[Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Modérateur : Modérateurs Basket Rétro

Pred BR
Rookie
Messages : 31
Enregistré le : lun. 17 août 2015 21:30
Contact :

[Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Messagepar Pred BR » mer. 09 sept. 2015 17:53

:arrow: [Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Image

Daniel Lewis Majerle, que vous connaissez surement mieux en tant que « Thunder » Dan est resté dans l’histoire de la NBA comme l’un des plus brillants représentants de la caste des shooteurs à 3 points. Pourtant ce surnom de «Thunder», apparu au début de sa carrière venait plutôt de l’agressivité de ces dunks que de ses facultés de shooteurs longue distance..

Sortez vos casques, la foudre va tomber sur Basket Retro avec ce retour éclair sur la carrière de « Thunder » Dan.

JOUR DE TONNERRE

Né le 9 septembre 1965 dans le Michigan, c’est à l’âge de 15 ans que ce sportif accompli va privilégier le basket dans le lycée de sa ville de Traverse, le Traverse City High School. Ces stats pour sa dernière année de lycée étaient plutôt ahurissantes : 37,5 points et 16 rebonds par match. Cela peut s’expliquer par la relative confidentialité du championnat dans lequel évolue l’équipe du lycée. De ce fait, Dan ne trouvera pas grâce auprès des recruteurs NCAA, et il restera dans sa région natale pour jouer dans l’équipe des CHIPPEWAS de la Central Michigan University.

Les Chippewas partaient de très loin. Lors de la première saison de DAN en 1984, ils termineront à la dernière place de la Mid-american Conference. Majerle tire son épingle du jeu en affichant une ligne de stats complète : 18,6 points par match, 6,7 rebonds, 2 passes décisives et 1,1 interception par rencontre. Saison après saison, Dan et son équipe montent en puissance. Tout d’abord lors de la saison 85/86 Majerle est sélectionné dans la First-team de la All-Mid American Conference.

Ensuite en 1987, les Chippewas remportent leur conférence et le tournoi de la Mid-American Conference. Dan est une nouvelle fois retenu dans la first-Team et il est le meilleur de sa formation dans 4 lignes statistiques : à la marque (21,1), aux rebonds (8,5), aux interceptions (2,1) ainsi qu’aux contres (1,5). Michigan se fera sortir cette année là au premier tour du tournoi NCAA par UCLA, alors emmené par Reggie Miller. « Thunder » Dan n’a pas à rougir de sa prestation lors de cette confrontation puisqu’il sort un double-double avec 17 points et 13 rebonds.

Les Chippewas ne retrouveront pas les joies du tournoi NCAA pour la dernière année universitaire de Majerle. S’ils terminent une fois de plus leader de la Mid-Americain conference, ils se feront sortir au deuxième tour lors du tournoi de cette même conférence. Dan améliorera cependant encore ces stats et terminera cette saison avec 23,4 points et 10,8 rebonds au compteur. Cette hausse au niveau du scoring peut s’expliquer par le fait que Majerle ait tout simplement multiplié par vingt son nombre de tentatives à trois points, passant de 2 sur 8 en 87 à 43 sur 96 lors de cet exercice.

Les bonnes performances de Dan Majerle le mèneront en 1988 aux JO de Seoul pour représenter les USA, à une époque ou ce sont encore les universitaires qui représentent le pays. Présent lors des 8 matchs de l’équipe, Majerle inscrira plus de 10 points à chaque partie, avec un pic à 20 pts contre la Chine. La team USA se fera sortir en demi contre l’URSS, et ne remportera que la médaille de bronze. Cette déconvenue fera dire à Dan sur le ton de l’humour : «Ce n’est pas un très bon souvenir, mais c’est un peu grâce à nous que les décideurs du basket US ont choisi d’envoyer la Dream Team à Barcelone ». Pas faux.

Avant de s’envoler pour la Corée du Sud, lors de la Draft de Juin 1988, Dan Majerle sera sélectionné à la quatorzième place du premier tour par les Suns de Phoenix, la franchise qui mènera Dan vers les sommets de sa carrière.

COUP DE FOUDRE A PHOENIX

Image

Dans l’Arizona, l’équipe est en pleine reconstruction, elle reste sur un triste bilan de 28 victoires et 54 défaites lors de l’exercice 87/88. Le front office décidera même de se séparer au cours de cette saison de Larry Nance, alors meilleur marqueur et rebondeur des SUNS afin de récupérer le jeune Kevin Johnson et un premier tour de draft. C’est ainsi que « Thunder » Dan débarquera à Phoenix, dans un roster relativement jeune, d’une moyenne d’âge de 26 ans.

Pour attaquer la saison 88/89, John Wetzel laissera sa place sur le banc à Cotton Fitzimmons ce dernier imposera rapidement sa marque sur le collectif des Suns. Le changement sera immédiat, Phoenix terminera sa saison avec un bilan positif de 55/27 et retrouvera ainsi les play-offs. Pour sa première saison en NBA, Majerle sera doublure de Jeff Hornacek. Il participera à 54 rencontres, pour 25 minutes de jeu en moyenne. Le temps pour lui de compiler des stats complètes : 8,6 points par match, 3,9 rebonds, 2,4 passes et 1,2 interceptions. Il effectuera son record en saison le 31 mars 1989 face aux Warriors de Golden State avec 25 points.

En play-offs Phoenix se hissera jusqu’en finale de conférence mais se fera sweeper par L.A. Le jeune Dan continue son apprentissage et se montre de plus en plus a l’aise offensivement. Il inscrira en moyenne 10,7 points par match lors du premier tour contre Denver. Lors de la demi-finale de conférence contre Golden-State, « Thunder » Dan participe à toutes les rencontres, et voit son temps de jeu passé à 31 minutes. Il en profite pour réaliser une moyenne de 17,4 points par match et pour chiper 5,4 rebonds.

Pour sa première campagne de play-offs, Dan Majerle participera à 12 rencontres pour une moyenne de 14 points/4,8 rebonds/1,2 assists et 1,1 interceptions par match.

Les Suns confirmeront l’année suivante et réaliseront encore une bonne saison régulière qui les conduira en play-offs. Dan confirme lui aussi ses stats sur la saison régulière. Son temps de jeu augmente (73 matchs dont 23 comme titulaire pour une moyenne de 30,7 minutes sur le parquet par match) et ses performances s’en ressentiront forcément. Il bouclera la saison régulière avec 11,1 points, 5,9 rebonds, 2,6 passe décisives, 1,4 interception et 0,4 contre. Il sera en plus l’auteur de 8 double-doubles et il franchira à dix reprises la barre des 20 points. Il en profitera même pour battre son record de points par match le 16 avril 1990 contre les Warriors avec un total de 32 unités.

Cette fois encore les SUNS chuteront en finale de Conférence contre Portland, alors qu’ils étaient parvenu à sortir les Lakers, champions en titre. La bonne performance de Dan Majerle dans le 6ème match n’y changera rien, malgré ces 22 points, 10 rebonds, 5 passes décisives et 2 interceptions les Blazers s’imposeront 4-2.

Les saisons suivantes seront du même acabit dans l’Arizona. Toujours placés en saison régulière, avec tout de même 4 exercices d’affilés bouclés à plus de 50 victoires, les SUNS n’y arrivent toujours pas en play-offs. Eliminés au premier tour par les JAZZ en 90-91, ils n’iront pas plus loin que les demi-finales de conférence en 91-92.

De son côté, « Thunder » Dan continuera à aligner des lignes de statistiques complètes. Son attitude irréprochable depuis son arrivée dans la ligue et ses qualités défensives se verront même récompensées au terme de la saison 90-91 ou il intégrera la seconde All-Defensive Team aux côtés de Dumars, Pippen, Stockton et Olajuwon.

L’ascension de « Thunder » Dan ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Lors de la saison 91-92 le voilà dans la sélection West du All-Star Game alors qu’il n’est que remplaçant dans son club. Il foulera le parquet de l’Orlando Arena pendant 12 minutes pour y inscrire 4 points. C’est lors de cette même saison qu’il bat son record de points sur une rencontre, le 29 novembre 1991 face aux Hornets de Charlotte, avec un total de 37 points.

LE SOLEIL SE LEVE EN ARIZONA

Image

A l’orée de la saison 92/93, la franchise de l’Arizona décidera d’un grand chambardement. Changement de coach d’abord avec l’arrivée de Paul Westphal. Le roster sera également chamboulé, exit Hornacek, Andrew Lang et Tim Perry, et welcome « Sir » Charles Barkley. Le message est clair, les Suns ne veulent plus se faire sortir en play-offs et ambitionnent le titre.

Avec le départ de Jeff Hornacek, Dan Majerle prendra enfin la place de titulaire. Il ne se fera pas prier, et en profitera pleinement. Il deviendra même à cette occasion le Suns le plus souvent présent sur le parquet avec 39 minutes de jeu par match, et Majerle s’offre en plus le luxe de démarrer les 82 matchs de saison régulière de Phoenix. Ces stats au terme de la saison régulière seront les meilleurs de sa carrière ;

Il marque 16,9 pts, prends 4,7 rebonds, distille 3,8 passes et il intercepte 1,7 ballon par match.

Il retrouvera ainsi le All-Star Game le 21 février 1993, ou il démontrera une fois de plus toutes ces qualités. En 26 minutes de jeu, il inscrira 18 points et prendra 7 rebonds.

Cette saison 1992/1993 restera sans aucun doute la plus accompli de « Thunder » Dan, les louanges de Barkley au sujet de son coéquipier sont alors sans équivoque : « Je savais déjà que c’était un bon joueur, mais il est encore mieux que cela. C’est un guerrier, un vrai. J’aime ça ! ». Larry Brown, membre du Hall Of Fame, et à l’époque coach des Clippers ne dira pas autre chose : «Sauf mon respect pour Charles, je préfère voir Dan Majerle assis sur le banc plutôt que Charles Barkley..» N’en jetez plus la coupe est pleine !! Majerle inscrira également son nom au palmarès du nombre de tirs à 3 points tentés et convertis à égalité avec Reggie Miller ; 167 réussites pour 438 tentatives et on fera de nouveau appel à lui dans la seconde All-Defensive Team. La saison pleine par excellence !!

On pense alors les SUNS bien équipés pour aller au bout cette saison. Ou du moins jusqu’en finales NBA. Ils y parviendront, pour s’offrir une série épique contre les Bulls de Jordan alors au sommet de leur art. On se souviendra tous notamment de ce match 3 à Chicago. 3 prolongations seront nécessaires pour départager les deux franchises . « Thunder » Dan écrit ce soir là l’histoire, en égalant le record de paniers à 3 points primés lors d’une finale, avec un total de 6 (record qui tombera l’année suivante).

Malgré un Majerle dur au mal et besogneux, qui passera 46,8 minutes par match sur le parquet et l’apport de Charles Barkley, les Suns ne pourront rien face à « His Airness » et sa bande qui réaliseront le Three-Peat en remportant la série 4-2.

Telle la foudre qui ne tombe jamais deux fois au même endroit, la chance ne repassera pas pour Phoenix et Majerle..

On pensera naturellement aux SUNS pour succéder aux Bulls orphelins de Jordan qui prendra sa première retraite cet été là. Majerle restera un pion essentiel dans la rotation de Phoenix, il participera a 80 matchs pour 76 titularisations avec une moyenne de 40 minutes de jeu par match, scorant au passage 16,5 points de moyenne. Au terme de la saison régulière il conservera le leadership aux nombres de three-pointers tentés et réussis avec 192 shoots primés pour 506 tentatives. Malgré leurs efforts les Suns tomberont en demi-finale de conf’ face aux futurs champions, les ROCKETS de Houston.

Suite à cette série, les fans le jugeront partiellement coupable de l’élimination de Phoenix. On lui reprochera notamment d’avoir perdu son duel face à Vernon Maxwell.

« Thunder » Dan ira se consoler aux championnats du monde de Toronto en Août 1994 avec l’équipe des USA. Aux côtés du Shaq, de Do’ Wilkins ou encore de Joe Dumars, Dan Majerle prouvera toute sa valeur. Au sujet de sa place et de son utilisation dans cette « Dream Team II » , Don Nelson, le coach de l’escouade ricaine déclarera : «Thunder Dan permettra au Dream Team de jouer en Up-tempo. Sa vitesse et son adresse seront des atouts précieux contre les défenses de zones des formations européennes ». Dan réalisera un championnat du Monde correct, avec 8,8 points, 2,2 rebonds et 1,6 assists par match. Les américains décrocheront l’or au cours de ce tournoi, et on retiendra la grosse performance de Dan face à l’équipe Porto-Ricaine ; avec un total de 17 points en 16 minutes de jeu avec un excellent 5 sur 6 à 3 points.

Malgré un temps de jeu revu à la baisse et des stats offensives un poil moins performantes, Dan Majerle retrouvera le All-Star Game pour son édition de 1995, et en plus en tant que titulaire. Le fait que la grande messe se déroula à Phoenix cette année là ayant surement joué dans la balance au moment des votes. Quoiqu’il en soit, lors de cette même édition, «Thunder» prendra sous son aile le jeune MIKE HOBAN, candidat de 16 ans au shoot à 1 million de dollars. Dan Majerle entrainera et accompagnera le Kid jusqu’au moment fatidique, prouvant ici qu’il était un homme de valeurs.

Cette année encore, les Suns tomberont en play-offs sur les Rockets emmenées par Olajuwon et Drexler. C’est pourtant Mario Elie qui crucifiera la franchise de l’Arizona et tout l’America West Arena, grâce à son fameux « kiss of death » balancé à 8 secondes de la fin du Game 7 alors que le score était de 110 partout. Comme un symbole, une poignée de secondes auparavant, « Thunder » Dan avait dans les mains la qualification. Un shoot totalement ouvert, qui aurait alors permis aux Suns de prendre deux points d’avance sur les Texans a 20 secondes du terme de cette série haletante. Mais ce soir là, la foudre ne tombera pas..

SOLEIL COUCHANT..

Dan Majerle passera totalement au travers de cette série, avec seulement 6,1 points inscrits par match. Cette contre-performance précipitera surement son départ de Phoenix. Alors que les Rockets s’envolent vers le titre, Dan prend lui la direction de Cleveland.

Dans une équipe qui n’a aucune ambition particulière, Majerle franchit tout de même la barre des 10 unités par match, et retrouve un peu ces standards en Play-offs en passant 16 points de moyenne par match lors du premier tour contre les Knicks. Mais les CAVS ne font pas le poids et se feront sortir sèchement trois manches à zéro. « Thunder » Dan ne s’éternise pas à Cleveland et prend la direction du Heat de Miami ou il évoluera 5 saisons sous la houlette de Pat Riley. Il retrouvera dans un premier temps un rôle de 6ème homme, avant de voir progressivement décliner son apport offensif et son temps de jeu. Miami durant cette période ne fera pas mieux qu’une finale de conférence. Sous le jersey du Heat il inscrira 2019 points pour une moyenne de 7,3 points par match.

Afin de boucler la boucle, « Thunder » Dan revient en 2001 dans l’Arizona pour sa dernière saison sur les parquets NBA. Une dernière pige en forme de clin d’œil dans une franchise à l’agonie qui terminera la saison à la 19ème place de la saison régulière. Du haut de ces 36 printemps, Majerle prendra part à 65 matchs. Il est alors temps pour Dan « Thunder » Majerle de prendre une retraite sportive bien méritée !! Ce n’est pas pour autant que Dan va se retrouver inactif. Tout au long de sa carrière, Majerle aura toujours développé de nombreuses activités externes au basket. Marque de vêtement, chaîne de restauration, Dan est un touche à tout et ça lui réussi plutôt bien.

Aujourd’hui Dan Majerle continue de faire prospérer ces affaires. Il est à la tête de la franchise « MAJERLE’S SPORTS GRILL», dont il a ouvert le premier restaurant alors qu’il jouait encore pour les SUNS. Désormais l’enseigne compte 5 adresses. Le principe est aisément résumé dans l’intitulé ; se restaurer en regardant les matchs de sport sur des écrans géants.

En parallèle de cette activité, Dan sera entraîneur adjoint des SUNS de 2008 à 2013. Il est à ce jour sur le banc des Antelopes de Grand Canyon en NCAA qu’il dirige avec toute la classe qui le caractérise.

Les plus belles heures de basket de Dan se sont écrites en Arizona, pas étonnant qu’il en soit résidant encore aujourd’hui.

Les fans des Suns doivent désormais se sentir orphelins des coups de tonnerre que crachait la sono de l’América West Arena à chaque «three-pointers» primés de Dan Majerle, celui qui deviendra par la force des choses ce dangereux shooteur que l’on connait. Il déclarait d’ailleurs à l’époque : «Je préfère pénétrer et aller au contact, mais on me laisse démarqué loin du cercle, ce sont des shoots que je dois prendre».. 20 ans après, on peut dire sans sourciller qu’il a vraiment bien fait de les prendre.

SES STATS NBA

Image

SON PALMARÈS

- 3 fois NBA All Star en 1992, 1993 et 1995
- 2 fois élu au sein de la All NBA Defensive Second Team en 1991 et 1993
- Son maillot n°9 est retiré par les Suns
- Médaillé d’or aux championnats du monde de 1994
- Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de 1988



Article original de Basket Rétro : http://basketretro.com/2015/09/09/thund ... oudroyant/

Chris
All Star
Messages : 1095
Enregistré le : jeu. 25 déc. 2003 12:47
Contact :

Re: [Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Messagepar Chris » jeu. 10 sept. 2015 15:09

Ah la grande époque des Suns ! Avec Kevin Johnson et Dan Majerle à l'arrière, le spectacle était garanti. Le dunk de Kevin Johnson sur Hakeem Olajuwon est mémorable.

nbackintime
Rookie
Messages : 2
Enregistré le : ven. 11 sept. 2015 21:14

Re: [Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Messagepar nbackintime » ven. 11 sept. 2015 21:16


Pred BR
Rookie
Messages : 31
Enregistré le : lun. 17 août 2015 21:30
Contact :

Re: [Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Messagepar Pred BR » sam. 12 sept. 2015 18:22

C'est l'un des rares si ce n'est le seul joueur à avoir défendu sur Michael Jordan début des années 90 à Kobe au début des années 2000. J'aimais bien Dan Majerle, mais son déclin a été rapide. En saison régulière, il assurait encore en 1994 et 1995, mais en playoffs, transparent. Son dos l'a vraiment mis dans une situation critique où il a dù passer de menace offensive à un gros défenseur à Miami.

Chris
All Star
Messages : 1095
Enregistré le : jeu. 25 déc. 2003 12:47
Contact :

Re: [Portrait] « Thunder » Dan Majerle, un arrière foudroyant !!

Messagepar Chris » mer. 16 sept. 2015 13:40

nbackintime a écrit :Hello Chris sans doute fais tu allusion à cette action :wink: :

http://basketretro.com/2015/05/15/playoffs-1994-le-poster-dunk-de-kevin-johnson-sur-hakeem-olajuwon/


Exact ! juste énorme...


Retourner vers « Basket US »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité