[ALM EVREUX] 2018-2019: Une déroute à Saint-Chamond pour terminer la saison

Modérateur : Modérateurs Pro B

Verrouillé
Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Derby gagné à Caen

Message par Alexdu27 » jeu. 07 mars 2019 14:20

Une victoire qui fait du bien à l’ALM Evreux

En difficulté depuis plusieurs semaines, avec seulement un succès en huit matches depuis le 27 décembre, l’ALM Evreux a réalisé une belle prestation en enlevant le derby normand (81-68), mardi à Caen. L’ailier fort Kevin Lavieille (17 points, 18 d’évaluation) fut l’un des principaux artisans de cette victoire.

Image
Kevin Lavieille, à l’image de son équipe, a réalisé une prestation solide mardi à Caen

Cette victoire dans le Calvados a fait gagner une place aux Ébroïciens qui sont, désormais, 13e du championnat de Pro B. Soit un petit cran au-dessus de Denain, leur prochain adversaire demain.

Un grand Kevin Lavieille

L’ailier-fort de 22 ans a réalisé deux belles prestations, depuis la reprise : contre Lille d’abord, le 1er mars (13 points, 100 % de réussite au shoot, 17 d’évaluation), puis à Caen (17 points, également un sans-faute au tir, 18 d’évaluation en 22 minutes de jeu, soit la meilleure de l’équipe), mardi. Celle d’avant-hier, est forcément, plus significative car elle a contribué à un succès. « Je sens que j’évolue dans mon jeu. J’ai pris un peu plus de confiance ces derniers temps », commentait sobrement le joueur, à l’issue de la rencontre. Modeste et toujours surpris que l’on s’intéresse à lui, il préfère rappeler que cette victoire a été le fruit d’un travail collectif. « Caen n’est pas une équipe moins forte que Lille. C’est la manière dont nous sommes entrés dans le match qui fut différente. On sait que l’on ne peut pas gagner à l’extérieur en prenant 94 points (Evreux a perdu 94-83 dans les Hauts-de-France). On est arrivé ici avec de meilleures intentions défensives et l’on sait que lorsque nous défendons bien, cela se passe beaucoup mieux en attaque. On fait des stops, cela nous donne de la confiance et ensuite on peut dérouler notre jeu. » Solide, comme le groupe eurois mardi, Kevin Lavieille assure que, malgré les assauts des Caennais Gaëtan Clerc et Pavel Marinov à trois points, à la fin du match, lui et ses coéquipiers n’ont pas paniqué : « Il fallait que l’on se repositionne, posément, sans se précipiter. »

Retour gagnant pour Kayembe

Absent des terrains depuis trois mois et demi (en raison d’une déchirure aux adducteurs), le pivot congolais Ruphin Kayembe, a repris du service à Caen. Un retour remarqué, puisque le joueur de 26 ans a marqué 17 points et a pris trois rebonds en 26 minutes de jeu. « Le retour de Ruphin a fait beaucoup de bien à l’équipe. Il apporte de l’intensité, que ce soit en défense ou en attaque. Il se donne tout le temps à fond et cela s’est vu ce soir (NDLR : mardi) », souligne son coéquipier, Kevin Lavieille.

Un bel état d'esprit

« Nous avons laissé très peu de paniers faciles pour Caen. On a appliqué les valeurs que nous voulons représenter, comme la solidarité, l’engagement et l’investissement. Les gars ont défendu ensemble c’est pourquoi, offensivement, cela allait nettement mieux ensuite. C’est avant tout une victoire collective, dans l’effort », indiquait, fier de son groupe, le coach, Fabrice Lefrançois.

« Seulement la moitié du parcours »

Un état d’esprit satisfaisant que l’entraîneur veut retrouver, ce vendredi, pour la réception de Denain. « Pour l’instant nous n’avons réalisé que la moitié du parcours cette semaine. On s’est vraiment fixé l’objectif de faire deux sur deux. Et nous allons avoir besoin de montrer ces mêmes valeurs pour avancer. » Outre le désir de s’octroyer un peu d’air au classement, les Ébroïciens, qui restent sur quatre défaites à la maison, veulent « absolument renouer avec la victoire à domicile », assure Kevin Lavieille.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Réception de Denain

Message par Alexdu27 » ven. 08 mars 2019 12:50

L’ALM Evreux veut confirmer à domicile

En quête d’une première victoire à domicile en 2019, les Ébroïciens veulent confirmer leur belle prestation de mardi (victoire 81-68 à Caen), ce soir face à Denain.

Image
Après trois mois d'arrêt, Ruphin Kayembe revient en forme

Invincibles dans leur salle durant les trois premiers mois de la saison (cinq victoires), Théo Leon et ses coéquipiers n’ont plus gagné à domicile depuis le 21 décembre. Une série de quatre défaites devant leur public qu’ils entendent bien stopper, ce soir, contre Denain.

Ces dernières semaines, le coach Fabrice Lefrançois a, petit à petit, récupéré ses joueurs blessés. De retour à la compétition mardi, après trois mois d’arrêt dus à une importante déchirure aux adducteurs, le pivot Ruphin Kayembe n’a pas eu besoin de temps d’adaptation pour se remettre dans le rythme. À Caen, le Congolais de 26 ans a joué près de 26 minutes, durant lesquelles il a, notamment, marqué 17 points (5/9 aux tirs ; 7/9 lancers francs) et pris 3 rebonds.

Comment avez-vous vécu ces derniers mois ?

Ruphin Kayembe : « C’était long, le terrain m’a beaucoup manqué. Psychologiquement c’était un peu dur, surtout lorsque je venais aux matches. Je me sentais impuissant sur le bord du terrain, j’avais tellement envie de jouer ! Heureusement, ma famille vit à Evreux. Donc j’étais bien entouré avec ma femme et mon fils. Il a 22 mois, donc ça occupe ! Je savais qu’il fallait du temps pour que je puisse revenir à 100 % de mes capacités. J’ai beaucoup travaillé avec le staff de l’équipe, avec le kiné, le préparateur physique et cela s’est bien passé. »

Votre retour, à Caen, s’est particulièrement bien passé...

« Oui, ma blessure s’est bien remise, je n’ai plus mal, je me sens en forme. J’ai pris beaucoup de plaisir mardi et en plus on a gagné ! J’ai eu l’impression d’apporter quelque chose à l’équipe donc je suis vraiment content. J’avais repris les entraînements trois semaines avant ce match. Cela m’a permis de récupérer ma forme physique. »

Comment va l’équipe, moralement ?

« La série de défaites a, forcément, été difficile à encaisser. Là ça va mieux, on est satisfait de la victoire de mardi mais maintenant, ce que l’on veut, c’est confirmer ce soir, en battant Denain, absolument. D’autant que nous n’avons pas encore gagné à la maison depuis le début de l’année 2019. C’est important : on a beau avoir, ici, un vrai public, de passionnés de basket, ce public veut voir une équipe conquérante. Et j’ai peur que si ce n’est pas le cas, les supporters désertent la salle. Donc on va tout donner pour éviter cela. »

Entorse pour Poinas

L’ailier de 20 ans, Romain Poinas, s’est fait une grosse entorse à la cheville, lundi. Son arrêt est estimé à au moins six semaines.

Moneke de retour en Normandie

Actuellement 14es au classement (un cran en dessous d’Evreux), les Denaisiens restent sur trois défaites de rang (à Roanne, contre Poitiers et à Saint-Chamond). Au match aller, le 18 janvier, les hommes de Rémy Valin avaient pris le dessus sur ceux de Fabrice Lefrançois : 87-60. « L’équipe de Denain est très structurée et disciplinée. Ce ne sera pas du tout le même match que face à Caen. On va devoir être encore meilleur si on veut prétendre à gagner, c’est certain », souligne l’entraîneur de l’ALM.
La saison passée, les Ebroïciens l’avaient emporté, à domicile (88-70), contre celui qui fut le coach d’Evreux de 2007 à 2015. Jouer face à cette figure du club apporte-t-il un enjeu supplémentaire ? « Pas vraiment, disons que ce n’est pas désagréable, c’est challengeant... Et c’est l’occasion de se revoir ! », indique Lefrançois.
L’ailier de Denain, Chima Moneke va, lui, retrouver une région qu’il a quittée début décembre. En effet, le Nigérian de 23 ans avait été recruté par Rouen cet été, avant d’être écarté du groupe au profit de Lasan Kromah. Il a bien rebondi dans le club nordiste, qui lui a fait confiance pour remplacer Jonathan Fairell, blessé au dos.
Malgré la défaite à Saint-Chamond (78-70), mardi, Moneke a livré une superbe prestation : 24 points, 11 rebonds, 4 passes décisives pour 35 d’évaluation. Les Eurois vont devoir se méfier de l’ailier bondissant à la coiffure atypique.

Paris Normandie


Les échos venus d'ailleurs :

Moneke en forme, Williams dans le trou et Denain sur une jambe

Battu par Roanne puis à domicile par Poitiers, et à Saint-Chamond mardi, Denain se déplace les jambes lourdes et la tête un peu déconfite à Évreux alors que l’écart avec les dernières places des play-off s’est agrandi. Les formes des joueurs sont très disparates.

Image
Akeem Williams est dans une terrible période

Depuis trois rencontres, Chima Moneke est impressionnant. Il arrache tout sur son passage au point d’avoir relégué Denzel Gregg sur le banc (8 minutes de jeu contre Saint-Chamond). Moneke avait déjà livré une grosse prestation contre Poitiers il y a une semaine, notamment un 10/10 aux tirs. Il a fait mieux à Saint-Chamond (24 points, 11 rebonds, 35 d’évaluation). En trois matches, le voilà qui tourne à 19 points à 73 % de réussite, 6,3 rebonds, 2,3 passes, 2 interceptions et 25 d’évaluation.

L’exact opposé d’un Akeem Williams qui vit sa période la plus creuse de la saison. Sa prestation à Saint-Chamond a été catastrophique d’un point de vue statistique en trente minutes : 4 petits points, son pire total à 9 % (0/5 à trois points), 1 passe, 6rebonds et une évaluation qui se termine à -5. Loin, très loin de ses standards. Mais depuis trois matches, on ne reconnaît plus l’artilleur, le créateur qui émargent péniblement à 4,6 points à 16 % (15 % pts), 2,3 rebonds, 1,3 passe et -1,3 d’évaluation ! C’est le fantôme de Williams sur le terrain et évidemment, ça n’aide pas Denain.

Hormis Addison qui maintient un niveau de jeu plutôt constant, les autres cadres ne sont pas à la hauteur alors que les jeunes ne tirent l’équipe vers le haut qu’occasionnellement. Pour Rémy Valin, c’est un vrai casse-tête si l’émulation ne fonctionne pas et si l’énergie déployée sur le terrain – ce qui était le principal reproche contre Poitiers – n’est pas au rendez-vous. Voltaire boîte bas alors que la stabilité de l’effectif, contrairement au début de saison, devrait lui permettre de réaliser de bien meilleures prestations.

Ce match à Évreux s’avère donc crucial au regard de la fin du championnat. D’abord stopper une spirale très négative et conserver un espoir d’accéder en play-off. Avec quatre défaites de retard sur la 9e place et 13 matches à jouer, la saison de Denain pourrait prendre une tournure bien fade, voire angoissante alors qu’il n’y a que deux victoires d’avance sur la zone rouge.

La Voix du Nord
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

BONSENS
All Star
Messages : 1592
Enregistré le : mer. 21 nov. 2012 9:34

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Réception de Denain

Message par BONSENS » ven. 08 mars 2019 22:19

Holdup de la soirée…
Léon, Gros match et Kayembe un guerrier

teteil
Sophomore
Messages : 148
Enregistré le : ven. 11 août 2006 17:10

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Réception de Denain

Message par teteil » ven. 08 mars 2019 23:13

Hold up pas tant que ça. On revient à la hauteur de Denain assez tot dans le dernier quart. Ensuite ca a été une fin de match serré et la pièce est tombé de notre côté.
Par contre hormis le 1er quart catastrophique, on a fait 3 autres quarts intéressants notamment au niveau defensif.
Gros points positif c'est le mental du public et des joueurs. Le public qui a eu l'intelligence de ne pas siffler et enfoncer les mecs alors que franchement ils auraient mérité.. les joueurs, je ne donnais pas cher avec un dinal , bouquet hors sujet. Le coach a eu l'intelligence de bien les gérer et de les relancer dans le match par sequences .Dinal par exemple est revenu grace aux basiques en mettant de l'énergie et reprenant confiance en arrachant des rebonds.Meme chose pour Bouquet meme si il a vraiment des difficultés à prendre les shoots.
Mention speciales à booker et leon qui ont sonné la révolte avec énergie et talent.ils ont eteint les lignes arrières de Denain
Par contre déçu de scott. Pas dans le coup mais surtout pas dans le collectif du tout même sur le banc ou lors des célébrations de fin de match.il faisait clairement la gueule. C'est dommage

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Remontada contre Denain

Message par Alexdu27 » dim. 10 mars 2019 12:05

Un match très bizarre vendredi soir. Les joueurs sont rentrés fébriles sur le parquet, alors qu'il n'y avait pas de raison avec la victoire à Caen en milieu de semaine, et parfois il y avait des choses qui ne s'expliquaient pas. Jamais vu un match où l'équipe encaissait d'entrée de jeu un 0-16, d'attendre la 7e minute de jeu pour que l'ALM n'inscrive ses premiers points. Inexplicable. À ce moment, personne dans le public ne mise sur un retour d'Evreux.
Mais... la remontada a opéré ! Le tout est parti de Théo Leon - quel match à nouveau - et Frank Booker qui fait un bon retour à la compétition. Ils ont insufflé une énorme énergie à toute l'équipe grâce à leur défense et leur panier, notamment de loin pour ce dernier. Et puis quand Evreux passe pour la première fois de la soirée devant au score à la 33e minute, elle a eu de multiples occasions de creuser l'écart avec 2, 3 possessions d'avances et par conséquent de tuer le match. Mais cela n'est jamais arrivé. Heureusement que Cazenobe craque sur la ligne des LF - c'était le meilleur shooteur pour nous - et Manny Atkins a scellé la rencontre sur LF. Ses 2 seuls points de la soirée mais ô combien précieux. Un match fou dans une ambiance folle.
Bravo à l'équipe de ne pas avoir lâché et au public de ne pas l'avoir blâmé en début de rencontre. Évidemment, un départ similaire dans une prochaine rencontre (ce que je ne souhaite pas) ne tournera pas en notre faveur. Victoire au bout, mais beaucoup de travail encore.
C'est un peu tôt pour en parler mais si le club pouvait avoir la bonne idée de prolonger Théo Leon, ce serait une excellente nouvelle.
En revanche, très inquiet pour Antwan Scott, qui patauge depuis plusieurs journées. Le contre-coup physique ? En tout cas, il n'avait pas la bonne attitude vendredi, où il a été catastrophique. Faisant la gueule dès qu'il sort (mais ça c'est récurrent chez lui), se mettre au bout du banc seul, ne pas être resté sur le parquet à la fin pour le tour d'honneur et clapping, parti direct chez lui après un passage exprès au vestiaire. Vraiment inquiet.

Evreux en patron à la maison

Après une entame de match catastrophique, les joueurs de Fabrice Lefrançois se sont, finalement, imposés sur leur parquet face à Denain, hier soir (68-65). Les Ebroïciens ont, notamment, pu compter sur leur public et leur capitaine Théo Leon (21 points).

Image
L’ALM Evreux de Théo Leon a eu les nerfs solides hier soir face à Denain

Les Ebroïciens ne pouvaient pas plus mal commencer leur match face à Denain, hier soir. Complètement perdus, en manque d’adresse et de repères, ils laissaient leurs adversaires enfiler les paniers et accusaient un 16-0 au bout de 6’30’’ de jeu. A l’image des joueurs d’Evreux, la salle était comme pétrifiée, ne sachant pas quoi faire pour débloquer cette situation ubuesque. Kevin Dinal délivrait enfin les locaux à 2’49’’ de la fin du premier quart-temps. Puis Théo Leon enchaînait mais les Ebroïciens terminaient les dix premières minutes de jeu avec, déjà, 15 points de retard (7-22) et beaucoup de doutes.

Le deuxième quart-temps se passait mieux pour les locaux, qui le remportaient 17-16. Malgré tout, Denain gardait le contrôle du match avec l’adresse exceptionnelle de Marquis Addison à l’extérieur (19 points sur l’ensemble du match) et les assauts répétés et gagnants de Chima Moneke dans la raquette (14 points). Les Eurois traînaient leur retard comme un boulet et rentraient aux vestiaires avec 14 points de retard (24-38).

Un autre visage en deuxième mi-temps

Au retour de la pause, c’est une nouvelle équipe d’Evreux qui est arrivée sur le parquet, beaucoup plus conquérante. Ruphin Kayembe et Damien Bouquet ramenaient les leurs à -8 (30-38). Mais, en face, on ne paniquait pas et Addison puis Jérôme Cazenobe tenaient les locaux à distance.

A force de persévérance, Théo Leon - qui était littéralement sur tous les fronts - et Franck Booker à 3 points, grignotaient l’écart. A 47-52, Denain montrait des premiers signes de fébrilité en perdant un ballon et en commettant une faute offensive, et les Ebroïciens en profitaient pour s’engouffrer dans cette faille. Ils terminaient le troisième quart-temps à seulement un point des visiteurs (51-52).

Patients, concentrés et combatifs, ils ne faiblissaient pas durant les dix dernières minutes de jeu qui furent particulièrement tendues. Le public, survolté, portait ses joueurs, qui ne l’ont pas déçu.

Le capitaine Théo Leon a réalisé une fin de match exceptionnelle (il termine avec 21 points au total, meilleur marqueur de la rencontre) en prenant un shoot osé, en haut de la raquette. Deux points précieux qui donnaient l’avantage (66-65) à l’ALM, à quelques secondes du buzzer. Une bonne défense, suivie de deux lancers francs de Manny Atkins donnaient un avantage final de trois points à Evreux (68-65).

Lefrançois : « Preuve de courage »

Fabrice Lefrançois (entraîneur d’Evreux) : « On voulait montrer un beau visage pour notre public... On l’a montré sur trois quart-temps. Durant le premier, on est trop permissif en défense et on est très fébrile en attaque. On perd trois ballons sur les trois premières attaques. On a fait que de tirer à 3 points, sans mettre d’agressivité, sans provoquer. Dans le plan stratégique et tactique on y était. Il fallait en revanche, que l’on se libère. Ensuite les gars ont fait preuve de courage, emmenés par un Théo (Leon) dans l’énergie et dans le combat. Ils ont été très concentrés. »

Rémy Valin (entraîneur de Denain) : « Quand tu as une telle salle, et je la connais bien, le meilleure joueur c’est le public. Une ambiance pareille, cela te force à te transcender et ça fait basculer un match. Et pour un joueur comme Théo Leon, ça fonctionne. Il a des valeurs, joue avec un cœur énorme. Il nous a impacté dans tous les domaines du jeu. Evreux est monté en intensité au fil du match et nous, on est clairement dans la tempête en ce moment. Il faut que l’on se batte, garder cet état d’esprit, ne rien lâcher. La saison est encore longue. Ce n’est pas passé ce soir mais ça passera la prochaine fois. »

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Remontada contre Denain

Message par Alexdu27 » lun. 11 mars 2019 11:10

L’ALM Évreux peut remercier Théo Leon, son capitaine

Les Ébroïciens ont su trouver les ressources nécessaires pour faire basculer un match bien mal commencé, face à Denain vendredi soir. Le déclencheur de cette révolte : le capitaine, Théo Leon.

Image
L’ALM Évreux est parvenue à décrocher la victoire face à Denain grâce, notamment, à la bonne performance de son capitaine Théo Leon (21 points, 28 d’évaluation)

« Je ne pourrai pas faire des matches comme celui-là tous les soirs ! », s’excusait presque, après la victoire contre Denain (68-65), le meneur et capitaine de l’ALM Évreux, Théo Leon. Le joueur de 26 ans a réalisé une très grosse prestation, vendredi soir, devant son public : 21 points, 3 rebonds, 6 passes décisives, et 28 d’évaluation. Mais au-delà des statistiques, il fut le déclic de l’équipe, qui a cessé de subir en seconde période. « Un 16-0 d’entrée... C’est la première fois que je vivais ça. Rien n’allait au début : on n’était pas dans le rythme, le public est arrivé en retard, tout était poussif. Par ailleurs, Denain a un fond de jeu vraiment impressionnant. J’adore leur façon de jouer. Ils ont été très intelligents sur leurs attaques. Nous, offensivement, on ne trouvait pas les bonnes solutions, on s’est très vite frustrés et renfermés », expliquait Théo Leon.

À la mi-temps, les locaux étaient menés de 14 points : 24-38. Dans les vestiaires, « les gars ont parlé, on s’est tous reconcentrés sur le plan de match. Moi je n’ai rien dit. Quand on répète des choses et que ça ne marche pas, au bout d’un moment, il faut montrer l’exemple. C’est ce que j’ai essayé de faire ce soir (lire vendredi), c’est pour ça que j’étais très fermé. J’en avais marre de parler. » Une attitude qui a fonctionné : dès la reprise, les Eurois ont montré un tout autre visage. « Ce que j’ai adoré, c’est que mes coéquipiers m’ont suivi, ils sont venus au charbon, à la guerre avec moi. Je suis fier d’eux », soulignait, heureux, le capitaine ébroïcien. Ce dernier a, malgré tout, conscience qu’après un tel départ, l’ALM est revenue de très, très loin. « On a la victoire mais il y a beaucoup de choses à corriger. Cela a tourné en notre faveur, mais on aurait pu se casser la gueule 10 000 fois. La fin de match se joue à rien. »

« Ma commotion a été un électrochoc »

Véritable leader du groupe, ovationné par ses coéquipiers et les supporters à la fin de la rencontre, le meneur, qui prend de plus en plus de responsabilités au fil des mois, explique sa performance suite à une remise en question. « Ma commotion cérébrale (NDLR : suite à un choc lors du match aller contre Caen, fin novembre) a été comme un électrochoc. J’ai eu beaucoup de temps pour moi durant ma convalescence, je me suis concentré sur ce que je voulais, quel genre de joueur je voulais être. Honnêtement, j’en avais marre d’être juste celui qui se sacrifie en défense. C’est parti de là. Et puis je me sens vraiment bien ici, à Évreux, donc ça aide. Je partage les valeurs du club. Je l’ai ressenti vraiment ce soir (lire vendredi) avec le public. » Les hommes de Fabrice Lefrançois ont donc rempli leur objectif de la semaine. À savoir réaliser un 2/2, à Caen tout d’abord mardi, puis contre Denain vendredi. Prochain rendez-vous à Vichy-Clermont, vendredi prochain.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: En déplacement à Vichy/Clermont

Message par Alexdu27 » ven. 15 mars 2019 13:40

Bon, on en prend combien ce soir ?

Marc Namura est le nouvel adjoint de l’ALM Evreux

Marc Namura est le nouveau bras droit de Fabrice Lefrançois. L’ancien entraîneur d’Aubenas (N1), âgé de 34 ans, s’épanouit pleinement dans cette mission.

Image
Marc Namura a intégré le staff technique de l’ALM Evreux depuis trois semaines

Sylvain Grzanka étant en arrêt maladie jusqu’à la fin de la saison, en raison d’une blessure à l’épaule*, l’ALM Evreux a recruté un nouvel entraîneur-adjoint. Marc Namura, 34 ans, a posé ses valises dans l’Eure il y a trois semaines.

Quel est votre parcours ?

Marc Namura : « Je suis originaire de Châlons-en-Champagne, dans la Marne. J’ai démarré le basket à l’âge de 10 ans et, cinq ans plus tard, je commençais à entraîner. Cela m’a tout de suite plu et j’ai passé les diplômes. Parallèlement, j’ai fait un peu d’arbitrage. J’ai d’abord entraîné Récy/Saint-Martin en N3, puis Saint-Dizier en N2. J’ai été responsable technique et entraîneur au club de Vitry-le-François (N3), pendant quatre saisons. Cette année, je coachais l’équipe d’Aubenas (N1). Les résultats n’étaient pas bons et le club a fait venir un nouvel entraîneur (Zoran Durdevic), nous devions travailler ensemble mais la collaboration a été difficile et je suis donc parti en janvier. Puis Fabrice m’a appelé pour me proposer de terminer la saison à ses côtés. Je n’ai pas hésité, c’est une super opportunité. Par ailleurs, je suis en charge de la commission de discipline à la Fédération française de basket-ball. »

Vous connaissiez déjà Fabrice Lefrançois avant d’arriver dans l’Eure ?

« Oui, on se connaît depuis une dizaine d’années, à travers les camps de basket. Et il y a cinq ans, j’ai rejoint le camp d’Evreux, organisé par Fabrice. On se retrouve donc, chaque mois de juillet, sur cet événement. Par ailleurs, j’étais venu jouer une fois ici, lorsque j’avais 17-18 ans. A cette époque j’évoluais avec le centre de formation de Châlons-en-Champagne en championnat Espoirs, avec Eric Bartecheky (actuel entraîneur du Mans) et nous avions subi une défaite particulièrement sévère (125-50)... Je m’en souviens encore ! Nous avions, ensuite, assisté au match des pros, l’ALM avait perdu mais j’avais été marqué par l’ambiance de la salle. Une ambiance que j’ai retrouvée vendredi d’ailleurs. Je suis vraiment content d’être ici, au sein de ce club historique. »

« Je suis au service du coach »

En quoi consiste votre rôle ?

« Je suis au service du coach et des joueurs. Je suis un peu le lien entre l’entraîneur et les joueurs. J’ai un rôle de fluidificateur : c’est-à-dire faire en sorte que les choses se passent au mieux pour le groupe, que tout le monde se sente bien. Je m’occupe des séances individuelles. Certains sont en reprise ou en phase de réathlétisation comme Drake Reed, qui a pris l’entraînement la semaine dernière, d’autres sont demandeurs de séances spécifiques à base de séquences vidéos, comme c’était le cas avec Antwan Scott, par exemple, cette semaine. On a vu avec lui ce qui allait ou n’allait pas sur les deux dernières rencontres. Lors des matches à domicile, Hugo Duquenne, l’entraîneur du centre de formation et deuxième assistant de Fabrice, est également sur le banc avec moi. Nous sommes complémentaires. On se concerte et nous sommes force de proposition pour l’entraîneur qui, ensuite, fait le tri et décide de nous suivre ou pas. En revanche, je ne m’occupe pas du tout du centre de formation. »

Comment se sont passées vos premières semaines en Normandie ?

« Très bien. Tout le monde m’a réservé un excellent accueil, que ce soit les dirigeants ou l’ensemble des joueurs. Ils font preuve de bienveillance et m’ont, tout de suite, mis à l’aise, ce qui facilite l’intégration. Sylvain (Grzanka) a pris le temps d’échanger avec moi, de me donner quelques clés à propos de l’équipe. On me fait confiance, je me sens comme un poisson dans l’eau ici. Quand je suis arrivé, le mois dernier, c’était un peu compliqué au niveau des résultats (NDLR : l’ALM avait perdu 7 matches sur 8, depuis fin décembre) mais l’équipe s’est bien relancée la semaine dernière (lire ci-dessous). On sait que l’objectif des play-offs paraît très difficile à atteindre mais le groupe est motivé. »

* Sylvain Grzanka avait glissé sur une plaque de verglas cet hiver. Il doit se faire opérer de l’épaule début avril.

* : Chaque année, l’été, le Fab Five camp accueille des basketteurs et basketteuses de 7 à 20 ans qui désirent se perfectionner.

Nouveaux maillots

Les Ebroïciens ont été victimes d’un vol de leurs maillots bleus (ceux réservés aux rencontres à l’extérieur) et de leurs surmaillots, mardi 5 mars, alors qu’ils se rendaient à Caen. Un nouveau jeu de maillots a été commandé par le club. Le timing était serré avec le départ pour Vichy, hier après-midi et il était donc envisagé que les équipements, prêts en milieu de semaine, soient directement envoyés dans l’Allier.

« Un joli challenge »

Actuellement classés 4e (14 victoires pour 7 défaites), les Auvergnats restent sur deux défaites à l’extérieur, la semaine dernière : à Poitiers d’abord (88-84) puis à Quimper, vendredi (87-76). « Ce match va être un très joli challenge. Vichy/Clermont est une belle équipe, très complète, composée de joueurs d’expérience. Je pense, notamment, au trio JFL (joueurs formés localement) : Charles-Henri Bronchard, David Denave et Mohamed Kone. Le recrutement des étrangers a, par ailleurs, été très judicieux », souligne Fabrice Lefrançois. L’ALM elle (13e avec 9 victoires pour 12 défaites), a réalisé une excellente semaine, soldée par deux succès : à Caen (81-68) puis contre Denain, à domicile (68-65).
Il n’est, en revanche, pas envisageable pour les Eurois de débuter la partie de la même manière que face à Denain (les Nordistes ont infligé un 16-0 d’entrée aux locaux). « Il va falloir se mettre tout de suite dans le match. Nous n’avons pas le choix : on ne peut pas se permettre d’aussi mal démarrer à l’extérieur. » A l’aller, Evreux s’était incliné 91-95 après prolongation.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

teteil
Sophomore
Messages : 148
Enregistré le : ven. 11 août 2006 17:10

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: En déplacement à Vichy/Clermont

Message par teteil » ven. 15 mars 2019 21:00

50-39 à la mi temps c'est dommage qu'on est pris un éclat dans les deux dernières minutes car on était au contact

JAVFOREVER2
Sophomore
Messages : 155
Enregistré le : lun. 21 janv. 2019 10:14

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: En déplacement à Vichy/Clermont

Message par JAVFOREVER2 » ven. 15 mars 2019 22:31


scorpion27
Sophomore
Messages : 208
Enregistré le : mar. 01 nov. 2016 12:40

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: En déplacement à Vichy/Clermont

Message par scorpion27 » sam. 16 mars 2019 19:41

Décidément, Dinal n'était vraiment pas un bon plan à recruter.
Tout coach ne peut pas avoir le nez creux comme l'avait RV.
Heureusement encore que Kayembé est bien revenu après blessure.
Cependant, défaire logique et attendue pour moi hier soir contre le 4ème.

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: En déplacement à Vichy/Clermont

Message par Alexdu27 » sam. 16 mars 2019 23:11

La statistique du nombre de points encaissés a l’extérieur dans les défaites pique aux yeux :shock:

Pour Dinal, je demande vraiment à voir sur une saison complète sans une grosse blessure, car il a été absent presque 5 mois. Offensivement il pêche par moment, mais je trouve qu’il se bat plutôt bien sur le parquet.
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Défaite à Vichy...

Message par Alexdu27 » dim. 17 mars 2019 11:45

Evreux s’est pourtant bien battu

Evreux s’est bien battu, hier soir, à Vichy. Las ! Revenus à une longueur à la fin du troisième quart-temps, les Ebroiciens ont lâché dans le dernier, dépassés par le rythme auvergnat

Image
Damien Bouquet a livré un gros match avec 20 points à 4/4 derrière l’arc, mais cela n’a pas suffi

Dans leurs nouveaux maillots d’extérieur, livrés mercredi à Vichy, les Ebroïciens surent réagir vite au départ dans les startings des Auvergnats, en l’occurrence d’un Hooker comme à la parade (5-0). Un drive de Kayembé, au bout d’un peu plus d’une minute, ouvrit la voie à une ALM engagée avec un cinq classique, celui vu lors de la réception de Denain. Bouquet y alla de son 3 points et le mano a mano put commencer.

Car aucune des deux formations, tour à tour devant, ne s’échappa par la suite. Kayembé sous l’anneau donna, pour la première fois, un avantage rapide aux siens

(11-13, 5e). Repris par l’adresse extérieure de Denave et Bronchard. Dépassée par un dunk de Dinal (16-17, 7e). L’intérieur ébroicien répondit ensuite au jeune pivot Mourtala avant qu’Atkins ne rapproche la troupe à une longueur des copains de Denave (26-25, 10).

La JAVCM tenta à nouveau de décrocher les Jaune et Bleu. Malgré son attaque laborieuse, elle renvoya l’ALM à 5 longueurs (32-27, 13e). Sentant le danger, Fabrice Lefrançois fit rentrer en bloc Scott, Bouquet et Kayembé, le groupe revenant dans les pieds javostadistes (33-32) avant de subir un 8-0.

L’écart grimpe à +15

Son jeu offensif écarté par les Auvergnats, Evreux s’en remit à la gâchette de Ho You Fat, deux fois derrière l’arc (41-39, 18e). Mais les hommes de Vizade avaient pris le pli de la vitesse. Leur jeu de transition, avec Hooker et Adala Moto, les emmena loin devant à la pause (50-39, 20e).

Les Normands revinrent du vestiaire avec des intentions des deux côtés du terrain. Insuffisant dans un premier temps. Ils subirent, en effet, la pression offensive auvergnate, l’écart grimpant même à +15 (58-43, 13e). Une avance que la JAVCM n’assura pas toutefois. Au contraire elle commença par se relâcher, meilleur moyen pour encaisser le retour d’une ALM solidement campée en homme à homme devant son panneau et portant le fer sous l’anneau d’en face. De quoi se payer un luxueux 13-2 et revenir à... 2 unités de Vichy/Clermont, puis à 1 sur un panier primé de l’adroit Bouquet (66-65, 30e).

Bref ! Quasiment les compteurs à zéro. Mais le dernier quart-temps s’emboîta mal. Un rebond défensif du grand Mourtala, un 3 points de l’Habile Denave, une faute technique à l’encontre de Lefrançois, puis les locaux reprirent du champ. Plus encore sur son jeu de course (77-67, 34e). Bouquet et Atkins équilibrèrent certes derrière le demi-cercle les missives de l’ancien Rouennais Bronchard (85-77, 39e) mais le temps était écoulé (93-83, 40e)...

« On se ressemble beaucoup »

Fabrice Lefrançois (coach d’Evreux) : « Je suis de nature optimiste donc ce soir je préfère retenir le troisième quart-temps. Vichy/Clermont nous a dominés sur le jeu rapide, de relance, là en fait où on l’attendait. Ils marquent 24 points sur balles perdues. C’est pour ça qu’ils sont à cette place-là. Nous, on a bien joué par intermittence. 83 points marqués ici, c’est plutôt bien. Dans le dernier quart-temps, le rythme est soutenu et l’effort est intense. C’est dommage, c’est dommage. »

Guillaume Vizade (coach de Vichy-Clermont) : « Je retiens le score final et la manière dont on a rebondi après les déplacements de la semaine dernière. Et pour cela, on a trouvé des réserves chez tout le monde comme Serge Mourtala. Ce soir, je suis super satisfait de la production des gars, offensive notamment. En termes de roster, Evreux nous regarde les yeux dans les yeux. Ils ont une qualité, année après année, c’est qu’ils ne lâchent jamais les matches. On se ressemble beaucoup dans la typologie du jeu. »

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Réception de Gries

Message par Alexdu27 » ven. 22 mars 2019 13:35

L’ALM Evreux doit renouer avec la victoire

L’ALM Evreux (13e) retrouve sa salle ce soir et reçoit Gries-Oberhoffen (7e). Une équipe promue qui réalise une très belle saison et possède la meilleure attaque du championnat avec, en moyenne, 85,7 points marqués par match.

Image
L’Ebroïcien Steeve Ho You Fat (à gauche) et le Griesois Evan Yates se retrouvent ce soir dans l’Eure pour la 23e journée de Pro B

Après deux belles prestations au début du mois, à Caen (victoire 81-68) et face à Denain (victoire 68-65), les joueurs de Fabrice Lefrançois ont chuté à Vichy/Clermont, vendredi dernier (83-93). Ce soir, à domicile, ils vont tenter de renouer avec la victoire contre Gries-Oberhoffen. L’équipe « surprise » de cette saison qui, pour sa première année Pro B réalise, pour l’instant, un excellent parcours avec 12 victoires et 10 défaites.

Les tops de Gries

Les hommes de Ludovic Pouillard ne cessent d’impressionner depuis le début de la saison, notamment dans le secteur offensif. Ils cumulent, actuellement, la plus importante moyenne de points marqués par match : 85,7. Juste devant Orléans (85,1), qui n’est autre que le leader du championnat. Toujours dans les tops stats, on retrouve l’intérieur américain de Gries, Evan Yates, qui obtient la meilleure évaluation : 339 en 16 rencontres, soit 21,2 de moyenne par match. Il a le deuxième pourcentage de réussite au shoot, 67,8 %, derrière le Roannais Ferdinand Prenom (69 %). Avec 451 passes décisives, le club est en tête dans ce domaine. Le meneur espagnol Xavier Forcada a fait 149 passes décisives en 22 rencontres, soit une moyenne de 6,8. Le joueur de 30 ans est également premier, au niveau des interceptions, avec une moyenne de 2,2 par match.

Les flops de Gries

Evan Yates et ses coéquipiers marquent énormément mais ils encaissent également beaucoup de points : 83,4 par match, soit la deuxième moyenne la plus importante (derrière l’équipe de Chartres qui est dernière du classement avec 88,5 points encaissés). Ils perdent, par ailleurs,, beaucoup de ballons : 357 au total, soit le 4e résultat le plus important.

Les tops d'Evreux

De son côté, l’ALM Evreux, 11e attaque avec 78,6 points, possède le troisième meilleur marqueur (premier Français). L’intérieur Steeve Ho You Fat a mis 349 points en 22 matches, soit une moyenne de 15,9. Le joueur de 30 ans se distingue également sur les contres, avec la deuxième moyenne : 1,3. L’ailier Damien Bouquet cumule, lui, deux troisièmes places : sur les passes décisives (6, 3) et sur le taux de réussite aux lancers (88 %). Il est, malheureusement, un peu seul dans ce domaine puisque son équipe cumule un taux de réussite globale de 68, 2 %, soit l’avant-dernier plus mauvais (juste devant Rouen, 67 %). L’ALM est, en revanche, bien placée sur les interceptions (4e meilleure équipe), avec son meneur et capitaine Théo Leon qui en a réussi 31 en 17 rencontres (il est troisième, avec une moyenne de 1,8).

Les flops d'Evreux

Outre les lancers, les Eurois sont mauvais élèves à trois points et au rebond. Sur le premier exercice, ils pointent à la 12e place. Franck Booker a le plus haut taux de réussite de l’équipe (36 marqués sur 89 tentés, 40,4 %) et se classe 25e. C’est pire au rebond, puisqu’ils sont 16e dans ce secteur. Steeve Ho You Fat est le meilleur rebondeur du groupe avec une moyenne de 6,3.

Paris Normandie


Les échos venus d'ailleurs :

Gries-Oberhoffen: l’heure du rebond ?

Pas au top de sa forme avec un seul succès sur les cinq derniers matches, Gries-Oberhoffen se déplace, ce soir, à Évreux. Les Verts tenteront d’y retrouver leur adresse, mais surtout les valeurs collectives qui, jusque-là, ont fait leur force.

Image
Xavi Forcada et les Griesois grimacent ces temps-ci. Le BCGO va devoir remettre la main sur son adresse pour retrouver un nouvel élan

Le vent a beaucoup soufflé ces temps-ci et plutôt de face, en ce qui concerne le BCGO. Quasi à l’arrêt depuis cinq rencontres, les Verts n’ont disposé depuis que de la convalescente et désormais relégable formation d’Aix-Maurienne.

Il est peu dire que, du côté des Alsaciens, un tel coup de mou ne faisait plus partie des habitudes. Ludovic Pouillart préfère néanmoins relativiser, avant de défier Évreux, 13e (9V-13D), tout à l’heure.

« Ce qui est anormal c’est plutôt notre première partie de saison »

« Ce qui est anormal c’est plutôt notre première partie de saison. Il faut rester humble. Le seul vrai point noir, c’est la défaite contre Chartres, sinon, ce n’est pas si mal pour un promu : on est toujours septième. Ce qui manque maintenant pour recréer une série positive, c’est de l’adresse. »

Adresser un sermon à Forcada et à ses coéquipiers quant à ce léger passage à vide friserait, en effet, l’irrévérence. D’abord parce que le BCGO devrait accomplir sa mission prioritaire, le maintien, et ce confortablement. Et puis, parce que le promu demeure la plus petite masse salariale de Pro B. Les joueurs griesois, et ce n’est pas leur manquer de respect que de l’écrire, découvrent la division plus qu’ils n’en ont l’expérience.

« Je ne veux pas accorder de passe-droits gratuitement »

La force collective des Green boys , clé de leurs succès passés, semble pourtant avoir perdu de sa vigueur. Et les mises à l’écart, comme celles de Smock ou de Noël sont peut-être malgré tout l’illustration que quelque chose cloche.

« On joue à six ou sept, certes, mais les joueurs qui font tous les efforts nécessaires à l’entraînement ont toute ma confiance, affirme très clairement le technicien. Je ne veux pas accorder de passe-droits gratuitement. Cela dit, j’ai le sentiment que ça paye, j’ai senti que certains étaient plus impliqués cette semaine. »

Au basket, il est facile de rebondir, même si Ludovic Pouillart le sait : seul un bon printemps ne fera pas s’envoler les rêves de play-offs du BCGO.

Dernières Nouvelles d'Alsace
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

rewynn
All Star
Messages : 1093
Enregistré le : mar. 20 juin 2017 22:22
Localisation : Derrière les 6m75
Contact :

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Réception de Gries

Message par rewynn » ven. 22 mars 2019 16:12

Salut les Ebroiciens, Brissa Dallo vient de s'engager au GET Vosges (NM1) que pouvez-vous me dire à son sujet ?

Alexdu27
All Star
Messages : 4177
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2018-2019: Irrécupérable

Message par Alexdu27 » dim. 24 mars 2019 12:30

Cette équipe me pompe l'air. Elle n'apprend rien de ses erreurs, elle me fatigue. Comment, COMMENT prendre ENCORE un départ aussi catastrophique et qui est plus est devant son public ? Blois ? (8-18, 10e). Denain ? (7-22, 10e), Gries ? (15-29, 10e). Vous êtes sérieux les mecs ? Sur les 4 derniers matchs, 3 fois vous prenez un tel départ, ça vous suffit pas ? Putain pour donner le bâton et se faire fouetter, on est champion. Quel sketch bordel.
Vivement que la saison se termine. On est l'une des pires défenses du championnat alors que c'était CENSÉ être notre force. Stop.
Et de l'autre un maire - pour qui je n'ai aucun respect - qui TUE le club en faisant dégager avec des méthodes écoeurantes le président André Rostol et Elsa Toffin-Danflous, la GM, pour placer ses petits pions à la tête du club comme il le souhaite. Ce maire qui donne moins de moyens au club mais qui veut la Jeep ELITE ?????? Réveille-toi garçon. Donner moins pour faire plus est impossible. Ce maire qui n'est plus venu à la salle depuis début novembre. Mais qu'il ne mette plus les pieds à la salle, sinon il se fera insulté, hué, conspué comme l'adjointe au sport. Je vais m'arrêter là, cela pourrait dépasser ma pensée et ce n'est pas le but ici. #JaiMalAMonBasket

L’ALM Evreux bute sur Gries-Oberhoffen

Les Ebroïciens se sont inclinés 89-77, hier soir, sur leur parquet, face à une très belle équipe de Gries-Oberhoffen.

Image
Malgré les 25 points d’Antwan Scott (ici face à Denain), l’ALM Evreux s’est inclinée face à Gries-Oberhoffen hier soir à domicile

D’entrée, les visiteurs imposaient leur rythme : très rapide avec une grosse circulation du ballon. Un jeu particulier, à « l’Espagnol » (il y en a deux dans l’équipe), comme le soulignait le coach, Ludovic Pouillart, à l’issue de la rencontre, qui a énormément perturbé les Ebroïciens, complètement perdus, sur leur parquet.

Très adroits à trois points, les Griesois emmenés, notamment, par Yann Siegwarth et Olivier Cortale, menaient déjà 15-29 à la fin du premier quart-temps. Ils conservaient leur avance jusqu’à la mi-temps : 37-51. Malmenée par le promu, l’ALM laissait le rebond offensif une, parfois deux fois de suite à ses adversaires qui, après plusieurs tentatives, les sanctionnaient forcément.

Au retour des vestiaires, les Eurois montraient une petite réaction, avec Steeve Ho You Fat et Antwan Scott (25 points sur l’ensemble du match, meilleur marqueur). Puis une contre-attaque réussie de Damien Bouquet permettait aux locaux de revenir à 8 points (43-51). Siegwarth et son tir à trois points stoppaient l’élan Ebroïcien. Suivi par Evan Yates et Xavier Forcada. Le match se transformait alors en concours de shoot à trois points et à ce jeu-là, les joueurs de Gries avaient, largement l’avantage (14/36 sur l’ensemble de la rencontre). Asier Zengotitabengoa le prouvait encore une fois au buzzer, à la fin du troisième quart-temps et donnait, ainsi, de l’air à son équipe : 59-73.

Malgré des difficultés à construire des attaques collectives, les Normands ne lâchaient pas et un trois points de Manny Atkins, suivi d’un panier de Kevin Dinal les faisaient revenir à trois points (72-75), à 5’15’’ de la fin. Mais malgré le soutien de leurs supporters (néanmoins moins nombreux que d’habitude), Théo Leon et ses coéquipiers ne parvenaient pas à poursuivre leur remontée, stoppée par Forcada puis Siegwarth, encore à trois points. Franck Booker maintenait l’espoir, avec lui aussi, un shoot derrière la ligne des 6, 75 m mais les Griesois marquaient leurs lancers francs et augmentaient l’écart à + 12 à la fin de la partie.

Lefrançois : « Je reste optimiste »

Fabrice Lefrançois (entraîneur d’Evreux) : « On ne s’est pas assez livré dans le combat, on a manqué d’agressivité dans le premier quart-temps. On ne perd que celui-ci mais on a laissé Gries dérouler son jeu et prendre de la confiance. On avait prévu d’accentuer sur la défense pour éviter les décalages, car tout part de Forcada, avec sa qualité de passe et au final, le manque d’agressivité a fait que ce fut encore plus facile pour lui de voir le jeu. On pensait pouvoir les impacter plus, c’est que l’on a fait durant les trois autres quart-temps mais il était trop tard. Ce n’est pas la première fois que l’on démarre mal et il va falloir corriger cela rapidement. Je reste optimiste pour l’avenir, même si je suis méfiant. »

Ludovic Pouillart (entraîneur de Gries-Oberhoffen) : « Nous étions frustrés de nos deux derniers matches où nous étions en manque d’adresse. Mais ce soir on a réussi à jouer notre jeu, celui que nous proposons depuis le début de saison. Nous avons bien défendu, en stoppant, entre autres, Damien Bouquet, un des meilleurs JFL (joueur formé localement) du championnat, selon moi. On vit une belle aventure humaine, je suis très content, notamment pour certains joueurs qui découvrent la Pro B. On est en train de montrer qu’un autre basket existe, c’est bien. On fait un beau résultat à Evreux, en plus, une salle mythique, qui a une âme. »

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Verrouillé