Transferts nf2 saison 2012/2013

Modérateur : Modérateurs LFB

basketbreton
Franchise Player
Messages : 891
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar basketbreton » lun. 11 juin 2012 15:37

Yann Volmier, le coach des basketteuses de La Glacerie qui se maintiennent en Nationale 2, a confirmé le départ de Camille Grégorieff pour Franconville (N1). . En ce qui concerne les arrivées, Mathilde Burnel (ex Cherbourg) a donné son accord. Yann Volmier ne cache pas non plus être en contact avancé avec la joueuse de Ouistreham, Marion Carbonnel. Le club glacérien aimerait également enroler une troisième recrue, une joueuse européenne «polyvalente sur les postes 3-4». Yann Volmier dit avoir plusieurs pistes sous le coude.

Arrivée de Sarune Povilionyté 1M83 poste 3/4 internationale lituanienne, Mathide Burnel (Cherbourg N3) recrutement clos.



Départ de Mamadou Cissé pour Rezé (N1F)

Au club depuis quatre ans dont les trois dernières comme entraîneur de l'équipe-fanion, Mamadou Cissé va quitter l'Etoile Saint-Laurent. En contact avec le CSP Rezé qui évolue en Nationale 1, le géant stelliste a donné son accord au club ligérien en raison des ambitions affichées par ses dirigeants: « C'est assez excitant parce qu'il y a un vrai projet ambitieux d'accession à la Ligue 2 sous deux à trois ans. Franchement, ça me fait très plaisir de retourner dans la région nantaise où je vais retrouver un entraîneur que je connais bien, Rodolphe Mahne, qui est le manager-général du CSP », explique Mamadou qui a déjà rencontré les joueuses rézéennes la semaine passée.

Une vague de départs

Pour ce qui est de son départ de Saint-Laurent, le coach ne veut pas s'éterniser sur les raisons, si ce n'est qu'il a commencé «à sentir le vent tourner en décembre dernier lorsque l'on avait des résultats moyens. Après, il y a eu un certain nombre d'éléments qui m'ont déplu comme des décisions concernant mon groupe qui ont été prises sans me consulter. Globalement, je regrette un manque général de communication qui fait, notamment, qu'on a fini la saison en queue de poisson(*). Pour autant, je garde de bons souvenirs également car j'ai appris ici, j'ai enrichi mon expérience. Je sais aussi que toutes les ambitions du monde ne valent que si on a l'adhésion du groupe comme c'était le cas cette saison avec les filles », conclut Mamadou Cissé qui vient ajouter son nom à celui des joueuses qui ne rejoueront pas l'an prochain à l'ESL: Cathy Roudaut, Sandy Cacoujat, Marielle Gosch, Marta Borowka et Martina Tomkova.

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » lun. 11 juin 2012 17:59

Articles complétés et sources citées.
Informations datant d'avril et mai et ayant peut-être subi quelques changements depuis...


basketbreton a écrit :Yann Volmier, le coach des basketteuses de La Glacerie qui se maintiennent en Nationale 2, a confirmé le départ de Camille Grégorieff pour Franconville (N1). Celui de Sarah Goltze, en contact avec Douvres( N3) n'était pas encore acté ce mardi après-midi. En ce qui concerne les arrivées, Mathilde Burnel (ex Cherbourg) a donné son accord. Yann Volmier ne cache pas non plus être en contact avancé avec la joueuse de Ouistreham, Marion Carbonnel. Le club glacérien aimerait également enroler une troisième recrue, une joueuse européenne «polyvalente sur les postes 3-4». Yann Volmier dit avoir plusieurs pistes sous le coude.

15 mai 2012 - http://www.ouest-france.fr

Arrivée de Sarune Povilionyté 1M83 poste 3/4 internationale lituanienne, Mathide Burnel (Cherbourg N3) recrutement clos.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Départ de Mamadou Cissé pour Rezé (N1F)

Au club depuis quatre ans dont les trois dernières comme entraîneur de l'équipe-fanion, Mamadou Cissé va quitter l'Etoile Saint-Laurent. En contact avec le CSP Rezé qui évolue en Nationale 1, le géant stelliste a donné son accord au club ligérien en raison des ambitions affichées par ses dirigeants: « C'est assez excitant parce qu'il y a un vrai projet ambitieux d'accession à la Ligue 2 sous deux à trois ans. Franchement, ça me fait très plaisir de retourner dans la région nantaise où je vais retrouver un entraîneur que je connais bien, Rodolphe Mahne, qui est le manager-général du CSP », explique Mamadou qui a déjà rencontré les joueuses rézéennes la semaine passée.

Une vague de départs

Pour ce qui est de son départ de Saint-Laurent, le coach ne veut pas s'éterniser sur les raisons, si ce n'est qu'il a commencé «à sentir le vent tourner en décembre dernier lorsque l'on avait des résultats moyens. Après, il y a eu un certain nombre d'éléments qui m'ont déplu comme des décisions concernant mon groupe qui ont été prises sans me consulter. Globalement, je regrette un manque général de communication qui fait, notamment, qu'on a fini la saison en queue de poisson(*). Pour autant, je garde de bons souvenirs également car j'ai appris ici, j'ai enrichi mon expérience. Je sais aussi que toutes les ambitions du monde ne valent que si on a l'adhésion du groupe comme c'était le cas cette saison avec les filles », conclut Mamadou Cissé qui vient ajouter son nom à celui des joueuses qui ne rejoueront pas l'an prochain à l'ESL: Cathy Roudaut, Sandy Cacoujat, Marielle Gosch, Marta Borowka et Martina Tomkova.

(*) pour ne pas aller en play-offs d'accession, Saint-Laurent a perdu volontairement le dernier match de championnat à Gravenchon (74-48).
R.G. - 19 avril 2012 - http://www.letelegramme.com

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » lun. 11 juin 2012 22:10

RONCHIN
Avant son retour en N3, Ronchin se refait une beauté


Florian Mixte bâtit une équipe pour la saison prochaine.
Visiblement, la descente en Nationale 3 n'a pas miné le moral des Ronchinoises, bien au contraire. Le club s'est en effet montré très actif sur le marché des transferts.

Quatre nouvelles têtes ont fait leur apparition au RBC.

On avait quitté en avril dernier un Ronchin Basket Club miné par une catastrophique saison en Nationale 2. Mais force est de constater que les choses ont depuis bien changé. Aujourd'hui, le moral est au beau fixe. Il faut dire que Florian Mixte, l'entraîneur de ces dames, a tout fait pour remettre le groupe sur de bons rails. Son premier objectif a été de garder le maximum de joueuses ronchinoises à ses côtés. Le technicien est parvenu à en faire rester quatre : Carole Peraste, Mathilde Quief, Magalie Hennache et Aurélie Van Niekerke. Un cinquième élément devrait s'ajouter à cette longue liste. Il s'agit de Sophie Wattrelot. Opérée du genou, elle devrait reprendre le chemin des parquets en janvier prochain. La joueuse serait alors opérationnelle pour la phase retour.
Une fois s'être assuré qu'il allait garder le maximum de joueuses, Florian Mixte s'est penché sur le recrutement. Là encore, le coach ronchinois n'a pas fait dans la demi-mesure puisqu'il a réussi à faire signer quatre éléments : Charlotte Labouche (Charleville-Mézières, poste 3), Sophie Deleligne (Wasquehal, poste 5), Manuella Djuatio (ESBVA-LM B, poste 3) et Manon Vierne (Armentières, poste 3-4). Avec cette dernière, jouant en Ligue 2 la saison dernière, le RBC a réalisé un coup. Florian Mixte en est intimement persuadé. « Il y a beaucoup de clubs qui auraient aimé pouvoir la compter dans leur effectif. Elle est venue pour notre projet. Elle veut être un moteur pour l'équipe et l'aider à retrouver la Nationale 2 ».
Mais le recrutement fou des Ronchinoises ne s'arrête pas là. Pour être à la hauteur de ses ambitions, Florian Mixte s'est emparé des services d'un assistant. Alexis Erphelin, qui officiait la saison dernière à Aulnoye-Aymeries. Il vient épauler le technicien du RBC. Un soulagement pour coach Mixte qui avait géré les deux équipes (N2 et prénational) la saison dernière.
C.B. (correspondante)- Publié le samedi 09 juin 2012 - http://www.nordeclair.fr

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » mar. 12 juin 2012 10:08

Étoile Saint-Laurent Brest
Bourbon à Saint-Laurent (N2F).


L'Étoile Saint-Laurent a trouvé une remplaçante à la meneuse Cathy Roudaut : il s'agit de Célia Bourbon (1,70 m, 21 ans), qui évoluait la saison passée à Franconville (N1).
09 juin 2012 - http://www.ouest-france.fr

basketbreton
Franchise Player
Messages : 891
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar basketbreton » mar. 12 juin 2012 20:09

Cholet Basket repart en N3 l'année prochaine. Manuté-Larissa quitte le club, Blandine Guibert(BCSP Rezé N3), Godier (Garnache N2), Gomez?, Bouchereau (Beaupréau R1), Dagorne?
Arrivée de Yann Fonteneau comme coach.

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » jeu. 14 juin 2012 9:43

le poinçonnet
LA SURPRISE DU CHEF


Le dossier de repêchage de l’US Poinçonnet a été accepté par la fédération : l’équipe féminine est repêchée en N2.
On ne reverra pas Hanen El Kobaï sur les parquets avant le mois de janvier.

Pierre Bousquié, nouveau président de l'USP basket, nommé par le comité directeur du Poinçonnet la semaine dernière, y croyait dur comme fer. Il avait raison. Il va pouvoir faire l'annonce officielle lors de l'assemblée générale du club qui va se tenir vendredi (18 h 30, au gymnase) : l'USP est maintenue en N2 féminine. « On savait qu'on était le 2e club français au " ranking ", c'est-à-dire le 2e postulant à un repêchage. Le forfait de Cholet nous mettait dans des conditions favorables, les soucis d'équipes de N1 ont fait le reste : on a reçu la proposition de repêchage de la fédé mardi soir, on a immédiatement répondu par l'affirmative. Heureusement que l'on avait envisagé de bâtir une équipe de niveau N2… »

Une Bulgare de 1,97 m

L'équipe justement va être considérablement modifiée. La Hongroise Gina (Georgina)Tajkov, que l'USP souhaitait conserver, va s'engager avec les Limousines de Feytiat (N1F), Naïki Iorss, la géante venue de Tahiti, est partie à Palaiseau (N2). Voilà pour les départs auxquels il faut ajouter deux sévères blessures : Hanen El Kobaï, blessée lors d'un tournoi amical à La Châtre, va se faire opérer des ligaments croisés du genou et ne sera pas opérationnelle avant janvier 2013 ; Luce Lefeuvre va aussi « passer sur le billard » pour soigner son épaule (retour programmé en octobre).
Avec tous ces coups du sort, les dirigeants ont bien sûr accéléré les recherches. « On est en contact avancé avec une dizaine de joueuses et on espère que deux ou trois vont nous rejoindre. Ce qui est sûr pour l'heure, c'est l'arrivée d'une intérieure bulgare. » Marina Ilieva, 26 ans, 1,97 m, internationale dans les équipes de jeunes en Bulgarie, a joué dans plusieurs clubs français (Puilboreau, Chartres, Trith…).
Autre changement concernant l'entraîneur : Jean-Baptiste Dieulangard, qui devait venir de Cholet, a changé d'avis suite à un décès familial. Le poste sera confié à Yann Valin, un ancien joueur qui entraînait le P3L lors de son accession en N2M, et qui revenu en Berry pour des raisons professionnelles voici quelques mois. Cette saison, il donnait un coup de main au club de Déols.
On le voit, les changements sont légion à l'USP mais il y a au moins une constante : Le Poinçonnet va jouer en N2, comme ses deux dernières saisons.
Jean-Marc Le Ruyet - 14/06/2012 - http://www.lanouvellerepublique.fr

Marina Ilieva, née en 1986, était licenciée à l'AS CHERBOURG

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » sam. 16 juin 2012 11:16

L'A.B.Creusot toujours ambitieuse

Le club l'a fait savoir lors de son assemblée générale ce vendredi en début de soirée à la Maison des associations Guynemer.

Dans son allocution, la présidente Isabelle Sanchez n'a pas caché un manque de bénévoles. D'ailleurs, ses premiers mots ont été pour une bénévole regrettée en la personne de Françoise Meunier, tout comme elle a eu une pensée pour la jeune Imane Benyoucef.
Au niveau sportif, à cause de blessures et de départs, Isabelle Sanchez a ensuite parlé d'une saison en demi-teinte des seniors filles 1, constituant on le rappelle l'équipe fanion du club. Mais la présidente a souligné le bon parcours des seniors garçons 1 qui pourraient intégrer le championnat régional ou encore le bon comportement des cadets sur les parquets.
Remerciant les partenaires, c'est certainement avec émotion qu'Isabelle Sanchez a annoncé pour des raisons compréhensibles : « Ainsi s'achèvent mes trois ans de présidence et mes six ans de présence au comité. Je vous souhaite à toutes et tous d'excellentes vacances, bien méritées ».
Ce message, ce souhait de passer une bonne trêve estivale, a été en quelque sorte exprimé par tous les intervenants lors de l'assemblée générale. Des intervenants qui ont aussi implicitement donné rendez-vous à tous pour la saison prochaine. Car il faut dire que si les play-offs de Nationale 2 n'ont pas été atteints lors de cette saison 2011-2012, l'Alliance Basket Creusot a affiché un objectif élevé pour le prochain exercice. Le budget prévisionnel, présenté par Alexandre Morere, a été « monté » pour viser l'accession en Nationale 1. L'effectif aussi d'ailleurs.
Si l'on sait qu'Audrey Queniez est partie pour des raisons personnelles, le groupe dans son ensemble a été conservé et trois recrues d'ores et déjà connues viendront le renforcer : N'Zumba Kamalandua vient de Perpignan en Ligue 2 professionnelle, deuxième plus haut niveau national, et apportera son métier dans un secteur intérieur qui faisait il faut bien le reconnaître un peu défaut, Fatoumata Queta arrive du centre de formation de Bourges, et Anne-Charlotte Quicque, ailière, était à Rezé en Nationale 1. Avec N'Zumba Kamalundua, l'A.B.Creusot compte désormais deux entraîneurs diplômés pour le niveau national. L'entraîneur des seniors filles 1, Guillaume Harant, a en effet annoncé ces renforts, tout en confirmant la création d'un centre de formation qui devrait regrouper jusqu'à quinze joueuses à la rentrée prochaine.
Bref, sans oublier les autres équipes en lesquelles les responsables si on peut dire ont renouvelé leur confiance et l'intérêt pour des jeunes enthousiastes, le club semble vouloir se donner les moyens de ses ambitions. « C'est une ambition que je trouve tout à fait louable », s'est exprimé le président de l'Office Municipal des Sports Guy Arnoud concernant le futur centre de formation, et notant une présence importante des partenaires. L'adjointe à la Jeunesse et aux Sports Evelyne Couillerot puis le maire André Billardon ont quant à eux salué l'implication de la présidente sortante, en profitant pour lancer un certain appel aux bénévoles. Les élus ont aussi remarqué une politique de bonne gestion, entre ambition et formation, que la municipalité continuera à soutenir, ainsi que l'a fait comprendre le maire.
Produits de la formation, les trois cadettes ayant été plutôt bien intégrées à l'équipe fanion cette saison, Mélanie Ferreira, Eloïse Lattaud et Marine Morere, ont été récompensées en fin d'assemblée générale. Comme d'autres membres de l'A.B.Creusot s'étant distingués par leur engagement pour le bien du club.
Le Samedi 16 juin 2012 - http://www.creusot-infos.com

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » sam. 16 juin 2012 11:32

ROQUEBRUNE CAP MARTIN BASKET
Barbara Cousin signe au RCMB


Paradoxalement, la période de « fin de saison » qui devrait être plus tranquille que la « saison » elle-même est très souvent la plus chargée… et la plus animée. Elle est, il est vrai, particulièrement importante car c’est durant les quatre semaines allant grosso modo du 15 mai au 15 juin que se construit la saison suivante avec, notamment, de grandes orientations à définir.
Concernant l’équipe première, le comité directeur dans sa grande majorité a décidé de me suivre sur le chemin de la promotion de nos jeunes espoirs. A une exception près, puisque nous avons fait signer une joueuse qui a encore le potentiel pour opérer à un niveau bien supérieur à la Nationale 2.
Seulement, Barbara Cousin, puisque c’est d’elle dont il s’agit, a fait un « choix de vie » plutôt qu’un choix purement sportif. Qu’elle ait inclus dans ce choix de vie notre club est certainement un hommage rendu à l’ensemble des dirigeants qui, depuis des années, s’efforcent de faire fructifier l’héritage laissé par leurs prédécesseurs.

Arrêt: Adriana Opralova
Départ: Marine Foiret (Rennes NF3)
Arrivée: Barbara Cousin (Née le 4 juin 1986 à Arras) (Nice LFB)

posté le 15.6.2012 - http://blog.rcmbasket.com/

article avec un premier commentaire:

1 réponse pour “Barbara Cousin signe au RCMB”
supporter indique :
16.6.2012 à 5:45
J’avais cru comprendre que Platano n’en voulait pas ..??? Le coach doit etre soulagé.
*******************************************************************************************************************************************************************************
et le billet de Lucien:

vendredi 15 juin 2012
La belle et le charognard
Paradoxalement, la période de « fin de saison » qui devrait être plus tranquille que la « saison » elle-même est très souvent la plus chargée… et la plus animée. Elle est, il est vrai, particulièrement importante car c’est durant les quatre semaines allant grosso modo du 15 mai au 15 juin que se construit la saison suivante avec, notamment, de grandes orientations à définir.
Concernant l’équipe première, le comité directeur dans sa grande majorité a décidé de me suivre sur le chemin de la promotion de nos jeunes espoirs. A une exception près, puisque nous avons fait signer une joueuse qui a encore le potentiel pour opérer à un niveau bien supérieur à la Nationale 2.
Seulement, Barbara Cousin, puisque c’est d’elle dont il s’agit, a fait un « choix de vie » plutôt qu’un choix purement sportif. Qu’elle ait inclus dans ce choix de vie notre club est certainement un hommage rendu à l’ensemble des dirigeants qui, depuis des années, s’efforcent de faire fructifier l’héritage laissé par leurs prédécesseurs.
En même temps, Barbara n’aura eu besoin que de cinq minutes pour faire la conquête du club ! Son apparition au gymnase Valgelata en tenue de ville le soir du match contre Anglet a fait l’effet d’un ouragan sur la gent masculine. C’est si vrai que la personne très âgée du comité directeur qui, depuis quelques semaines, nous « bassinait » en affirmant « il est temps pour moi d’arrêter », a instantanément fait évoluer son discours en « bon, puisque vous insistez, je vais essayer de faire encore au moins une saison ». Grosse déception du côté de Jo qui se serait bien vu promu statisticien en chef...
Cela dit, les dames du comité directeur qui, d’un seul coup, se sont senties seules et abandonnées, ont su réagir avec beaucoup de dignité. Le fait que Barbara ne soit pas un cœur à prendre puisqu’elle est mariée a certainement contribué à aplanir d’éventuelles tensions. Au demeurant, je n’ai pas souvenir d’une équipe première roquebrunoise réunissant deux femmes mariées, une de temps en temps mais deux (Marylène l’est aussi) jamais.
Bienvenue donc à Barbara la belle, joyau de cette période d’intersaison qui est –aussi et surtout – celle des mutations.
Et nous abordons là un aspect beaucoup plus sombre de la vie du basket.
Que nos meilleures joueuses de tous âges soient sollicitées n’est pas une nouveauté. C’est une règle du jeu que l’on peut déplorer mais qui existe depuis la nuit des temps. Même si cela ne me fait pas forcément très plaisir, je peux comprendre qu’une jeune fille douée soit attirée par un club comme le Cavigal qui lui donne la possibilité de découvrir un niveau national et qui a, surtout, une expertise de plusieurs décennies. La dernière en date à avoir suivi ce chemin est tout simplement Emilie, la fille de notre entraîneur, et j’ai parfaitement compris sa démarche sachant que Roquebrune reste son club où elle reviendra forcément un jour.
Au niveau des Benjamines, il n’y a pas de championnat national, mais il y a un certain Christian David – à ne pas confondre avec son homonyme, le paon méprisant qui trône à la tête de la commission de discipline départementale – et « accessoirement » Dédée Périsi, deux très grands personnages pour lesquels on ne peut avoir que du respect (et de l’affection en ce qui me concerne pour la seconde). Leur confier une de nos joueuses est la certitude qu’elle reviendra plus forte.
Rien à voir, dans leur démarche, avec la formidable « retape » entamée ces dernières semaines par l’entraîneur d’un club voisin.
Après avoir régulièrement échoué à mener en NF2 une équipe quasiment aussi forte que la notre – ce qui lui a valu d’être récemment « éjecté » -, il s’est trouvé une autre occupation. Plutôt qu’entreprendre un véritable travail de formation, il a décidé d’aller se servir chez le voisin… et je ne suis pas certain que ce soit avec l’aval de son président, personne que je respecte pour son ouverture d’esprit et sa loyauté.
Il a ainsi tenté d’attirer les meilleurs éléments présumés de notre équipe benjamine dirigée cette saison par Heidi… J’écris présumés car, dans ces petites catégories, les joueuses les plus en vue aujourd’hui ne seront pas forcément les meilleures demain. Et puis, au-delà des individualités, la notion de « groupe » reste la force première d’une équipe.
A l’heure où j’écris ces lignes, j’ignore s’il aura réussi dans son entreprise. J’ai décidé de ne pas intervenir de façon directe et de faire confiance au bon sens des parents qui connaissent les valeurs de notre club. Et c’est la raison pour laquelle je publie ce message alors que la période des mutations est terminée (la Poste fermant à 17 heures).
Nous regretterons celles qui auront choisi de nous quitter. Et Heidi fera en sorte que d’autres prennent la relève. Le challenge n’en sera que plus beau.
Nous avons une éthique et nous la respecterons, quoi qu’il puisse nous en coûter. Il n’y aura jamais place dans notre club pour ces charognards sans vergogne (mais connaissent-ils seulement le mot ?).
Publié par Lucien - http://lucien14.blogspot.fr/

basketbreton
Franchise Player
Messages : 891
Enregistré le : ven. 30 juil. 2010 20:44

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar basketbreton » sam. 16 juin 2012 17:57

Cholet Basket : départ de Judith Manuté-Larissa à Belleville N3, Vendée. Dagorne (Cholet) à ALPCM Nantes N3. Guéranger (Le Poirée N1) à Belleville N3

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » dim. 17 juin 2012 10:10

la zone a écrit :Pontcharraud fait ses premiers pas à La Couronne

Les basketteuses de La Couronne n'ont pas eu longtemps à attendre pour découvrir leur nouveau coach. A peine une semaine après l'annonce de son arrivée en remplacement de Julien Roué, Christophe Pontcharraud (ex-Poitiers, NF1) les avait conviées à une première prise de contact, hier, salle de l'Etang aux Moines. Avec, dans son sillage, Amélie et Caroline Guillon (18 et 19 ans), deux de ses ex-joueuses, nouvelles recrues d'un LCB qui a déjà fait signer également Amandine Boisgrollier (18 ans, centre de formation de Nantes). Pas de temps à perdre il est vrai pour un entraîneur qui entend s'appuyer sur les jeunes et la formation pour faire remonter le club en NF1 le plus rapidement possible. Au pire en deux ans, la durée de son contrat.
6 Juin 2012- http://www.charentelibre.fr



La Couronne fait le bilan et lance la saison prochaine

La salle Pasteur s'est avérée bien trop petite pour cette AG.

"L'intérêt du public et de nos partenaires pour l'équipe féminine démontre une volonté partagée de la pérenniser et d'espérer franchir très vite une étape supplémentaire. Cette équipe va attaquer sa treizième saison en championnat national, et oui, déjà! La démonstration est faite que le sport féminin a un bel avenir en Charente, pour peu que l'on ouvre les yeux et les esprits et qu'on le soutienne», a souligné Claude Jutan lors de l'assemblée générale du La Couronne Basket.
La dernière pour l'ancien président qui passe le relais, après 25 ans de présence au club, dont 20 comme dirigeant et 12 à la présidence.

La déception de la descente de l'équipe phare féminine à l'issue de sa première saison en N1 était dans toutes les têtes dans une salle bien trop petite. «Vitrine du basket en Charente, vous allez rebondir», a assuré Cathy Salmon, la présidente du Comité Départemental. «Rassuré sur l'avenir du club», le maire Jean François Dauré a «salué sa vitalité».
Cette force de vie, le club l'a démontrée en faisant passer ses finances de -25.000 euros fin 2010 à +1.288 euros. Et ce retour à l'équilibre permet d'envisager l'avenir avec sérénité. Descente le l'équipe phare oblige, le budget prévisionnel annoncé par le trésorier Gérard Pillet est toutefois revu à la baisse et passe de 162.582 euros à 145.950 euros pour la saison prochaine.

Quatre départs trois arrivées

Le coach de l'équipe féminine Julien Roué passant lui aussi le relais, c'est Christophe Pontcharraud, (Stade Poitevin) qui le remplace et sera secondé par Julien Bonneau, salarié du club.
Du côté de l'effectif, les départs de Marie Clotilde Cazaux Chaigne, Claire Longomba et Katia Hamon sont compensés par l'arrivée des deux soeurs Guillon, Amélie et Caroline, et d'Amandine Boisgrellier.
«Toutes les trois sont passées par le Creps de Poitiers et notre équipe est jeune avec six de nos onze joueuses âgées de 20 ans», a souligné Isabelle Javelaud, la dirigeante encadrant le groupe.
Les effectifs sont passés de 150 à 170 licenciés, tandis que l'école du LCB a décroché le label national pour la qualité de son travail de formation des jeunes.

En passant en revue les points positifs et négatifs de la saison 2011-2012, Gaëlle Rozmanowski, la responsable technique du club a mis l'accent sur la qualité de l'encadrement assuré par des étudiants en STAPS et annoncé «une réactivation de la classe à horaire aménagé basket» à la rentrée de septembre au collège. «D'autres chantiers restent à ouvrir ou à renforcer!» a rappelé Claude Jutan.
La poursuite de l'action d'accompagnement éducatif sur la Grande Garenne, l'animation de la pause méridienne, le développement de l'école de basket et la mise en place d'une école d'arbitrage font partie entre autres de ces derniers.
16 Juin 2012 - http://www.charentelibre.fr

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » dim. 17 juin 2012 10:57

Dimanche 17 Juin 2012 - Olivier Blatrie - http://www.basketfly.fr

UNION RIORGES COTEAU ROANNE:

Restent: Eva Giron, Caroline Buchet, Blandine Cassin, Elodie Michalon, Danielle Bercy, Anissa Perussel, Jana Potpinkova, Ieva Sulskyte, Denis Lacroix coach
Partent: Aminata Barry (AS Villeurbanne, NF1), Caroline Meunier (Réserve RF1), Ingrid Giraud (blessure), Elina Pintado (Lunuel, RF1)
Arrivent: Juliette Camuset ? (JL Bourg, RF1), Fatoumata Sall (Chenove, NF1), Nina Déal (Delaware, NCAA)

*********

AL MEYZIEU:


Restent: Wahiba Aissani, Iris Blanc, Aurélia Bonnet Gros, Elodie Fanjat, Lison Jacquet (pour une demi saison), Agnès Mendy, Jennifer Patton, Margaux Renon, Alexandra Thos
Partent: Ryme Miguel (Maternité), Martine Roy (Assistante)
Arrivent: Aurélie Noirez (AS Villeurbanne), Corina Okamba (AS Villeurbanne), Alexia Delamontagne (Challes), Alvina Bulliat (FC Lyon)

************

SAINT CHAMOND BASKET:

Restent: Patricia Jacquemont, Manon Relave, Lucile Leclerc, Caroline Truchet, Vanessa Candelier, Aurélie Moreau, Candice Doron, Laure Chérubini
Partent: Camille Poncet (arrêt, mutation professionnelle), François Roeygens coach (Fraisses), Sandra Laurendon (Porte les Valence)
Arrivent: Romain Truchan (ex Feurs NM2), Emilie Floury (reprise)
Toujours en recherche d'une meneuse.

Un nouvel entraîneur pour l’équipe féminine du St-Chamond basket


Publié le 19/06/2012 - http://www.leprogres.fr
L'entraîneur de Feurs Romain Truchan succède à François Roeygens à la tête de l'équipe féminine du SCB.
Modifié en dernier par la zone le mer. 20 juin 2012 16:48, modifié 1 fois.

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » dim. 17 juin 2012 21:38

SAINTE SAVINE

Première signature avec l'arrivée de Jennifer PRAT en provenance de Chenôve (NF1).
http://www.saintesavinebasket.fr/

Jennifer PRAT (née en 1991 - 1,71m - meneuse) est passée par les clubs de PLEYBER CHRIST et MONTPELLIER.

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » lun. 18 juin 2012 11:03

Argenton-Thouars Basket
L'ATB RESTE EN EMBUSCADE


Alors que la fédération vient de repêcher deux clubs en Nationale 1, l’ATB 79 devrait être le prochain sur la liste. A condition qu’une autre place se libère…
Première (et, pour l'heure, seule) recrue de l'ATB, Katarina Brestovanska ne sait pas encore si elle évoluera en N2 ou en N1 l'an prochain. Ni, du coup, qui pourrait s'ajouter au rayon " recrues "…

Jamais deux sans trois. Si le fameux adage se vérifie, cela ferait le bonheur des Argentonnaises de Thouars. Reléguée sportivement après une seconde saison compliquée en N1 (3 victoires, 19 défaites), la locomotive du basket deux-sévrien espère en effet secrètement un repêchage d'ordre administratif.

Or, suite aux renoncements du Poiré-sur-Vie et du Stade poitevin (ce dernier va repartir en N3 la saison prochaine avec à sa tête l'ancien assistant-coach de l'ATB, Maxence Baudry), principalement pour des raisons financières, la fédération a officiellement signifié aux clubs de Geispolsheim et d'Aubervilliers (10e et 11e de la poule B) qu'ils évolueront à nouveau en N1 la saison prochaine. De bon augure pour l'ATB 79, qui selon le classement (ranking) officieux établi par la fédération serait le prochain repêchable sur la liste ? Pas si sûr…

Recrutement en stand-by

En voyant le verre à moitié vide, on peut ainsi penser que deux clubs qui renoncent, c'est déjà beaucoup. Il ne faut pas s'attendre à en voir d'autres. Sauf que le verre peut aussi être vu à moitié plein : les difficultés financières vont croissantes pour les clubs sportifs, ceux de basket comme les autres, touchés à retardement par la crise qui plombe le budget sponsoring des partenaires privés et réduit les subventions des collectivités publiques.
De nombreux clubs sont donc dans le dur. Le cas de Challes en est l'illustration. Selon nos confrères du Dauphiné Libéré, le président du club savoyard, dont le projet de fusion avec Lyon vient de passer à la trappe, est sur le point de démissionner. Sans repreneur, le club devra déposer le bilan.
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, l'ATB pourrait donc en profiter pour retrouver la N1. Le problème, c'est que cette incertitude pèse sur le recrutement. Certes, le retour de Brestovanska est acquis. Mais certaines joueuses pistées, notamment dans le secteur intérieur, font souvent de la N1 une condition de leur venue. Si jamais l'ATB restait à quai, il n'en fera cependant pas une maladie. La perspective de jouer le haut de tableau en N2 (et donc de gagner la plupart de ses matchs) n'est pas forcément moins réjouissante que celle de se battre pour le maintien en N1…

Frédéric Michel - 18/06/2012 - http://www.lanouvellerepublique.fr

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » mar. 19 juin 2012 14:08

SAINTE SAVINE
Sainte-Savine digère...


Pas mal de satisfactions cette saison au SSB avec les équipes de jeunes

La non-accession en NF1 a jeté un froid sur une saison 2012 pourtant valorisante pour le club Pascal MOUZON

Sainte-Savine Basket, ce n'est pas QUE la Nationale 2 féminine. L'assemblée générale du club, dimanche matin, a été l'occasion pour les membres du comité directeur de le souligner. Éric Roulet, le président, s'est tout d'abord félicité de la fidélité des bénévoles qui font vivre l'association et y entretiennent une bonne ambiance. « Vous avez de la chance de les avoir… », a-t-il signalé aux adhérents.
Il pensait aussi aux entraîneurs qui encadrent toutes les équipes, depuis le baby basket jusqu'à la Nationale 2. Et il en faut pour animer les différentes catégories, puisque le SSB a vu en 2011-2012 ses effectifs progresser de façon significative : +17 %, avec 226 licenciés, dont un important vivier de jeunes.
Ce foisonnement a nécessité des efforts de structuration, et le club en a été justement récompensé en obtenant trois labels : école française de mini-basket, élite et 3 étoiles. Autant de reconnaissance des instances fédérales pour le sérieux et la qualité du travail accompli.

L'équipe 2 ambitieuse

Le « projet féminin » cher à Éric Roulet est en passe de prendre une nouvelle dimension. L'arrivée de l'entraîneur Maxime Papa, venu de Saint-André avec quatre joueuses (Sladjana Djukic, Maëlle Blanc, Anaïs Blanc et Méline Séjournet) et porteur de nouvelles ambitions, ouvre la perspective d'une montée de l'équipe 2 en Nationale 3. Une alternative intéressante pour les jeunes formées au club. Notamment les cadettes, encore sacrées championnes de Champagne sous la coupe de Raphaël Boura (qui prend du recul avec le terrain) mais aussi les minimes France.
Pour son baptême du feu à ce niveau, l'équipe a su résister à une rafale de contre-performances avant de faire valoir ses progrès en deuxième phase. Pour leur deuxième saison, les minimes seront coachées par Jennifer Vignola, la meneuse de la NF2, qui reste au club, tout comme la Slovaque Daniela Pavlendova.
Parmi les autres satisfactions collectives, à signaler le titre départemental des cadets ou la coupe de l'Aube des benjamins-minimes.

Tout ça pour ça…

Un petit florilège de résultats qui a mis du baume au cœur des dirigeants, profondément marqués par la non-accession de l'équipe de Ludovic Lethenet en Nationale 1, malgré un bilan remarquable (23 v., 3 d.) en saison régulière et un 5/6 en play-offs, avec un final à donner des frissons pour le dernier match à domicile qui aurait pu être celui de la montée. Pour sa quatrième année à ce niveau, l'équipe a produit du jeu, du spectacle, et fait rêver. Mais elle reste à quai.
Quatre départs sont validés, il va falloir reconstruire. Le SSB restera pourtant ambitieux en axant son recrutement sur des joueuses estampillées N1 et Ligue 2. Et ce malgré les appels à la modération dans les dépenses, notamment salariales, lancés par le trésorier, après que le compte de résultat spécifique à la NF2 et aux minimes France ait laissé apparaître un déficit de 10 000 €.

L'arrière Jennifer Prat première recrue du SSB

Ludovic Lethenet l'a exprimé lors de l'assemblée générale, c'est « une fin de cycle » sportivement parlant au SSB. Malgré une saison mémorable, de fortes tensions internes au groupe, tenues les plus discrètes possibles, ont laissé des traces. Sans forcément de causes à effet, les départs sont nombreux. Maud Lesoudard, capitaine emblématique, leader pendant quatre saisons, rejoint Reims où une belle opportunité s'offre à elle en L2. La Slovaque Monika Chabadova, deuxième scoreuse de l'équipe, serait volontiers restée mais son maintien dans le groupe semblait compliqué, pour ne pas dire plus. Aline Coridon s'éloigne pour raisons personnelles et Laurence Mangeonjean tire sa révérence, après avoir effectué quelques « piges ». Ophélia Coste et Justine Leblanc sans doute à cours de temps de jeu, ne devraient pas rempiler.

Fille et petite-fille de…

Il reste donc à ce jour quatre filles dans l'effectif qui reprendra l'entraînement mi-août (Pavlendova, Vignola, Puissant et Jeandon) auxquelles il faut désormais ajouter Jennifer Prat. C'est la première recrue savinienne. Un renfort de choix puisque cette jeune joueuse de 21 ans arrive tout droit de NF1. Elle évoluait la saison passée au BC Chenôve, club avec lequel le SSB entretient de bonnes relations, après avoir partagé quelques matches de pré-saison. « Elle vient pour jouer, après une saison frustrante », annonce Arnaud Monnin, en charge du recrutement. Deuxième arrière, capable de mener le jeu, Jennifer Prat vient consolider un secteur fragilisé par le départ de Coridon. Dotée d'un « très bon état d'esprit », elle est aussi d'une lignée célèbre. Son papa, Guy Prat, est adjoint de Valéry Demory à Montpellier (Ligue) et son grand-père n'est autre que Jean Galle, ancien entraîneur de l'équipe de France, de 1985 à 1988.
Le SSB cherche maintenant ses deux autres mutées, « une ailière et un pivot » de niveau NF1/L2. « On espère avoir un cinq majeur aussi fort que l'an dernier » annonce Arnaud Monnin, dont les contacts semblent avancés.
P.M - Publié le mardi 19 juin 2012 - http://www.lest-eclair.fr

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: Transferts nf2 saison 2012/2013

Messagepar la zone » mer. 11 juil. 2012 19:15

Sainte-Savine : l'une arrive, l'autre part...

L'intérieure de Versailles/Le Chesnay avait inscrit 21 points lors du match de play-off joué à Sainte-Savine

Mylène Condoris (1,84 m, ex-Versailles NF2) est la deuxième recrue du SSB, qui perd contre toute attente sa meneuse Jennifer Vignola

Le 28 avril dernier, lors de la troisième journée des play-off de NF2, Sainte-Savine Basket battait l'Entente Le Chesnay-Versailles (79-71) et se relançait dans la course à la montée. Le chemin était encore long pour les Saviniennes, mais au cours de cette rencontre, une joueuse avait tapé dans l'œil des dirigeants aubois : Mylène Condoris.

Cette intérieure de 24 ans et de 1,84 m, formée en Bourgogne du côté de Monéteau, avait alors inscrit 21 points, et donné la réplique à Maud Lesoudard, qu'elle est censée remplacer dans la raquette. Présentée comme une 4/5 par le club savinien, la joueuse avait auparavant fait preuve de toute sa polyvalence en réalisant de bonnes performances au poste 3. « Elle a des qualités en un-contre-un, elle est adroite et possède une bonne lecture de jeu », souligne Christiane Moriaux, dirigeante au Creusot (qui était dans la poule du SSB la saison écoulée).

« Une vaillante »

Mylène Condoris y a passé deux ans et son séjour a été apprécié. « C'est une vaillante, elle se bat dessous et elle défend. Elle a encore la particularité de pouvoir tirer en suspension… » Après avoir fait la « navette » jusqu'à Paris pour suivre ses études, elle a finalement choisi de se rapprocher, d'où son arrivée à Versailles en 2011-2012.
Mais son histoire avec l'Entente 78 s'est mal terminée, si l'on en juge par la fin de non-recevoir livrée par le président Philippe Pham. « Ça s'est moyennement passé, je ne souhaite pas en parler, mais on ne se quitte pas en bons termes », a-t-il expliqué.
Après la jeune arrière Jennifer Prat (21 ans) qui évoluait la saison passée à Chenôve en N1 et qui arrive dans l'Aube avec l'espoir de trouver du temps de jeu, Mylène Condoris est la seconde recrue du SSB, en attendant une troisième joueuse.
Un SSB où la donne a singulièrement changé ces derniers jours, depuis l'annonce du départ de Jennifer Vignola à la fin du mois. Une volte-face qui a surpris tout le monde. « On ne s'attendait vraiment pas à ça ! » reconnaît le président Eric Roulet. Le dirigeant et son staff avaient donné les clés de l'équipe à la Sudiste, intronisée leader après les départs de Maud Lesoudard et Monika Chabadova.

Vignola : « Le jeu n'est plus ma priorité »

Le club avait même misé sur sa valeur technique en lui confiant la gestion du groupe minimes France la saison prochaine. Récente lauréate du Brevet d'Etat, Jennifer Vignola a, depuis, reçu une proposition concurrente, émanant de l'Union des Clubs Anneciens de Basket. « Je deviens responsable technique de la filière de formation », détaille Vignola, toute heureuse de voir un nouveau challenge s'offrir à elle. « C'est un projet professionnel avant tout, cela n'a rien à voir avec Sainte-Savine. C'est vrai que j'étais venue pour monter en NF1, et cet échec m'amène à envisager mon avenir différemment. »

A 28 ans, Jennifer Vignola considère que « c'est le moment ». Les perspectives sont variées puisque la jeune femme a été reçue pour intégrer une formation pour le diplôme international de préparateur physique. « J'espère m'installer comme coach sportif indépendant par la suite, il y a des débouchés. » Annecy vient d'accéder en… Nationale 3 féminine. « Cela n'a pas été une décision facile à prendre car cela fait dix ans que je ne fais que du basket pour gagner ma vie. Je vais continuer à jouer pour le plaisir. Mais le jeu n'est plus ma priorité », assure-t-elle.

Pascal MOUZON - Publié le mardi 10 juillet 2012 - http://www.lest-eclair.fr