NF3 2018-2019 POULE E

Modérateur : Modérateurs LFB

basketbreton
All Star
Messages : 1055
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar basketbreton » mar. 09 oct. 2018 10:57

LE MANS ST PAVIN / CO PACE : 56 85 (mi temps 21/35)

Le Mans : Dessomme 2, Verneau 7, poirier 2, Rocher 2, Ben Mahmoud 15, Etienne 7, Chau 2, Guerier 11, Curabé 8. Coach Marthieu Ribot
CO Pacé : Chavoutier 43 !!! , Barel 10, Bilheude 4, Miseriaux 7, Rupin 12, Cherel 3, Jego 2, Baury 7. Coach : Philippe Lorand

basketbreton
All Star
Messages : 1055
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar basketbreton » ven. 19 oct. 2018 9:41

Basket – Nationale 3 Féminine. Ifs n’est plus invaincu

4ème journée de N3 Féminine. Invaincu jusque là, le CB Ifs concède son premier revers de la saison lors du derby face au Havre quand La Glacerie subit la foudre de Chavoutier.

CB IFS 56 – 65 ALA LE HAVRE BASKET

[17-14, 9-21 (26-35), 15-13 (41-48), 15-17]

Auteur d’un super début de saison, le CB Ifs recevait Le Havre : « On arrive dans le match en ciblant la n°15 (ndlr : Serene Gassia), je veux l’user, la trapper mais on est en retard sur les trappes. » explique Maxime Cosnefroy. Pourtant, ce sont bel et bien les Ifoises qui mènent après dix minutes de jeu, alternant les paniers à l’intérieur et les tirs lointains. Les locales conservent l’avantage jusqu’au quart d’heure de jeu avant que les Haut-Normandes ne commencent à artiller à 3-points pour prendre l’avantage.

Un avantage que Le Havre ne lâchera plus : « Elles scorent, elles arrivent à rentrer dans l’adresse. La physionomie du match est : on prend un éclat, on revient mais elles ont une séquence d’adresse. » À la mi-temps, Ifs est distancé de 9 points. L’équipe passe en zone à la moitié du troisième quart-temps. Un changement défensif bénéfique qui relance les Calvadosiennes. Sauf que sur des « petites erreurs à la c*n. », le CBI se prend de nouveaux tirs primés. Après trente minutes de jeu, Le Havre compte toujours 7 points d’avance. « C’est une somme de détails… sur lesquels ont s’attarde en plus et qui viennent nous polluer. » regrette le coach ifois.

Mais un écart de 7 points n’est en rien irrattrapable. Les offensives de Carole Delauné-David vont permettre à Ifs de recoller. Mais une nouvelle fois, Hurel et Gassia prennent les choses en main et assurent la victoire des Havraises. « Avec un état d’esprit plus, costaud, peut-être que la pièce tombe de notre côté. À la fin, on n’a plus de gomme, difficile de faire des rotations à cause des dynamiques sur le terrain. On s’est battu un peu contre nous-mêmes, on a de la frustration et on droit travailler là-dessus car ça fait qu’on ne soigne pas les détails. » Ifs n’est plus invaincu mais l’objectif de l’équipe étant le maintien, il n’y a pas de quoi s’alarmer : « Oui, on avait 3-0 mais on reste dans nos objectifs. Ça a coupé une série de victoire, c’est de manière à en relancer une. » conclut Max Cosnefroy.

Marque CBI : M. Reulet , C. Seigneurie 13pts, L. Ovieve 6pts, D. Kanouté 9pts, O. Galouon 5pts, C. Delauné David 6pts, M. Arnoux , A. Kanouté 12pts, G. Ollo , L. Pannetier 5pts


Marque ALALHB : C. Hurel 16pts, A-L. Broguy 15pts, F. Soumah 12pts, C. Hautot 2pts, L. Lerondel , H. Niare 2pts, A. Cramoisan , S. Gassia 18pts



Les autres résultats bas-normands :

PACÉ CO 74 – 68 US LA GLACERIE

Damien Lamotte (COACH USLG) : « On faisait face à une équipe qui sera dans le Top 3. Et qui a une poste 1 très très forte (ndlr : Arzhelenn Chavoutier qui avait scoré 42 points sur le match précédent), on pensait qu’on allait pouvoir lui mener la vie dure… et elle met 44 points (ndlr : ah ouais quand même…). C’est une joueuse qui a un niveau minimum N1. Ça a été dur mais on a quand même fait un bon match, on a appuyé là où ça faisait mal, c’est à dire à l’intérieur. Elles ont eu du mal à contrôler Justine Wallez. Le match se joue sur des petits détails : des pertes de balles, des démarquages, des situations de presse où on a mal réagi… On a été un peu vite dans l’état d’urgence alors qu’on aurait pu être plus serein. Mais on a vraiment fait un bon match, la victoire n’était pas loin. »

Marque PCO : A. Chavoutier 44pts, G. Barel , A-L. Bilheude , E. Miseriaux 2pts, E. Rupin 6pts, A. Cherel 13pts, A. Le Grill 5pts, O. Jego 4pts, Z. Baury , B. Bretecher

Marque USLG : J. Wallez 27pts, C. Dréan , M. Pinsard 7pts, I. Gnahore 6pts, F. Sorel 8pts, J. Cossais 8pts, H. Nagy 4pts, M. Bouin 2pts, L. Brun 6pts


Les autres résultats :
LAMBOISIERES MARTIN 71 – 63 ANGERS
VERSAILLES 68 – 33 CHARTRES
AVRILLÉ 57 – 38 LE MANS SAINT PAVIN
GRAVENCHON 70 – 48 PALAISEAU

SPORT A CAEN

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6420
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar la zone » dim. 11 nov. 2018 20:49

Publié le 9 Nov 18 à 19:32
Assa Kanouté découvre la N3F à Ifs.
Assa Kanouté (Ifs) : « Il ne faut pas partir défaitistes face à Versailles ! »
Suite à sa belle victoire face à la Glacerie le week-end dernier (59-44), Ifs s'apprête à recevoir le leader qu'est Versailles ce dimanche 11.
Rencontre avec Assa Kanouté.
Assa Kanouté, 19 ans, joue depuis sept ans au basket et évolue aux postes 4 et 5 au CB Ifs.

Sport à Caen (S.C) : Vous avez obtenu la victoire dimanche face à la Glacerie (59-44). Peux-tu nous parler du match ?
Assa Kanouté (A.K) : On a commencé fort, on a été tout de suite dans le rythme. Défensivement nous étions en place. Mais plus le match avançait, plus c’était compliqué. La Glacerie revenait car on leur laissait plus d’opportunités de tirs. A la mi-temps, on menait seulement de 5 points. Dans le vestiaire, notre coach (Maxime Cosnefroy) nous a dit que tout se jouerait dans le troisième quart-temps. Il fallait qu’on augmente notre niveau défensif. Du coup, on a commencé à se jeter sur tous les ballons et on est revenues dans le match. C’était vraiment un match combatif et on a eu de l’adresse. Donc on a réussi à garder notre avance pour remporter ce match.

S.C : Vous réalisez un bon début de saison avec 4 victoires pour 2 défaites. Quel objectif vous êtes-vous fixé ?
A.K : Comme il y a eu beaucoup de départ à Ifs, l’objectif c’est vraiment le maintien. On s’était fixé qu’il fallait qu’on gagne minimum 5 matchs. Là nous sommes bien parties, donc on se dit qu’il faut vraiment jouer toutes les équipes et que tous les matchs seront bons à prendre. Après on verra avec le temps si on peut jouer plus que le maintien.

S.C : Pour toi, que vous a-t-il manqué lors de la défaite face au Havre ?
A.K : On était complètement perdues en défense et en attaque on a manqué d’agressivité sous le cercle. On avait beaucoup moins d’adresse mais c’est surtout la défense qui a pêché. On laissait beaucoup de drives, il n’y avait pas d’aide. Le Havre nous a fait une petite presse donc on a perdu beaucoup de ballons. On a fait plein de petites erreurs qui nous ont coûté le match. Vers la fin, on a réussi à revenir un peu mais c’était trop tard.

S.C : Et contre le Mans Saint Pavin ?
A.K : On savait que ça n’allait pas être un match facile. Le Mans était en bas de tableau, elles n’avaient pas eu de victoire auparavant. Donc on savait que c’était un match test et qu’une victoire de leur part était complètement possible. Au début c’était serré mais on est tombées dans le piège, leur public était en feu. On n’a pas fait les efforts défensivement et on s’est complètement relâchées. On n’avait plus de rythme. C’était un match qu’on ne devait pas perdre du tout.

S.C : Tu as été une des meilleures scoreuses de l’équipe ces derniers matchs. Quel rôle as-tu au sein de cette équipe ?
A.K : Je viens juste d’arriver dans cette équipe. Je viens pour apporter de mon expérience du centre de formation de Mondeville. Je n’ai pas vraiment le rôle de capitaine mais j’essaye d’encourager les filles au maximum. Je ne suis pas une joueuse qui va engueuler ses coéquipières. Au centre de formation, j’ai vécu des matchs compliqués mais j’ai su relever la tête donc j’essaye d’apporter cela.

S.C : Quel est ton parcours en tant que joueuse ?
A.K : J’ai commencé le basket à Cherbourg où je ne savais même pas faire un double pas. Puis, j’ai pris goût au basket et j’ai intégré la section basket à Cherbourg. Ensuite, je suis entré au pôle de formation au collège Jacques Monod jusqu’en troisième. Au lycée, j’ai fait partie du centre de formation de Mondeville jusqu’à la saison dernière. Je suis arrivée à Ifs cette saison.
Assa Kanouté et les ifoises reçoivent le leader qu'est Versailles dimanche.
Assa Kanouté et les ifoises reçoivent le leader qu’est Versailles dimanche. (©Sport à Caen)

S.C : Pourquoi avoir choisi de venir jouer à Ifs ?
A.K : Je voulais rester sur Caen pour mes études et le gymnase d’Ifs est le plus près du lieu où je fais mes études. Cela me permet d’allier le plaisir du basket et mon avenir professionnel.

S.C : Quels sont tes objectifs personnels en tant que joueuse pour cette saison ?
A.K : Apporter mon expérience et gagner un maximum de matchs. Je pense que tous les matchs sont bons à prendre. Je veux aussi découvrir le championnat de la Nationale 3.

S.C : Et à plus long terme ?
A.K : Je n’ai pas d’objectifs particuliers mais s’il y a des opportunités qui se présentent, pourquoi pas. Tant que j’arrive à lier le basket avec mes études, je suis ouverte à toutes les propositions. Comme je me suis blessée l’an dernier, je ne compte pas seulement sur le basket donc mes études sont vraiment importantes.

S.C : Votre prochain match est contre Versailles qui est actuellement premier du championnat. Comment appréhendes-tu la rencontre ?
A.K : On sait que ça va être un match compliqué car Versailles est une très bonne équipe. Après, on sera à la maison donc cela pourra jouer en notre faveur. On va se donner les moyens pour remporter ce match. Pourquoi pas les surprendre en jouant beaucoup sur notre défense, on est jeunes, on court beaucoup. Pourquoi pas gagner ce match, ça ne serait pas négligeable. Il ne faut pas partir défaitistes, du coup cette semaine on travaille dur pour bien entrer dans ce match-là !

S.C : Je vais te poser 5 petites questions, le but c’est que tu répondes rapidement et instinctivement.
S.C : Un coach qui t’a marqué ?
– A.K : Pierre-Olivier Giot à Cherbourg. C’était dans mes débuts de basket et c’était très dur mentalement car je n’étais pas prête. C’est vraiment grâce à lui que je suis rentrée dans la compétition. Des fois je finissais en pleurs mais je me dis que c’était un mal pour un bien. Il m’a vraiment apporté les bonnes bases du basket.

S.C : Un coéquipier avec qui tu adores (ou as adoré) jouer ?
– A.K : Hawa Ba qui joue maintenant en Nationale 1. On a joué ensemble au centre de formation. On avait une belle complicité sur le terrain, c’était très intéressant.

S.C : Un match qui t’a marqué ?
– A.K : La finale en Cadettes U18 contre Bourges. On a fini Championnes de France ! C’était un match très serré, plein d’entrain. L’émotion était super forte à la fin du match. On a gagné de peu et c’était un titre ! C’est le meilleur match que j’ai joué donc ça m’a vraiment marqué.

S.C : Une anecdote marquante de ta carrière ?
– A.K : Ma blessure l’an dernier lorsque je me suis fait les ligaments croisés. C’était lors d’un entrainement, j’ai fait un step out et mon genou n’a pas tenu. J’ai vraiment eu super mal, je ne le souhaite à personne. C’était vraiment très dur pour moi. C’était en fin de saison donc une blessure surement due à la fatigue.

S.C : Et enfin, si tu avais un superpouvoir pour t’aider lors des matchs, tu choisirais lequel ?
– A.K : Dunker ! Ça serait mon rêve ! J’essaye tous les jours de travailler ma détente mais bon même sur les petits paniers je n’y arrive pas encore.

Clémence Garnier - Publié le 9 Nov 18 à 19:32
https://actu.fr/normandie/ifs_14341/bas ... 76279.html

basketbreton
All Star
Messages : 1055
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar basketbreton » mar. 13 nov. 2018 10:24

Basket – Nationale 3 Féminine. La Glacerie sur le fil, Ifs chute face au leader
7ème journée de N3 Féminine. La Glacerie avait l'obligation de battre Saint-Pavin. Objectif accompli mais ce fut ardu. Ifs a trop mal débuté pour espérer faire chuter le leader.



Ifs se réveille beaucoup trop tard

CB IFS 56 – 64 E.LE CHESNAY VERSAILLES 78


[9-20, 14-19 (23-39), 14-17 (37-56), 19-8]

[Article rédigé par Clémence Garnier]

Ce fut compliqué pour le CB Ifs qui entame le match avec un 8-0 concédé. Dès le début, Le Chesnay prend l’avantage, en particulier dans le secteur intérieur. Hajdana Radunovic est présente sur tous les rebonds et ne manque pas d’adresse. Malgré tout, Ifs ne lâche rien et joue sur l’intensité pour revenir comme l’explique Max Cosnefroy : « Match qu’on n’avait pas forcément ciblé. Dans la dynamique dans laquelle on est dans le championnat, on s’est dit : pourquoi pas ? En plus, c’est une équipe qui arrive à sept avec un effectif pas forcément jeune. Donc on s’est dit qu’on allait être agressif et boxer un peu pour justement les prendre sur le rythme et l’usure physique tout au long du match. »

Mais cette intensité amène les joueuses à faire beaucoup de petites erreurs qui les empêchent de revenir : « Au final, ça a été trois quarts-temps où l’on voit tout ce que l’on ne veut pas voir en général dans le basket : pas de repli, pertes de balle, zéro adresse. Donc au final, on se fait avoir. On arrive à la mi-temps avec -16 points, on revient avec d’autres intentions sur le début de la deuxième mi-temps mais ce fut trop court et on retombe dans nos travers. » Les joueuses du Chesnay Versailles continuent sur leur lancée, placent leurs systèmes et conservent leur avance : « On veut lutter contre une équipe qui joue au basket, où c’est très codifié au niveau des systèmes. La balle arrive là où elle doit arriver. Et nous, on ne va pas perturber cela, on va subir et même être spectateur sur pas mal de situations. Sauf que contre ce genre d’équipe, où la plupart des joueuses ont joué au niveau au-dessus, tu le payes cash et tu encaisses panier sur panier. »

L’écart final n’est finalement que de 8 points grâce à un bon quatrième quart-temps remporté 19-8 par le CB Ifs : « On a un sursaut d’orgueil et c’est ce que je vais retenir. Au final, on est à 39 points encaissés en première mi-temps et en deuxième, on n’en prend que 25. Il y a du mieux mais je pense qu’on rentre dans un cycle de fatigue et quand la tête doit prendre le relais, cela ne se fait pas, ou pas suffisamment. C’est ce qui fait qu’on peut aller chercher cet exploit à un moment donné. » Il va y avoir une petite trêve d’une semaine, ce qui va permettre à Ifs de se reposer un peu et de travailler pour les matches à venir : « On va continuer de travailler parce qu’on n’est pas sorti de notre objectif sur la saison, on est toujours en course pour le maintien. Plus vite on va aller le chercher, mieux ce sera. Je pense que la petite trêve d’une semaine nous fera du bien pour recharger les batteries et aller chercher les quelques matches qu’ils nous restent sur la phase aller. Ce ne sera pas des adversaires évidents, surtout qu’on va se déplacer deux fois de suite sur les prochains matches. Donc on va quand même travailler mais on va aussi chercher à récupérer. ».


Marque CBI : C. Seigneurie, L. Ovieve 2pts, D. Kanouté 4pts, O. Galouon 2pts, C. Delauné David 7pts, M. Arnoux, A. Kanouté 11pts, C. Richard 8pts , L. Pannetier 22pts

Marque E.LECV78 : C. Urien 5pts, E. Panou 2pts, S. Cacoujat 6pts, S. Sylla 10pts, M. Daurces 15pts, P. Chanlon 9pts, H. Radunovic 17pts


US LA GLACERIE 68 – 67 LE MANS SAINT PAVIN

[17-12, 21-21 (38-33), 14-15 (52-48), 16-19]

Damien Lamotte (COACH USLG) : « On commence très bien le match, on domine, on est devant tout le temps mais Le Mans est vraiment une équipe qui ne lâche rien. Quand on est à +10, on se dit qu’on a fait le plus dur mais à chaque fois, elles reviennent. On est agressif… trop parfois et on se voit sanctionner par les fautes, elles tirent un paquet de lancers-francs. On se tape de la zone pendant trente-cinq minutes. Sur la fin de match, on est à +3, on a juste besoin de contrôler la balle et à 16 secondes, on décide de faire une passe alors qu’il n’y avait pas de pression. On perd la balle, elles reviennent à -1. Temps-mort, on met le ballon dans les mains de Justine Wallez, faute sur elle. On lui dit de mettre ses deux lancers et elle loupe les deux (rires). Mais comme il restait deux secondes, c’est peut-être une bonne chose qu’elle rate le deuxième. La victoire était indispensable pour la suite du championnat. »

Marque USLG : J. Wallez 13pts, C. Dréan 6pts, J. Nord 6pts, M. Pinsard 15pts, I. Gnahore 2pts, F. Sorel 2pts, J. Cossais 15pts, H. Nagy 6pts, M. Bouin , L. Brun

Marque LMSP : A. Dessomme 4pts, M. Verneau 14pts, E. Poirier 6pts, H. Benmahmoud 13pts, D. Etienne 11pts, C. Guerier 8pts, J. Curabe 11pts

basketbreton
All Star
Messages : 1055
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar basketbreton » mar. 13 nov. 2018 11:18

ASA AVRILLE - COP PACE : 50/64

ASA : Manceau 0, Boigné 0, Gernigon 0, Darde 4, Perrochaud 8, C.Cailleau 2, Emeriau 7, M.Cailleau 12, Mars 2, Le Marrec 12
COP : Chavoutier 21, Barel 0, Bilheude 9, Miseriaux 8, Rupin 5, Chérel 8, Jégo 8, Baury 1, Sclear 4.

basketbreton
All Star
Messages : 1055
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar basketbreton » ven. 30 nov. 2018 19:44

Basket – Nationale 3 Féminine. Ifs retrouve le Top 5, La Glacerie rate une belle occasion
8ème journée de N3 Féminine. Ifs avait battu Lamboisieres-Martin, offrant aux Glacériennes l'opportunité de sortir de la zone rouge. Las, ces dernières ne l'ont pas saisie.

Le "quasi" buzzer de Laurine Ovieve a permis d'égaliser à la mi-temps pour permettre au CB Ifs de prendre les commandes par la suite.


Des Ifoises « crescendo » retrouvent le haut de tableau

LAMBOISIERES-MARTIN BASKET 55 – 63 CB IFS

[13-9, 14-18 (27-27), 13-16 (40-43), 15-20]

Après une défaite logique face au leader, les Ifoises avaient l’obligation de se relancer face à Lamboisères-Martin afin de ne pas se retrouver avec un bilan de 50% qui les rapprocherait de la zone rouge. « C’était un déplacement pas simple chez un adversaire qui fait de gros matches à domicile. Une équipe jeune qui a beaucoup d’énergie à donner. On se déplaçait en effectif réduit et il y avait beaucoup de monde dans la salle. » Des facteurs peu rassurants pour les protégées de Max Cosnefroy qui, d’ailleurs, cafouillent un peu sur leur entrée en matière et perdent le premier quart-temps : « On est derrière, on ne soigne pas les détails qui feront gagner le match… mais on n’est qu’à -4. »

Les Normandes vont rectifier le tir dans le deuxième quart-temps en marquant deux fois plus de points que sur les dix premières minutes : « Notre plan de jeu est de jouer solide, d’appuyer sur le secteur intérieur. On rectifie le tir et on revient sur un shoot quasi au buzzer de Laurine (Ovieve) pour égaliser à la mi-temps. » Le CB Ifs doit maintenant prendre l’avantage. Cela va se faire grâce à la défense… mais pas que : « Je dis aux filles que la réponse doit être défensive, qu’il ne faut pas perdre les duels en première intentions. On fait un gros démarrage sur le troisième quart, on récupère les rebonds, les grandes ont l’intelligence de ressortir au bon endroit, on fait les bons choix, on a de l’adresse au bon moment. Et surtout, mention spéciale à ma petite de 15 ans, Océane (Galouon), qui a amené de la percussion, des bonnes courses et une énergie qu’elle a su transmettre. »

Avec cette cinquième victoire, Ifs retrouve le Top 5 et reste à bonne distance de la zone de relégation : « Je suis un coach content ! Parce que ma fonction fait que j’ai trois matches (ndlr : dont le match de la NF1 en tant qu’assistant) dans le week-end et j’ai eu trois victoires. Cette victoire nous assoit plus solidement dans le ventre mou, mais dans la partie haute du tableau » se réjouit l’entraîneur vainqueur. Le CB Ifs a su être maître de son sujet, ne paniquant pas après un départ moyen, revenant tranquillement et gérant intelligemment son avance par la suite. Une nouvelle fois, la défense ifoise fut un facteur majeur de la victoire : « La satisfaction a été qu’on a poussé jusqu’au bout des rotations défensives, provoquant des 8 secondes ou 24 secondes. Tout le monde a apporté, bravo à mes joueuses ! Cette victoire leur appartient pleinement. »

Marque LMB : P. Barre 11pts, F. Charrier 4pts, L. Perre 3pts, C. Peltier 9pts, J. Peltier , S. Boutimah 9pts, C. Guyot 8pts, A. Bouteiller 5pts, L. Charrier 6pts, S. Thomanin 1pt

Marque CBI : C. Seigneurie 1pt, L. Ovieve 15pts, D. Kanouté 8pts, O. Galouon 6pts, A. Kanouté 20pts, C. Richard 6pts, L. Pannetier 7pts

basketbreton
All Star
Messages : 1055
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: NF3 2018-2019 POULE E

Messagepar basketbreton » ven. 30 nov. 2018 19:44

La Glacerie rate une occasion en or de sortir de la zone rouge

US PALAISEAU 56 – 45 US LA GLACERIE

[16-17, 12-8 (28-25), 14-8 (42-33), 14-12]

Damien Lamotte (COACH USLG) : « Match face à un adversaire direct pour le maintien, une équipe agressive qui défendait bien. On a montré des lacunes offensives dans les un contre un, on s’est réfugié sur le tir extérieur et, malheureusement, ce n’est pas rentré. Au bout d’un moment, on a cherché l’alternance mais on n’a pas réussi à trouver des paniers faciles. Il y a des manques offensifs, il y a l’absence de Wallez mais je ne veux pas que ce soit une excuse. On a des joueuses de qualité, qui ont du vécu en Pré-Nat’ et en championnat de France jeune. Pas grand chose à dire, un match perdu. Je ne suis pas encore en dépression mais si je perds dimanche contre Chartres, là oui, je serais en dépression (rires). »

Marque USP : E. Sylvestre 16pts, D. Diallo 4pts, M. D’Heilly 11pts, C. Vallentin , A. Kanoute 3pts, I. Pavilla 14pts, A. Dangeard , M. Mercher 8pts

Marque USLG : C. Dréan 5pts, J. Nord 3pts, M. Pinsard 7pts, I. Gnahore 5pts, F. Sorel 14pts, J. Cossais , H. Nagy 5pts, M. Bouin 2pts, L. Brun 4pts, S. Guerleau