, les points forts, les points faibles, force est de constater que Wichita State est tout sauf une équipe arrivée là par hasard.

Sur les 4 équipes battues, il y'avait 3 équipes au potentiel de S16. Il n'y a justement qu'au S16 qu'elle a laminé une équipe qui avait été capable de faire un coup (La Salle).
Pittsburgh a été massacrée au premier tour alors qu'elle était programmée pour dégommer Gonzaga au second tour... Passer 20 pts à Pittsburgh il faut le faire, Louisville à domicile ne l'avait emporté que de 3 pts (mais comparaison n'est pas raison, c'était juste après une sévère mauvaise passe de 3 défaites consécutives où cette équipe était dans le trou, à l'image d'un Siva fantomatique sur le terrain...)
Gonzaga, ce fut nettement plus compliqué, malgré un gros début de match, Wichita fut dominée en seconde période avant de se montrer particulièrement tranchante en fin de période...
Enfin, face à Ohio State, ce furent 30 minutes de pure rêve, où comment l'une des meilleures défenses de l'Etat se fait dominer de 20 pts avant que la fin de match ne soit beaucoup plus laborieuse.

Le résumé du parcours de Louisville est encore plus simple; après un premier tour en mode formalité, l'équipe a eu droit à 3 très belles équipes, qu'elle lamina totalement, avec plus ou moins de difficulté en fonction de l'avancée des tours... Mais à chaque fois un point commun: impossible pour l'adversaire de résister longtemps à la pression défensive de Pitino. Duke qui y arriva le mieux, tint Louisville les yeux dans les yeux 25 minutes avant d'exploser. Oregon tint elle 40 minutes, mais Louisville jouait avec une marge la plupart du temps confortable.

Qu'attendre de la rencontre? Louisville part favori, clairement... Mais quelques questions se posent... Sur la défense de son adversaire déjà, qui a été vraiment très efficace face à OSU qui est une équipe vraiment pas facile à dominer. Si Wichita, comme Duke, arrive à tenir Louisville sur 1/2 terrain (ce qui implique qu'elle ne perde pas trop de ballons sous la pression), elle sera dans le match. La question est: combien de temps? Ensuite, j'ai trouvé par moment Wichita State vraiment très balèze en phase avant, une fluidité dans les passes, une efficacité dans les shoots de loin pris en rythme vraiment impressionnante et a priori, pas face à des défenses faciles... Enfin, le contexte, même si on a déjà eu des réponses à ce sujet: la pression de l'évènement n'a pas l'air de véritablement rejaillir sur le mental des joueurs de petites facs pas du tout programmés pour avoir à se retrouver gérer un tel moment médiatique. Ils foncent et arrivent à faire abstraction de l'environnement.

Tous les scénari semblent possible, celui d'une victoire de Wichita le plus hasardeux néanmoins, devant celui d'un match plié très rapidement par Louisville.



Syracuse-Michigan

Deux seed 4 face à face, c'est à dire deux équipes programmées pour rejoindre et ne pas dépasser le S 16...

Ce qui vaut à Syracuse d'être là, c'est d'avoir été l'équipe idoine programmée par le comité pour sortir Indiana... Idoine, parce qu'elle a le type de jeu adéquate pour contrarier l'envie de transition d'Indiana, qui n'a jamais véritablement été capable d'imposer son rythme face à la zone 2-3 de Boeheim.

Mis à part ce superbe résultat, le reste des rencontres a plutôt été pépère pour Syracuse, un premier tour facile, un second tour face à California bien dominé même si mal conclu et un E8 très vite bouclé face à une équipe aux moyens tactiques assez limités même si interessante.

Pour Michigan, ce fut plus complexe... Mais quand on regarde les résultats, elle a davantage brillé... Un premier tour facile, mais un second tour face à un outsider du tournoi qu'elle a balayé comme un fêtu de paille... Dans la foulée, son match le plus compliqué aurait été face au seed 1 de la région où elle a été plutôt dominée pendant 35 minutes... avant que celui-ci ne lui donne le match, qu'elle a aussi été cherchée et de quelle façon! Son Elite 8 fut d'une facilité consternante où elle domina une piètre équipe de Florida totalement à côté de ses pompes...

Syracuse me paraît également favori, de la même façon que je faisais de VCU, Kansas et Florida mes favoris... :mrgreen: Mais à cette différence près que Syracuse elle, est dans le coup... Après une fin de saison vraiment très moyenne, cette équipe s'est transfigurée au moment du tournoi final de la Big East en revenant à son meilleur niveau, celui du début de saison où elle fut numéro 1 à l'AP 25, au meilleur moment. Grâce surtout à sa très belle zone 2-3, défense pratiquée depuis des lustres par Boeheim, mais qui avec ce groupe donne de superbes résultats, surtout que mine de rien, cette zone possède une grande palettes de variantes en fonction du profil de l'adversaire...

Ensuite, ce qui risque de faire la différence aussi, c'est le secteur intérieur où Michigan est limitée et où Mc Gerry ne fera pas à chaque match les ravages qu'il a pu faire face à Kansas et Florida, Syracuse étant beaucoup moins laxiste...
Reste toutefois deux interrogations: la première, même si Syracuse est habituée à s'adapter à ce genre de contexte, c'est que face à une zone, le shoot de loin est une arme que Michigan possède sur le bout des doigts.... Il faudra donc voir l'efficacité de la réponse de la zone des Orange. La seconde, plus incertaine, c'est la qualité de l'organisation défensive de Michigan et son impact sur l'attaque de Syracuse. Evidemment, d'une bonne défense découle souvent des paniers faciles, mais lorsqu'on se retrouve contraint à jouer sur attaque placée, il faut quelques qualités... Or Syracuse a montré pas mal de faiblesses de ce point de vue là, Carter Williams étant beaucoup plus un finisseur qu'un organisateur à la mène. Triche apporte des solutions sur le drive, mais c'est surtout le retour de Southerland de loin qui a beaucoup contribué à la belle fin saison de Syracuse. Quid si ce petit monde se trouve très contrarié par la défense de Michigan? C'est surtout ce point qui à mon sens pourrait faire basculer la rencontre dans le sens inverse de celui que j'anticipe....

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Messagepar visiteur » dim. 07 avr. 2013 18:30

1/2 finales, résultats

Louisville-Wichita State

ça été bien chaud... Dans un match où le déroulé m'a assez surpris... pas tellement dans le fait que Louisville ait pu être mené, parfois même largement et que la rencontre se joue sur pas grand chose... Non mais que Wichita ait pris clairement l'avantage où je ne m'en doutais pas vraiment: le secteur intérieur...

Après un départ où Louisville n'y était pas (0-8), la première mi-temps fut certes équilibrée, mais surprenante dans la mesure où la défense de Louisville n'arrivait pas à contrarier la progression de son adversaire. C'est au contraire Wichita qui imposait son tempo, challengeait le favori et si Louisville restait dans le match, c'est grâce à sa forte réussite dans le secteur extérieur, à l'image d'un Smith beaucoup moins percutant sur percussion/transition mais ayant réussi 3 shoots à 3 pts.

La seconde mi-temps fut la traduction au score de la domination de Wichita dans le jeu... Alternant parfaitement jeu extérieur et domination intérieure, elle pris une superbe avance qui mit Louisville réellement dans les cordes (47-35, 13 minutes à jouer). Que se serait-il passé si immédiatement après un joueur du bout du banc de Louisville (Henderson) n'avait pas réussi 2 shoots à 3 pts consécutifs? C'est très difficile à dire, mais pas sûr du tout que Louisville aurait réussi à recoller...

Là avec une dizaine de minutes et un écart stabilisé à 6-8 pts, Louisville réussit à inverser le cours des choses, à reprendre les choses en main, à faire sentir sa puissance défensive et à reprendre le cours du match à sa main...

Ce ne fut certes pas spectaculaire puisque Wichita fit une résistance pour le moins acharnée, mais on sentait que le vent tournait, que c'est la pression défensive des Cardinals qui donnait son sens au match... Il fallu attendre qu'il reste 6 minutes à jouer et un écart toujours à -5 pour que celà se traduise... Par une percussion conclue dans la défense de Wichita (phénomène très rare jusque là...) et sur la press qui suivit, un ballon récupéré donnant la possibilité à Hancock d'ajouter 3 pts donnant pour la première fois depuis très longtemps l'avantage à Louisville.

Pourtant Wichita ne se désunit pas, resta dans le match jusqu'au bout, et il fallu encore ce diable de Hancock, homme du match de son équipe hier soir, qui en combinant un 3 pts, un stop défensif et un drive de l'autre côté donne 2 possessions d'avance à son équipe (5 pts) et 120 secondes à jouer.

Tout ne fut plus dès lors que tactique, temps mort, lancers et jamais Wichita ne put être en possibilité de revenir à hauteur de son adversaire... Mais quelle démonstration de qualité de jeu face à un adversaire qui depuis quelques semaines évolue dans le rôle de futur champion 2013...



Syracuse-Michigan


Encore raté... :mrgreen:

Cette équipe de Michigan est décidément très surprenante... Elle a la capacité à jouer sur les points faibles de son adversaire d'une façon hallucinante... C'est sans doute ce qu'on doit appeler l'intelligence... 8)

En fait, c'est surtout en première mi-temps que l'intelligence tactique de Michigan se manifesta et où Syracuse encaissa un coup dont elle ne se remettra pas... Michigan avait parfaitement compris qu'il fallait tenir Syracuse sur 1/2 terrain et ne pas se laisser bousculer par sa zone déstabilisante... Ce qu'elle fit pendant 40 minutes. Mais là où elle fit la différence, ce fut pendant les 20 premières minutes en prenant parfaitement la mesure de cette zone 2/3 en utilisant parfaitement Mc Gerry non pas comme finisseur mais comme plaque tournante de l'orientation du jeu au poste haut... On peut dire que cette option a beaucoup perturbé la défense de Syracuse qui n'y trouva remède qu'après la pause...

Mais pendant ce temps, le mal se faisait... Et se faisait d'autant plus redoutablement qu'il n'était pas réalisé par Burke ou autre Hardaway ou encore Stauskas, mais par des faire valoir de Michigan comme Levert ou autre Albright qui réalisèrent à eux deux 4 shoots à 3 pts.... 36-25, 11 pts d'avance en somme la différence apporté par ces 4 shoots...

La seconde mi-temps fut beaucoup plus heurtée, moins spectaculaire, sans doute certains l'ont trouvé chiante à mourir... Pourtant tactiquement, c'était remarquable... :mrgreen: Boeheim lassé de se prendre des shoots de loin, écarta sa zone et pris une option, faire sortir sa tête de zone sur le porteur de balle et serrer le poste haut qui faisait figure de plaque tournante...

Le résultat fut quasi immédiat ou presque... Finit les beaux décallages, Michigan rentrait dans le dur, et là où son attaque pouvait faire étalage de son brio en première mi-temps, ce fut la mine...

Mais, et ce point est fondamental, alors que Michigan en bavait sévère en attaque, jamais sa défense ne fut déstabilisée. Jamais alors que les scponck sur l'arc avait succédé aux swich, elle ne concéda beaucoup de point sur transition. Elle réussit toujours à se replier en bon ordre, à imposer à Syracuse du 1/2 terrain où l'on vit que cette équipe avait du mal, beaucoup de mal à organiser son jeu.

En fait, elle ne avait du mal parce qu'elle n'avait pas les hommes adéquats pour jouer de la sorte à l'image de son meneur, Carter Williams, une nouvelle fois transparent dans le registre d'organisateur/créateur.

Les seuls qui furent véritablement dangeureux pour la défense de Michigan furent CJ Fair vraiment très efficace dans plusieurs rôles (extérieur de loin, mi distance, percussion) où Triche dans un rôle plus limité de percuteur... Il aurait fallu davantage pour faire basculer la partie, il aurait surtout fallu Southerland dont on avait souligné l'importance dans le tournoi de Big East et qui à l'exception de son seul shoot à 3 pts ramenant son équipe à 1 pt fut relativement absent...

Michigan plia donc mais ne rompit pas... Si elle ne rompit pas, c'est surtout grâce à son adaptation devant la zone de Syracuse qui la gênait tant et qui ne fut pas spectaculaire, mais qui est du registre de la mine: cette adaptation s'appelle aller chercher des rebonds offensifs rendus possible par la largeur de la zone adaptée... Elle en cueilli quelques uns qui firent toute la différence....

On pourra juste regretter l'inconséquence de l'arbitrage, mais comme c'est une erreur récurrente en NCAA qu'on y prette même plus attention... Sur l'un des ultime drive de Triche, c'est le défenseur qui fait faute, mais en NCAA on est plus sensible au résultat de l'action (l'attaquant qui vient percuter) qu'à la conséquence du contact (le défenseur qui vient se placer sciemment sur la route de l'attaquant alors qu'il a amorcé son double pas et qui est donc responsable du contact et donc fautif...). A la TV américaine, on a des consultants crédibles qui savent expliquer les choses, même au grand public... :mrgreen:

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » mar. 09 avr. 2013 0:08

Finale, preview

Louisville-Michigan

Bon, cette fois, c'est sur, craché, juré, Michigan n'ira pas plus loin...ça tombe bien, c'est le dernier match de la saison... :mrgreen:

Comment Michigan pourrait-il l'emporter? A force de chercher, on peut trouver quelques points à suivre...

Athlétiquement, en puissance physique, Louisville est supérieure. A l'intérieur aussi, encore que défensivement Mc Gerry soit loin d'être un manche... Tactiquement et physiquement, comment Michigan éprouvera l'intensité défensive que Louisville met dans les matchs et qui jusqu'alors a toujours fini par payer même si lors du dernier match ce fut ric rac. En principe donc, si Michigan ne tente pas quelque chose, le simple rapport de force finira par l'emporter, et pas sur, si elle tente quelque chose, qu'il ne s'imposera pas de toute façon, mais c'est mieux d'avoir tenté... :mrgreen:

Ce qu'elle peut tenter? Pourquoi pas prendre Louisville à son propre jeu et essayer de jouer mieux la transition que Louisville ne peut le faire... C'était l'option prise par Kansas l'an passé face à Kentucky et c'est probablement ce qui l'a fit perdre, car il est difficile de prendre un adversaire à son propre jeu quand il est supérieur dans ce jeu.... Mais la différence à mon avis et qui pourrait corroborer cette tactique, c'est que la différence de rapport de force est plus faible entre Louisville et Michigan que celle qui existait entre Kansas et Kentucky l'an passé... Alors pourquoi pas?

Deuxième option, plus probable, car Beilein l'a souvent mise en pratique lors du tournoi, adopter un style de jeu qui contrarie sérieusement l'adversaire... Or comme beaucoup d'équipes de Big East, le jeu sur 1/2 terrain n'est pas le point fort de Louisville. C'est plus efficace que Syracuse c'est sûr, mais ça reste très friable. Beilen sait d'ailleurs que la zone contrarie énormément le jeu de Louisville, car si elle a des artilleurs derrière l'arc, cette équipe est quand même beaucoup plus efficace sur percussion/décallage que sur création pure. Reste que j'ai pas trop souvenir d'avoir vu Michigan défendre en zone cette saison et que jouer contre nature une finale, c'est pas forcément extraordinaire comme idée...

Pis y'a toutes les options auxquelles j'ai pas pensé et qui vont être déroulées cette nuit sans compter les multiples évènements qui vont contrarier le déroulé prévu ce qui justifiera un dernier post pour m'en étonner... :mrgreen:

Avatar du membre
Plongeon
Hall Of Famer
Messages : 21646
Enregistré le : lun. 13 nov. 2006 9:37
Localisation : j'surveille ma ligne aux 3 ... gros
Contact :

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar Plongeon » mar. 09 avr. 2013 7:09

grace à mon fiston j'ai dû me lever aux aurores et j'ai ainsi pu voir la victoire de louisville...

je comprends mieux pourquoi mes coachs américains du shape voulaient m'envoyer en college aux usa...les passes c'est pas leur truc... :mrgreen:

mais autant de spectateurs qu'au stade de france c'est tout simplement fou et génial à la fois... :shock:
caneton-ourson-saumon...
le viok masters? le seul où le ralenti est en direct!

...i think kloug...

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » mer. 10 avr. 2013 1:14

Moi je comprends mieux pourquoi t'avais la frite aujourd'hui... :mrgreen:

Avatar du membre
Plongeon
Hall Of Famer
Messages : 21646
Enregistré le : lun. 13 nov. 2006 9:37
Localisation : j'surveille ma ligne aux 3 ... gros
Contact :

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar Plongeon » mer. 10 avr. 2013 13:15

j'ai bouffé chez mac'do' c'est pour ça... :mrgreen:

c'est top fun en tous cas...la ncaa je veux dire, évidemment... :wink:
caneton-ourson-saumon...
le viok masters? le seul où le ralenti est en direct!

...i think kloug...

visiteur
All Star
Messages : 3501
Enregistré le : mer. 07 déc. 2005 17:20

Re: NCAA saison 2012-2013

Messagepar visiteur » mer. 10 avr. 2013 23:16

Ouais fais gaffe quand même, j'en connais qui se sont fait bannir pour moins que ça... :mrgreen: Et n'étant pas le number 1 absolu du nombre de posts du site, je ne pourrais rien pour toi auprès du Politburo... :mrgreen: Mais tu as tout mon soutien! :lol: Je sais que tu n'es pas du côté obscur... :mrgreen:

Louisville-Michigan

On peut pas toujours avoir tord... :mrgreen:

Pourtant, j'ai bien cru pendant un long moment que Michigan avait trouvé l'antidote pour défaire Louisville... L'arrivée sur le terrain d'un faire valoir qui avait déjà fait parler de lui en 1/2 finale mais de façon plus anecdotique (2 shoots à 3 pts) a quasi tournebouler la défense de Louisville à lui seul... Michaël Albright trônant avec 1,8 pt de moyenne sur la saison, 18 ou 19 ans tout mouillé (freshman) s'est payé le luxe de passer 17 pts en 15 minutes à la meilleure défense de la NCAA en finale du tournoi...

Il a évolué d'abord dans son registre en étant impeccable à 3 pts, puis lorsque Burke fut sanctionné pour sa seconde faute, il s'occupa un peu de tout et vint mettre le feu dans une défense complètement désorganisée en plaçant drive, lay up et toute la panoplie...

A vrai dire, ce ne fut pas du grand basket, plus l'impression de voir du street ball qu'autre chose si ce n'est que les individualités montraient qu'elles avaient du basket dans les mains... Mais ça a eu un mérite, celle de complètement bousculer le registre de Louisville qui n'arrivait absolument à rien dans ce début de rencontre: ni à défendre (33 pts en 15 minutes) ni à attaquer (21 pts dans ce même laps de temps)...

Que se serait-il passé si Louisville n'avait pas changé son registre juste avant la mi-temps? Arriver à la pause avec -12, ce n'est pas la même chose qu'avec - 1 ce qui fut le cas...Entre temps était passé la tornade Hancock... Lui non plus ne s'est pas posé de questions, en l'espace d'un peu plus de 180 secondes, il a pris 4 shoots à 3 pts et les a tous rentrés... :mrgreen:

En seconde mi-temps, on rentra dans un registre plus académique et dans ce registre Michigan ne sut pas faire sortir de la route Louisville... Albright ne marqua plus rien, Hancock lui continua à régaler ses partenaires... Là on vit que Louisville était tout simplement plus complet, particulièrement dans le secteur intérieur, que ce soit par des shoots de près par Behanan notamment que surtout dans une très grosse présence aux rebonds offensifs qui donnèrent évidemment autant de seconde chance.

Michigan résista surtout par Burke, mais ce fut court, beaucoup trop court, trop sur le registre aléatoire du shoot extérieur. On la revit dans le registre de ce qu'elle avait montré en Big 10 et dont on avait oublié le temps du tournoi que Michigan c'était surtout ça. C'est tout le mérite de la défense de Louisville de l'avoir cantonné dans ce registre les 20 dernières minutes, chose qu'aucune autre équipe, et pas des moindres, n'était parvenu à faire dans le tournoi.

Rick Pitino remporte son second titre 17 ans après celui gagné avec Kentucky. Seul coach universitaire à avoir réalisé cette performance (deux titres avec 2 facs différentes).