LF2 - 2012-2013

Modérateur : Modérateurs LFB

spirit of v
Franchise Player
Messages : 621
Enregistré le : mer. 08 juin 2011 8:26

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar spirit of v » dim. 02 juin 2013 4:19

@ docteur who .....Leur réponse , quelle réponse .
Aucun arguments , que des allégations sans fondements !!!!

adiou
All Star
Messages : 3154
Enregistré le : lun. 25 juin 2012 23:30

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar adiou » dim. 02 juin 2013 8:51

J'espère que le Limoges ABC va se reprendre. Déjà qu'elle a fini 11ème suite à de nombreux forfaits comme Laveyron, Armentières et Voiron. Malgré tout il ont su garder l'effectif quasi intacte. Et j'espère qu'il vont repartir du bon pied en LF2.
Déjà il ont bien commencé au niveau du recrutement avec l'arrivée de Mélanie Devaux.

Lucrèce Borgia
Sophomore
Messages : 411
Enregistré le : sam. 05 mai 2012 16:01

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar Lucrèce Borgia » dim. 02 juin 2013 17:37

adiou a écrit :J'espère que le Limoges ABC va se reprendre. Déjà qu'elle a fini 11ème suite à de nombreux forfaits comme Laveyron, Armentières et Voiron. Malgré tout il ont su garder l'effectif quasi intacte. Et j'espère qu'il vont repartir du bon pied en LF2.
Déjà il ont bien commencé au niveau du recrutement avec l'arrivée de Mélanie Devaux.

Lire ici => https://www.facebook.com/photo.php?fbid ... =1&theater

newalsace
Sophomore
Messages : 221
Enregistré le : mar. 30 août 2011 9:46

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar newalsace » dim. 02 juin 2013 21:36

Bonjour à toutes et à tous,

Bon, beaucoup de choses sont dites sur ce forum (c'est fait pour ça me direz vous ..)
Je suis un peu surpris par certains commentaires, et finalement on ne parle pas beaucoup de basket.
Moi, je tiens à saluer le travail (au lieu de l'argent). Et, même si je suis supporter et peut-être pas
complètement objectif, je dis bravo au club de la SIG, qui a peu de moyens, un effectif jeune et un centre
d'entraînement digne de ce nom. La preuve : les cadettes, après avoir été vice-championnes de France la saison
dernière, elle viennent de remporter le titre cette année =D> =D> . Depuis 10 ans maintenant, les cadettes de la SIG sont
régulièrement au final four. Et systèmatiquement contre des équipes issues de centre de formation de club de LFB.
Donc Respect. Sans compter que le club alimente régulièrement les équipes de France jeune.
Je crois que cette attitude dans la gestion d'un club devrait servir de modèle à d'autres ....

Bonne continuation à toutes et à tous
et vivement la saison prochaine avec une équipe de la SIG encore plus performante.

adiou
All Star
Messages : 3154
Enregistré le : lun. 25 juin 2012 23:30

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar adiou » lun. 03 juin 2013 9:31

J'ai lu dans le PN que Alain Darmagnac quittait la présidence de son club d'Aplemont-Le Havre. Dommage surtout après une montée.

la zone
Hall Of Famer
Messages : 6406
Enregistré le : dim. 03 sept. 2006 21:26

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar la zone » lun. 03 juin 2013 11:49

newalsace a écrit :Bonjour à toutes et à tous,

Bon, beaucoup de choses sont dites sur ce forum (c'est fait pour ça me direz vous ..)
Je suis un peu surpris par certains commentaires, et finalement on ne parle pas beaucoup de basket.
Moi, je tiens à saluer le travail (au lieu de l'argent). Et, même si je suis supporter et peut-être pas
complètement objectif, je dis bravo au club de la SIG, qui a peu de moyens, un effectif jeune et un centre
d'entraînement digne de ce nom. La preuve : les cadettes, après avoir été vice-championnes de France la saison
dernière, elle viennent de remporter le titre cette année =D> =D> . Depuis 10 ans maintenant, les cadettes de la SIG sont
régulièrement au final four. Et systèmatiquement contre des équipes issues de centre de formation de club de LFB.
Donc Respect. Sans compter que le club alimente régulièrement les équipes de France jeune.
Je crois que cette attitude dans la gestion d'un club devrait servir de modèle à d'autres ....

Bonne continuation à toutes et à tous
et vivement la saison prochaine avec une équipe de la SIG encore plus performante.


En complément pour ce final4

Final Four U17 féminines au Creusot - http://www.dna.fr/ - 05/06/2013
La SIG sacrée

Finalistes l’an passé, les cadettes de la SIG sont désormais championnes de France.
Le centre de formation de la SIG participait pour la 2e année consécutive au Final Four du championnat de France U17, en Bourgogne.
L’équipe de Claudie Hucault en est repartie la médaille d’or autour du cou.

C’est au Creusot que les joueuses de Claudie Hucault sont allées défendre leurs chances cette année.
Un beau plateau leur était proposé, réunissant trois centres de formation de Ligue Féminine (Montpellier, Lyon et Mondeville) ainsi que les représentantes du centre de formation de la SIG, dont l’équipe fanion évolue en Ligue 2 Féminine.
En demi-finale, la SIG, opposée à Lattes Montpellier, s’imposa sur un score sans appel (69-44). Un vrai rouleau compresseur !
Le suspense ne fut effectivement que de courte durée. Après trois minutes de jeu et un score toujours serré de 2-4 en faveur de la SIG (la Montpelliéraine Anaïs Foisse ouvrait la marque, puis Modju et Boehrel lui répondaient), trois ballons consécutivement gagnés à la faveur d’une forte pression défensive, plaçaient la SIG en tête. L’écart augmentait alors inexorablement : 4-10 puis 8-17 après un missile envoyé à plus de 8mètres, signé… Bouderra.
La SIG proposa par ailleurs un jeu parfaitement léché et homogène, qui voyait une circulation de balle des plus fluides trouver une joueuse décalée, ou isolée. La mi-temps est atteinte sur le score de 41 à 21 en faveur de la SIG.
Au retour des vestiaires, Montpellier inflige à la SIG un cinglant 7-0, qui ramène la marque à 28-41. A la suite d’un temps-mort de la SIG, un véritable rouleau compresseur se remet en état de marche: les Strasbourgeoises infligent un 15-0 à leurs adversaires, et Claudie Hucault en profite pour faire tourner son effectif, amenant un danger permanent et varié.
L’épreuve des demi-finales est franchie, et la finale, en ligne de mire.
Le leitmotiv de coach Hucault donna le ton : « Ne pas y aller pour jouer mais pour gagner ». Message reçu cinq sur cinq au vu de la gifle infligée par la SIG à Mondeville. Écrasées dès le premier quart-temps, les U17mondevillaises ont dû courir après le score pendant quarante minutes. Las, elles n’ont jamais été en mesure de faire trembler les joueuses de la SIG, qui auront su mêler individualités et collectif bien rodé.

Une dynamique gagnante
Les Alsaciennes entament la rencontre de la meilleure des manières en infligeant un 20-2 aux Normandes. De nombreuses
interceptions, combinées à une adresse insolente de Boehrer, Bouderra et C. Dambach jettent Mondeville au tapis dès la fin du premier acte (31-7).
Cependant, ces dernières relèvent la tête au cours d’un deuxième quart-temps disputé, en rehaussant leur agressivité défensive. Grappillant quelques ballons, elles concrétisent des contre-attaques et se rapprochent au score. Victime d’une saute de concentration certaine, la SIG voit revenir Mondeville à onze longueurs à la mi-temps.
La dynamique se poursuit au retour des vestiaires : l’écart, pourtant initialement conséquent, se voit réduit à huit petites unités. Claudie Hucault prend alors un temps-mort salvateur, et recadre son effectif en exigeant davantage de rigueur défensive et de discipline collective en attaque.
De retour sur le parquet, les joueuses de la SIG infligent un nouvel éclat à Mondeville qui ne peut que constater la suprématie strasbourgeoise. Confiantes et concentrées les filles de la SIG remportent la finale sur le score de 75 à 45.

Demi-finales
SIG-Montpellier 69-44
Les quart-temps: 21-12, 20-9, 15-7, 16-13
SIG: Boehrer 10, Bouderra 12,Modju 8, Kurtic, C. Dambach 7, Dupuy 13, Thal 5, Kuhl 1, L. Dambach 11, Fopossi 2
Mondeville - FC Lyon 59-57
Finale
SIG -Mondeville 75-45
Les quart-temps : 31-7, 8-21, 21-7, 15-10
SIG : Boehrer 7, Bouderra 19,Modju 10, Kurtic 5, C. Dambach 12, Dupuy, Thal, Wintz 1, L. Dambach 13, Jeannelle 8
Match pour la 3e place
FC Lyon -Montpellier 64-53
http://www.dna.fr/

MARATHON VICTORIEUX POUR CELINE ET MANON. –
Après avoir porté les couleurs du Lycée Marguerite Yourcenar d’Erstein pendant trois jours de compétition intensive à Troyes, Céline Dambach et Manon Boehrer ont pris la direction du Creusot pour y disputer le Final Four du championnat de France U17 avec la SIG. Rentrées tardivement vendredi soir et reparties très tôt samedi matin, elles ont tout bonnement remporté leur deuxième titre de championnes de France 48h après un premier sacre en sport scolaire. Huit rencontres disputées en cinq jours, débouchant sur deux titres nationaux...un record ?
«Chapeau et respect» lâche leur professeur d’EPS du Lycée Yourcenar, Patrick Lazare.
http://www.dna.fr/

------------------------------
Les joueuses de la SIG dominatrices et championnes de France en U17

Les Strasbourgeoises se sont imposées logiquement ce dimanche après-midi au Creusot.

L'équipe de la catégorie U17 avait déjà atteint la finale du championnat de France la saison dernière. Cette fois-ci, elle a terminé championne devant l'USO Mondeville, l'équipe qui l'avait privée du titre il y a un an.
Non seulement la revanche a donc été prise, mais celle-ci a été belle pour les Strasbourgeoises qui ont dominé leurs adversaires. Leur victoire sur le score de 75 à 45 était significative en fin d'après-midi. Et les grandes gagnantes de ce dernier carré (voir les résultats dans l'encadré ci-dessous) ont pu exulter. Cela devant un public certes de supporters mais aussi d'amateurs et d'observateurs ayant reconnu la supériorité, la solidité et le collectif intéressant de cette équipe de la SIG, saluée et récompensée par les organisateurs de l'Alliance Basket Creusot. « Défensivement, les filles ont été très fortes et ça a permis de dérouler », a notamment retenu quant à elle Claudie Hucault, la coach des Strasbourgeoises.
Les trois autres équipes ont bien évidemment été aussi mises à l'honneur, au terme de ce week-end de haut niveau.

Les demi-finales
- USO Mondeville a gagné contre FC Lyon Basket Féminin : 59-57 (13-17, 17-12, 6-16, 23-12)
- Strasbourg (SIG) a battu Basket Lattes Montpellier : 69-44 (21-12, 20-9, 15-7, 16-13)

Les finales
- FC Lyon Basket Féminin a gagné contre Basket Lattes Montpellier : 64-53 (14-29, 18-11, 12-10, 20-13)
- Strasbourg (SIG) a battu USO Mondeville : 75-45 (31-7, 8-21, 21-7, 15-10)
02 juin 2013 - http://www.creusot-infos.com
--------------------------------------------------------------------
Mondeville est tombé sur plus fort
Dimanche, 02 Juin 2013 - Aline Chatel - http://www.sportacaen.fr

Mondeville 45 – 75 Strasbourg, finale du championnat de France cadettes.

Le centre de formation de Mondeville a reçu une gifle comme rarement un adversaire lui en avait infligé dans le passé. Écrasées dans le premier quart-temps, les U17 mondevillaises ont couru après le score pendant quarante minutes. Elles n'ont jamais été en mesure de faire trembler une équipe mêlant individualités de talent et collectif bien rodé.

Il est plus facile de perdre une finale de trente points que sur un écart minime reflétant un combat acharné. Largement battu par Strasbourg en championnat de France cadettes, Mondeville a eu la défaite digne. « On est tombé sur une équipe meilleure que nous, reconnaît la capitaine Léa Pellerin. Strasbourg a des individualités très fortes qui jouent vraiment bien ensemble, parce qu'elles se connaissent depuis longtemps. Nous, on n'a eu que huit mois pour créer un collectif. Compte tenu de cela, nous n'avons pas à rougir. Je suis fière de notre parcours. » Pénalisé, on l'a répété, par la refonte des catégories jeunes, Mondeville s'en est plutôt bien sorti en atteignant les demi-finales de la Coupe de France et la finale du championnat de France. Avec ses troisièmes années, l'USOM aurait « tout massacré », selon son entraîneur. Sans elles, la saison réalisée reste correcte malgré la perte de deux titres. Didier Godefroy ne confiait-il pas, avant les quarts de finale, avoir « valorisé, pour une fois, le fait d'atteindre ce tour » ?

Qualifié aux dépens de Lyon dans la douleur samedi soir, quand la SIG écrasait Montpellier, Mondeville savait que la tâche qui l'attendait en finale serait ardue. Les Bas-Normandes ne s'attendaient cependant pas à ce qu'elle le soit autant. Elles ont débuté le match sur un terrible 2-20. À la fin du premier quart-temps, Mondeville était au tapis avec 24 points de retard (31-7). « On n'a pas joué, tout simplement, explique l'assistant-coach Yannick Poulen. Elles ont très bien défendu et très bien maîtrisé les débats. » Les Mondevillaises étaient désarmées par l'adresse extérieure de leurs adversaires, plus spectatrices qu'actrices. « On leur a laissé des paniers faciles, et offensivement on n'arrivait pas à se trouver », indique Léa Pellerin. Mondeville a eu le mérite de redresser la barre, en particulier dans le domaine défensif, au long du deuxième quart-temps. À la mi-temps, son retard n'était plus que de onze longueurs. Pas insurmontable.

« Il n'y a pas eu photo »

Bien que contraint de courir après le score, l'USOM était dans une bonne dynamique. La tendance se confirmait au retour des vestiaires quand les Calvadosiennes passaient sous la barre des dix points pour se positionner à huit unités de leurs adversaires. Problème, cela n'a pas duré. « On était peut-être en surrégime, avance Yannick Poulen. On a craqué derrière. » L'avance alsacienne a de nouveau grimpé en flèche et Mondeville, cette fois, n'a pu y répondre. « On a fait des fautes bêtes et elles nous ont tuées aux lancers-francs, déplore Léa Pellerin, obligée de serrer les dents pour jouer avec une cheville très douloureuse. C'était difficile mentalement de continuer à se battre, mais on n'a pas baissé la tête. On a joué jusqu'au bout. » Les trente points qui séparent les deux équipes à l'arrivée témoignent d'une suprématie strasbourgeoise évidente. « Il n'y a pas eu photo, reconnaît Yannick Poulen. Elles étaient plus fortes que nous dans tous les domaines. » À la fin, le centre de formation de Mondeville ne gagne pas toujours...

Cette dernière échéance passée, les jeunes mondevillaises vont passer des entretiens individuels avec leur futur entraîneur dès la semaine prochaine. Didier Godefroy, qui coachait son dernier match avec Mondeville, a eu droit à une nouvelle séquence émotion. Une page se tourne pour l'USO Mondeville. Fabrice Calmon prendra la relève la saison prochaine. Dans l'immédiat, les Mondevillaises ont d'autres préoccupations. Leur retour en Normandie était prévu aux alentours d'une heure du matin. À huit heures, elles seront sur les bancs du lycée. Pas facile de concilier la vie de mademoiselle tout le monde avec celle du sport de haut-niveau.
http://www.sportacaen.fr
--------------------------------------------------------
LYON - F4 U17 : la médaille de bronze pour les Cadettes France

Un podium pour les Cadettes France
Elles ont fini par retrouver le sourire et nous préférons les voir comme ça ! Moins de 24h après l’immense déception de la demi-finale (57-59), les filles de Matthias Manca ont réagi telles de grandes championnes pour monter sur le podium en disposant de Lattes-Montpellier (64-53).
3e du championnat de France U17, une performance remarquable pour le jeune centre de formation de Lyon BF et une juste récompense pour tous les efforts fournis au cours de la saison.
Le coach Matthias nous a expliqué par téléphone comment ses joueuses ont réussi à faire abstraction de la cruelle défaite contre Mondeville et décrocher la médaille de bronze qui laisse présager un bel avenir…

Quand Matthias répond à notre appel téléphonique, il est en pleine lecture des statistiques du week-end. Ça tombe bien puisque nous aimerions avoir des détails précis sur le match pour la 3e place. Une analyse effectuée en temps réel par un spécialiste, que demander de plus ?
« Nous avons mieux joué dimanche comme le prouve l’évaluation globale avec 55 en finale contre 42 pour la demi. Nous avons également rectifié le tir aux lancer-francs et réalisé plus de passes décisives » se félicite t-il. La question qui nous vient alors naturellement à l’esprit est la suivante : comment réussir à remettre sur pied une équipe moralement très atteinte par une défaite aussi amère la veille ?

Une thérapie de groupe pour exorciser les remords

Matthias Manca explique l’après match et la soirée du groupe : « En rentrant à l’hôtel, ça allait déjà un peu mieux. En fait, chaque fille s’en voulait à elle même mais pas à ses coéquipières. Chacune d’entre elles trouvait un reproche à se faire. Soit c’était un lancer raté, un mauvais tir, une perte de balle… ».
Pour remobiliser les troupes, les coachs organisent alors une séance où chaque joueuse prend la parole devant ses coéquipières afin d’évacuer sa déception. « Il y a encore eu des larmes » confie Matthias mais « au moins tout était dit et nous pouvions passer à autre chose » car le lendemain, il restait encore un match à disputer.

Une fin de rencontre mieux maîtrisée

Après un début de partie accrochée, Lyon BF fait l’écart. Puis se fait rejoindre. Les supporters ont alors peur de connaître le même triste sort que la veille. Pourtant Matthias avoue « avoir eu moins peur sur l’issue du match ». Il poursuit : « Nous avons été plus adroits au tir en finale et physiquement nous n’avons pas baissé de pied en fin de match ».
Les lyonnes prennent petit à petit la mesure des Lattoises moins bien armées. « Plus complètes » et « grâce à un banc plus étoffé », les U17 retrouvent alors la joie de vivre qui les caractérise habituellement en s’imposant avec un écart confortable (+11). Seul point noir de la journée, et il est de taille, l’entorse d’Olivia Hénot qui la prive d’équipe de France alors qu’elle devait rejoindre la sélection tricolore U15 le 4 juin prochain. Une blessure intervenue sur la dernière possession et qui gâche un peu la fête.
Mais les filles en robe retrouvent le sourire au moment de la remise des médailles. « Ce n’est pas la plus belle mais c’est super de l’obtenir. Il faut profiter de ces moments là et se dire que nous sommes la 3e meilleure équipe cadette de France » s’enthousiasme Matthias.

Rester humble pour la prochaine saison

L’an prochain, le coach compte bien revenir avec le même plaisir que cette année pour entraîner les lyonnes : « La saison est passée tellement vite ! Quand tu as des filles comme ça, qui sans cesse repoussent leurs limites, il suffit juste de les accompagner. Les parents ont aussi été très soudés autour du groupe ».
Mais alors l’an prochain, on vise le titre ? « L’effectif va changer. Il ne faut pas s’enflammer et jouer les matchs comme ils viennent » tempère Matthias en admettant quand même vouloir « faire un meilleur parcours en Coupe ». En tout cas, les vacances sont à peine là qu’il nous tarde déjà d’être à la rentrée. D’ici là, tout Lyon BF adresse une nouvelle fois ses félicitations aux U17 France et les remercie pour ces formidables moments de basket féminin !!!

Lyon BF – BLMA
L’évolution du score par QT : 14-19 / 32-30 / 44-40 / 64-53
Les scores par QT : 14-19 / 18-11 / 12-10 /20-13
Les marqueuses pour Lyon BF : Makosso 9 – Lezin 11 – Legrand 15 – Girardet 8 – Rousseau 6 – Talbi 3 – Muzet 2 – Hénot 2 – Herminjard 8
http://www.lyonbasketfeminin.fr/f4-u17- ... es-france/
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://www.lattesmontpellier-basket.com ... a2185.html

http://www.lyonbasketfeminin.fr/f4-u17-inconsolables/

http://www.lattesmontpellier-basket.com ... a2184.html

http://www.lattesmontpellier-basket.com ... a2183.html


Final 4 U17: BLMA avec Thomas CANARD

Après Matthias MANCA pour Lyon Basket, c'est Thomas CANARD que l'on retrouve - avec grand plaisir - pour la preview du Final 4 U17 de ce week-end. Fatigué mais toujours enthousiaste, les coach latto-montpelliérain aborde tranquillement mais avec ambition ce dernier week-end de compétition avec les Centre de Formation.

Traditionnelle question : Le Creusot, tu connais ?
Oui, je connais très bien car j'ai travaillé et habité 5 ans en Saône et Loire, à Chalon sur Saône. J'ai appris mon métier d'entraineur au sein du club de l'Elan Chalon. Je connais donc bien le coin mais pas particulièrement Le Creusot.

104-102 face à Angers : la qualification s’est jouée à un cheveu ! A +8 pour Angers – donc éliminé potentiel - et 1 minute à jouer, as-tu douté ?
Oui, forcément. Surtout après avoir mené une bonne partie du match d'une dizaine de points et après ces 4 lay-up à un contre zéro loupés... Angers passe devant à une minute alors que nous avons le match bien en main. Alors en effet, entre l'euphorie de leur remontée et l'ambiance de la salle...j'avoue avoir douté. Mais nous avons trouvé les ressources mentales pour reprendre l'avantage.

Qu’est-ce qui a fait la différence sur ces deux rencontres ?
Je pense que nous étions plus déterminés qu'elles. Ce groupe-là a été Champion de France UNSS, ce qui l'a conduit aux championnats de monde à Chypre où il a fini 5ème; ces filles ont également été finalistes à Bercy. Elles étaient sans doute plus rassasiées que nous.

En participant à ce Final 4 U17, nous ne sommes qu’à l’heure dans notre tableau de marche. L’ambition doit-elle être le titre ou de faire « au mieux » ?
Ce serait prétentieux de ma part de dire que nous jouons le titre vu l'état de l'effectif en cette fin de saison, ainsi que le nombre de matchs joués (50 matchs joués pour certaines joueuses depuis le début de la saison). Nous y allons donc sans pression. L’objectif sera de prendre du plaisir...tout en recherchant la victoire bien sur.

Le plateau d’Auch qui nous a vu chuter en demi-finale face au futur vainqueur Chalon peut-il nous servir d’expérience ?
Oui, surtout au niveau de l'approche mentale. Nous avons complétement déjoué le jour de la finale contre Chalon. Nous nous sommes mis une pression qui nous a inhibé face à une équipe qui a joué complètement relâchée.

Par rapport à l’effectif de départ, il manquera deux joueuses qui ne font plus partie du groupe. Un commentaire ?
C'est regrettable pour l'équipe mais aussi pour ces deux joueuses. Maintenant, je pense que tu me connais assez pour savoir que je privilégie le collectif à l'individu. Souviens-toi par exemple du choix de Manon PELLET que j'ai conservée à la place de Linda BOUSBAA sur un match de qualification face à Aix pour un F4, tout simplement parce que Manon avait participé toute la saison aux matchs U17.

Comment as-tu organisé ta préparation sachant que le calendrier nous offrait un week-end off ?
La semaine après Angers, nous nous sommes entrainés 3 fois dont 1 sur la piste pour s'oxygéner et les 2 autres en salle où le seul objectif était de rester en rythme! Comme j'ai dit auparavant, vu l'état de l'effectif, cela m'a permis de laisser un week-end de repos aux joueuses qui en ont bien besoin car elles sont au bout du rouleau, tant physiquement que moralement. Et les échéances scolaires arrivent à grands pas! La dernière semaine a été consacrée au travail collectif ainsi que beaucoup d'exercices de vitesse et concentration.
Je voudrais rajouter que l'apport de Guy PRAT, au même titre que celui de Justine BARTHELEMY et Cassandra GESELL sur les dernières semaines ont amené de la fraicheur et de l'enthousiasme au groupe qui en avait besoin! A titre personnel, c'est mon 4ème plateau en moins de 2 mois (Coupe de France, Tic de zone, TIC national) et par conséquence je finis la saison comme mes joueuses: sur les rotules!

Le tirage au sort nous offre la seule formation à ne pas être issue d’un Centre de Formation pro de LFB. Est-ce pour toi un critère à prendre en compte ?
Absolument pas! Chalon non plus n'était pas un centre de formation et nous avons pu constater le résultat final. De plus, Strasbourg évolue depuis pas mal d'années en Ligue 2 et a de bons résultats chez les jeunes. L'Alsace est une région qui possède une importante culture basket et de nombreux licenciés.

C’est notre 4ème Final 4 en 6 ans, ton 3ème à titre personnel. Quel est l’élément majeur à maitriser au mieux pour réussir un bon week-end ?
Il est nécessaire de gérer ses émotions pour ne pas être paralysé par l'enjeu et être capable de jouer comme nous l'avons fait tout au long de la saison. Après, sur les 3 Final 4 que nous avons disputés, nous n'avons pas trop de regrets à avoir quant à nos 3 défaites contre Mondeville qui nous était largement supérieur dans tous les domaines. L''année ou nous étions les plus proches, c'était à Equeurdreville en 2008/09. Nous perdons que de 6 points en finale contre Mondeville. Nous rivalisons techniquement et collectivement mais la différence se fait sur le plan athlétique.

Lyon, Strasbourg et Mondeville: que connais-tu de ces équipes ?
Strasbourg et Mondeville sont des équipes inconnues. Lyon, nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles puisque nous les avons joués deux fois en championnat.

On dit souvent que les poules de l’Est sont plus fortes que les autres. La SIG sera donc grande favorite face à nous. Une chance quand même?
Bien sûr ! On ne part jamais perdant le jour d'un match. En effet, Strasbourg sera favori mais il n'est pas déplaisant d'avoir le statut d'outsider: nous n'avons rien à perdre!

En U17 féminin, on dispute un championnat pendant toute la saison et à la fin c’est Mondeville qui gagne. Les autres équipes ont-elles une chance ?
Justement, cette saison Mondeville a perdu la demi finale coupe de France contre Angers alors que les saisons précédentes cette équipe faisait le doublé coupe/championnat. De plus, comme je l'ai déjà dit dans des interviews précédentes, le fait que la catégorie cadettes soit passée à 2 ans, il y a moins d'écarts de niveaux. Donc chacune des quatre équipes peut prétendre au titre de Champion de France.

Dans l’autre rencontre opposant Lyon et Mondeville, si tu devais miser une petite pièce sur une des deux équipes, laquelle choisirais-tu ?
Je choisirais Lyon car le fait de les avoir rencontrés plusieurs fois cette saison a créé un lien. De plus, je trouve que c'est la meilleure équipe que nous ayons rencontrée cette saison. Pour rappel, cette équipe menait de 20 points à la mi-temps contre CHALON BC (futur vainqueur de la Coupe de France) sur le 1/16 de final. C'est une équipe qui est composée de 10 joueuses homogènes interchangeables et qui propose un basket cohérent.

On a vu que l’idée même de se jeter dans le Lez en cas de victoire finale ne t’avais jamais porté chance. Un autre pari en cas de titre ?
Aucun pari pour le moment car comme tu le soulignes, cela m'a jusqu'à présent toujours porté malheur.

Un dernier message ?
Bravo à mes joueuses pour cette très belle saison parce que sans elles nous ne sommes rien et qu'elles ont su s'approprier le projet. Je tiens aussi à signaler que c'est la première génération au club qui se qualifie sur les 2 plateaux (Coupe et championnat) la même année !!! En espérant encore mieux...
Un grand merci au staff que l'on ne présente plus, mais aussi aux personnes qui travaillent dans l'ombre : Florence LENDEMAINE pour son travail au niveau de la musculation et de la récupération; Marie LAUTIER pour tout le suivi scolaire, administratif et pleins d'autres choses encore; Simone RAYNAL qui accueille les filles pendant les vacances et Juju pour sa disponibilité.
Merci aux parents et à toutes les personnes qui nous ont soutenus tout le long de la saison et ont cru en nous.
Merci à ma compagne de m'avoir supporté toute la saison!
Merci à toi pour tous les trajets que l'on a partagés et pour tes articles qui font vivre le centre de formation!

Et moi je dis également "Merci" à Thomas pour sa gentillesse et sa disponibilité tout au long de cette saison - et des précédentes. Mais l'aventure n'est peut-être pas terminée... Bon Final 4 à toi et à nos joueuses!

Vendredi 31 Mai 2013
Dominique B.
http://www.lattesmontpellier-basket.com ... om_3712511

http://www.lattesmontpellier-basket.com ... a2181.html

http://www.lattesmontpellier-basket.com ... a2179.html

http://allbasketsig.sportsregions.fr/ne ... ils/234993
Modifié en dernier par la zone le mer. 05 juin 2013 15:49, modifié 4 fois.

mirtille
All Star
Messages : 2648
Enregistré le : lun. 21 sept. 2009 23:15

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar mirtille » lun. 03 juin 2013 17:50

newalsace a écrit :Bonjour à toutes et à tous,

Bon, beaucoup de choses sont dites sur ce forum (c'est fait pour ça me direz vous ..)
Je suis un peu surpris par certains commentaires, et finalement on ne parle pas beaucoup de basket.
Moi, je tiens à saluer le travail (au lieu de l'argent). Et, même si je suis supporter et peut-être pas
complètement objectif, je dis bravo au club de la SIG, qui a peu de moyens, un effectif jeune et un centre
d'entraînement digne de ce nom. La preuve : les cadettes, après avoir été vice-championnes de France la saison
dernière, elle viennent de remporter le titre cette année =D> =D> . Depuis 10 ans maintenant, les cadettes de la SIG sont
régulièrement au final four. Et systèmatiquement contre des équipes issues de centre de formation de club de LFB.
Donc Respect. Sans compter que le club alimente régulièrement les équipes de France jeune.
Je crois que cette attitude dans la gestion d'un club devrait servir de modèle à d'autres ....

Bonne continuation à toutes et à tous
et vivement la saison prochaine avec une équipe de la SIG encore plus performante.

Bravo pour tout ce que fait la SIG pour la formation, mais sans vouloir ternir le tableau, je souligne que le club le plus huppé de l'Agglo strasbourgeoise évolue dans un bassin qui contient pour la CUS, 452000 habitantes et que le district dont est chef lieu Strasbourg comporte 860 000 âmes. Un "matériel humain non négligeable qui mériterait une équipe en Ligue 1, il me semble.

FONZYLUKE
Sophomore
Messages : 271
Enregistré le : dim. 06 mai 2007 13:16
Localisation : Dans ma ferme

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar FONZYLUKE » mar. 04 juin 2013 9:45

mirtille a écrit :
newalsace a écrit :Bonjour à toutes et à tous,

Bon, beaucoup de choses sont dites sur ce forum (c'est fait pour ça me direz vous ..)
Je suis un peu surpris par certains commentaires, et finalement on ne parle pas beaucoup de basket.
Moi, je tiens à saluer le travail (au lieu de l'argent). Et, même si je suis supporter et peut-être pas
complètement objectif, je dis bravo au club de la SIG, qui a peu de moyens, un effectif jeune et un centre
d'entraînement digne de ce nom. La preuve : les cadettes, après avoir été vice-championnes de France la saison
dernière, elle viennent de remporter le titre cette année =D> =D> . Depuis 10 ans maintenant, les cadettes de la SIG sont
régulièrement au final four. Et systèmatiquement contre des équipes issues de centre de formation de club de LFB.
Donc Respect. Sans compter que le club alimente régulièrement les équipes de France jeune.
Je crois que cette attitude dans la gestion d'un club devrait servir de modèle à d'autres ....

Bonne continuation à toutes et à tous
et vivement la saison prochaine avec une équipe de la SIG encore plus performante.

Bravo pour tout ce que fait la SIG pour la formation, mais sans vouloir ternir le tableau, je souligne que le club le plus huppé de l'Agglo strasbourgeoise évolue dans un bassin qui contient pour la CUS, 452000 habitantes et que le district dont est chef lieu Strasbourg comporte 860 000 âmes. Un "matériel humain non négligeable qui mériterait une équipe en Ligue 1, il me semble.


Paris? Marseille? Bordeaux? Choix politiques....

newalsace
Sophomore
Messages : 221
Enregistré le : mar. 30 août 2011 9:46

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar newalsace » mar. 04 juin 2013 11:19

Bonjour,

La remarque de Mirtille est intéressante. Je vais vous expliquer les raisons. Oui ,l'agglomération strasbourgeoise
mériterait une équipe en LFB.
La SIG a son berceau dans la ville d'Illkirch-Graffenstaden. Cette commune appartient à la CUS, comme 27 autres.
Cependant, contrairement aux garçons (PRO A) qui sont parti au Rhénus et à la ville de Strasbourg, le club amateur
est resté et restera a priori dans la ville historique.
C'est pourquoi, au niveau des financements, la ville de Strasbourg n'est pas concernée (et elle ne veut pas l'être
a priori). Contrairement par exemple, au défaut SABC qui recevait des subventions non négligeables. La SIG n'a
pas récupéré les deniers versés au SABC. Ce qui est un peu normal, puisqu'il y a une multitude de clubs dans la CUS.
Donc au niveau subventions, c'est riquiqui au regard du niveau, du centre de formation féminin etc ....
Et puis il y a la volonté politique ....
A moins d'un miraculeux sponsor providentiel, je ne vois pas pour l'instant la SIG aller en LFB. Ou alors il faudrait
que le club migre vers la ville de Strasbourg.

mirtille
All Star
Messages : 2648
Enregistré le : lun. 21 sept. 2009 23:15

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar mirtille » mar. 04 juin 2013 16:50

Quels sont les équipes de haut niveau féminin qui sont de la compétence de la CUS?

Lucrèce Borgia
Sophomore
Messages : 411
Enregistré le : sam. 05 mai 2012 16:01

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar Lucrèce Borgia » mar. 04 juin 2013 20:09

Invité de l’émission de radio "Troisième mi-temps" sur France Bleu Périgord, le Président de la LNB, Alain Béral, a livré son point de vue sur les sujets brûlants de cette fin de saison.
Il est longuement revenu sur la volonté de la ligue de faire passer la Pro A à 18 clubs et sur les raisons de l'évolution du format des championnats qui est motivée en grande partie par un désir de développement et d’expansion du basket français aux quatre coins de l’Hexagone : "le basket français est bâti sur certaines places fortes, avec des régions où nous ne sommes pas assez présent et nous avons également besoin de salles, de grandes salles. Nous souhaitons donc une extension dans certaines régions avec des collaborations des clubs, des sponsors et des collectivités locales. Les clubs sont donc venus nous présenter des projets et des plans de développement sur 5 ans."

balleorange49
Rookie
Messages : 78
Enregistré le : sam. 30 juil. 2011 18:13

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar balleorange49 » mar. 04 juin 2013 22:17

:lol: En tout cas, avec Nanterre chez les gars qui vient de faire un 2-1...la FFBB n'a pas de "bol" avec les cas "petits poucets" Gloups Gloups Gloups ! :mrgreen:

Wendi
Franchise Player
Messages : 948
Enregistré le : mer. 25 août 2010 21:49

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar Wendi » mer. 05 juin 2013 12:40

ET à Angers UFAB on est en où du dossier "montée" ???

Lucrèce Borgia
Sophomore
Messages : 411
Enregistré le : sam. 05 mai 2012 16:01

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar Lucrèce Borgia » mer. 05 juin 2013 20:27

balleorange49 a écrit : En tout cas, avec Nanterre chez les gars qui vient de faire un 2-1...la FFBB n'a pas de "bol" avec les cas "petits poucets" !

A moins que ce ne soit les "petits poucets" qui n'aient "pas de bol" avec la FFBB et ses Ligues Pro...

Avatar du membre
BFidf
Hall Of Famer
Messages : 13743
Enregistré le : ven. 17 sept. 2004 16:07
Localisation : A la cave sans moderation :mrgreen: HoF tout simplement

Re: LF2 - 2012-2013

Messagepar BFidf » mer. 05 juin 2013 21:40

Lucrèce Borgia a écrit :
balleorange49 a écrit : En tout cas, avec Nanterre chez les gars qui vient de faire un 2-1...la FFBB n'a pas de "bol" avec les cas "petits poucets" !

A moins que ce ne soit les "petits poucets" qui n'aient "pas de bol" avec la FFBB et ses Ligues Pro...



malheureusement
« Nous sommes conditionnés à croire que le succès est de travailler dur et d'avoir beaucoup d'argent.
La société ne croit pas que le succès est d'avoir une famille heureuse.»