[ALM EVREUX] 2017-2018: Drake Reed is back !

Modérateur : Modérateurs Pro B

candimax
Sophomore
Messages : 496
Enregistré le : dim. 08 juin 2014 15:04

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Réception de Fos-sur-Mer

Messagepar candimax » sam. 10 mars 2018 11:12

MAGNIFIQUE VICTOIRE

face à une tres belle équipe de Fos,

un tres beau jeu pratiqué

Gavrilovic et kuskis nous apportent énormément et rééquilibre l'équipe,
walker fait une tres grosse 2em mitemps, (1er mitemps handicapés par les fautes)
brooks, meme si de temps entemps, force un peu, à fait un tres bon match

DAMIEN BOUQUET LACHE TOI!!!!!
t'as le physique, t'as la technique, ce que tu fais à l'extérieur, tu es largement capable de le faire à domicile

le public est versatile, aujourd'hui il te siffle, demain il te glorifiera

arrête de baisser la tete des que tu fais une connerie, relève la tete, et passe à autre chose
arrete de refuser les shoots ouverts, catch and shoot sans réfléchir, laisse ton cerveau au vestiere et joue à l'instinct, t'es pas moins bon que les autres

je crois en toi comme je crois en théo (qui n'a pas de shoot exterieur) mais vous etes d'excelent défenseur

courage, mec

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Magnifique victoire contre Fos-sur-Mer, une semaine parfaite !

Messagepar Alexdu27 » sam. 10 mars 2018 14:15

Trois sur trois pour l'ALM en une semaine. Bravo ! =D> D'autant que sur les trois rencontres, Evreux a affronté deux équipes de haut de tableau (Saint-Chamond et Fos-sur-Mer, donc) entrecoupé d'un match pas évident sur le parquet de Poitiers. Alors que l'équipe ne gagnait pas contre des équipes du top 8, elle a réalisé cette performance à deux reprises en sept jours. Le match d'hier soir a été le plus beau cette saison en terme d'intensité. Une véritable guerre des tranchées, très physique (53 LF en tout dans ce match). Le match a duré jusque 22 heures en raison des nombreux coups de sifflet des arbitres. Mais le basket proposé par les deux équipes étaient aussi très beau. La première mi-temps a été difficile, Fos jouant très proprement, avec de la réussite, comme ce tir au buzzer à trois points de Choquet juste avant la pause. 47 points d'encaissés c'est trop pour Evreux. L'ALM ne fait pas les stops défensifs nécessaires et par moment manque un peu de dureté. L'équipe reste au contact grâce à son attaque (42 points), cinq points d'écart tout est possible. Le retour au vestiaire n'a rien à voir avec le départ pris par l'équipe au début de la rencontre, avec un 10-0. Et c'est à notre tour d'avoir de la réussite dans cette seconde période avec ce tir derrière la planche de Steeve Ho You Fat en fin de 3e QT (ça va devenir une vraie spécialité chez nous, coucou Pinault :mrgreen:). Une deuxième mi-temps où Caleb Walker a été inarrêtable et d'une efficacité diabolique, quel joueur. Le mec est scotché sur le banc toute la première MT à cause de ses trois fautes, et en seconde MT, il a tout lâché, de par sa fraicheur et sa rage de vaincre. D'ailleurs, ça doit lui changer de ne plus jouer 40 minutes ou presque. Tant mieux. Sur les trois matchs, il joue en moyenne 23 minutes et moins il joue et plus il est efficace.
Comme à Poitiers, mardi, notre adversaire est revenu au score, à égalité. Et comme à Poitiers, l'équipe n'a pas paniqué, et a creusé à nouveau l'écart grâce à son collectif. Signe que l'équipe change.
Une nouvelle fois, les deux recrues ont apporté. Elles rééquilibrent vraiment l'équipe. Car ajouter des joueurs c'est bien, mais si elles n'apportent pas ce n'est pas la peine. Or, là, Gavrilovic et Kuksiks sont très rentables. Et on a retrouvé Jerrold Brooks aussi.
Bravo à toute l'équipe pour ce très beau match hier ! Tous ont apporté leur pierre à l'édifice, que ce soit en attaque, en défense, dans l'intensité, etc.. =D>

Evreux avec la manière

Dans une salle surchauffée, l’ALM Evreux a battu Fos-sur-Mer, hier soir (93-82). Une nouvelle victoire référence pour des Ebroïciens en grande forme.

Image
Caleb Walker a été le bourreau de Fos-sur-Mer hier soir en deuxième mi-temps

La jeunesse a pris le dessus sur l’expérience hier soir, à Evreux. Au terme d’un match fou et sous tension, les Ebroïciens sont venus à bout de Fos-sur-Mer et ses 30 ans de moyenne d’âge (93-82).

La partie n’avait pourtant pas commencé de la meilleure des façons pour les locaux. D’entrée de jeu, leurs adversaires prenaient les choses en main, en assénant un 6-0. Steeve Ho You Fat puis Rihards Kuksiks rééquilibraient le score : 7-11, au bout de trois minutes. Mais les visiteurs enchaînaient les shoots à trois points et l’adresse déconcertante de Tariq Kirksay, Charles-Noé Abouo et Edouard Choquet laissait les Eurois à 7 sept longueurs, à la fin du premier quart-temps (22-29).

Patients, les hommes de Fabrice Lefrançois, sont revenus peu à peu, grâce à leur collectif. Jerrold Brooks parvenait à bien trouver ses coéquipiers, tout en marquant lui aussi. Tous s’arrachaient sur le terrain et piquaient des ballons. Ce qui leur permettait de revenir à deux points, à deux minutes de la fin du match (38-40). Les Ebroïciens avaient même, ensuite, la balle d’égalisation mais ne sont pas parvenus à la transformer. Derrière, Mamadou Dia assommait quelque peu les locaux avec un tir réussi à trois points. A la pause, Fos-sur-Mer menait encore de cinq points (42-47).

Poussés par leur public

Au retour des vestiaires, c’est un Caleb Walker transformé qui est entré sur le parquet. Le numéro 6 de l’ALM qui n’avait joué que quatre minutes en première période, après avoir été sanctionné à trois reprises par les arbitres en raison de sa défense musclée, a tout de suite remis les pendules à l’heure. Pénétrations dans la raquette, lancers francs réussis, trois points... Intenable, l’ailier d’Evreux a marqué l’ensemble de ses points en seconde mi-temps, soit 22. Au même moment, Ruphin Kayembe, un peu en sommeil durant les vingt premières minutes, se réveillait également. Fabrice Lefrançois a, ainsi, pu compter sur quasiment la totalité de son effectif hier soir. Et dès le début de la deuxième période, les locaux passaient devant (48-47). Un excès de précipitation sur certaines contre-attaques les empêchait, cependant, d’accentuer l’écart de manière significative. Puis, poussés par un public survolté, les Eurois mettaient quelques paniers venus de nulle part, à l’image de Steeve Ho You Fat, qui prenait un shoot derrière le cadre. A la fin du troisième quart-temps, et après avoir été rattrapés à 66 partout, ils menaient 71 à 67. A ce stade, il fallait veiller à ne pas s’emballer et c’est exactement ce qu’ils ont réussi à faire. Evreux a continué de défendre avec acharnement. Tranquillement, les joueurs ont construit leurs attaques collectivement et ont mis leurs lancers. Ils ont creusé leur écart pour terminer à +11, dans une salle transformée en véritable chaudron.

L’ALM avait déjà franchi un cap il y a quelques semaines, hier elle a confirmé en faisant tomber le troisième du championnat.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Magnifique victoire contre Fos-sur-Mer, une semaine parfaite !

Messagepar Alexdu27 » dim. 11 mars 2018 14:55

Et encore une magnifique illustration de PN :mrgreen:

Les Ebroïciens maîtres du jeu

Image
Steeve Ho You Fat a encore réalisé une énorme partie face à Fos-sur-Mer

« Ici c’est Evreux ! » Vendredi soir, encore plus que d’habitude, le public a poussé les joueurs de l’ALM vers la victoire. Grâce à une impressionnante maîtrise du jeu et le soutien de ces supporters survoltés, les hommes de Fabrice Lefrançois ont fait tomber Fos-sur-Mer, troisième du championnat (93-82).

« La première clé de ce match devait être l’agressivité défensive. Fos, c’est une équipe avec beaucoup de joueurs d’expérience, qui pratiquent un bon basket, qui aime le jeu de passes : clairement, ils font tourner, ils font tourner et si tu ne les agresses pas, tu es sanctionné. Et c’est ce que l’on a vécu dans le premier quart-temps. Dans le deuxième, on a été un peu plus dans l’agressivité et cela a été nettement mieux. À la mi-temps, j’ai dit aux gars que j’avais besoin que ce soit un peu plus la guerre sur le terrain », expliquait le coach Eurois, à l’issue de la rencontre. À la reprise, les Ebroïciens ont appliqué les consignes de leur entraîneur en assénant un 10-0. Tout s’est alors compliqué pour les Fosséens. « Nous n’avons pas été dans la dureté, dans l’intensité requise, nous les avons laissé jouer et l’on sait que si l’euphorie s’installe dans cette salle, c’est dur de revenir. Il fallait les empêcher de dérouler et on a fait totalement l’inverse. Nous n’avons jamais réussi à les faire douter en deuxième mi-temps », soulignait Xavier Gaillou, le meneur de Fos-sur-Mer. « On a manqué de concentration, alors que nous savions qu’Evreux était une équipe très difficile à manœuvrer, encore plus dans sa salle », renchérissait son coach, Rémi Giuitta.

« On se passe mieux le ballon »

Une fois la machine lancée, les locaux n’ont laissé aucun répit à leurs adversaires. « Fos a un jeu très atypique pour de la Pro B : très calme, très propre. Cette équipe compte des gars qui ont un très gros CV mais nous avons su nous adapter. Il fallait leur rentrer dedans et les faire déjouer. Elle fait du bien cette victoire elle fait vraiment du bien. Elle est rassurante aussi, d’autant plus que, comme à Poitiers mardi, ils sont revenus à égalité mais nous n’avons pas paniqué et réussi à maîtriser les dernières minutes, en terminant à +11. On voit les progrès que nous faisons au fil des matches », se réjouissait, de son côté, Théo Leon, qui évoluait à Fos-sur-Mer la saison dernière, ainsi qu’en 2013-2014.

Heureux de cette victoire, les Eurois ne s’emballent pas malgré tout. « C’est une belle performance mais il va falloir redescendre car il reste du boulot. On a un objectif qui n’est pas atteint donc il va falloir aller le chercher », assurait Steeve Ho You Fat. L’intérieur d’Evreux a encore livré une énorme prestation (18 points, 78 % de réussite au shoot), la troisième de suite. « Si je joue bien c’est parce que l’équipe joue mieux, on se passe beaucoup mieux le ballon et j’arrive à en profiter ou à me lâcher en tout cas, à ne pas trop réfléchir. Tout le groupe va de l’avant, met énormément d’énergie et d’engagement. » Caleb Walker termine, quant à lui, meilleur marqueur du match avec 22 points... tous inscrits en seconde période.

Concernant la suite, « on n’aborde pas forcément plus sereinement les deux prochains déplacements (Nancy et Aix-Maurienne), il faut garder la pression parce qu’elle nous fait nous entraîner vraiment bien. Et sans travail, on n’y arrivera pas », reprenait Théo Leon. Il reste 12 matches et « il va falloir aller chercher chacun d’entre eux. Il n’y a pas d’impasse à faire, il n’y aura pas de match facile. On en a deux à l’extérieur qui arrivent, il faudra être prêt », concluait, déterminé, Fabrice Lefrançois.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Avatar du membre
joleric
Hall Of Famer
Messages : 5356
Enregistré le : ven. 25 mars 2005 12:02
Contact :

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Magnifique victoire contre Fos-sur-Mer, une semaine parfaite !

Messagepar joleric » dim. 11 mars 2018 21:56

Faut p'tet lui dire qu'il arrêter d'inverser ses photos perso avec celles officielles, parce là, ça commence à ce voir :mrgreen:
The blues are the roots, The rest are the fruits.

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Road trip à Nancy et à Aix-Maurienne

Messagepar Alexdu27 » sam. 17 mars 2018 12:50

Evreux au révélateur Nancy

L’ALM Evreux se rend à Nancy ce soir en pleine confiance. Un vrai défi pour une équipe qui progresse au fil des matches et se rapproche peu à peu de son objectif : les play-offs.

Image
Rihards Kuksiks, 29 ans, est heureux d’avoir saisi cette « belle opportunité » de venir à Evreux

« Ici on fait beaucoup bouger le ballon, ce qui n’était pas forcément le cas dans mon ancienne équipe, en Italie. Je me sens vraiment bien dans ce club et avec cette façon de jouer... En plus on gagne, donc c’est le plus important », indique l’ailier letton de l’ALM, Rihards Kuksiks. Un excellent jeu de passes c’est ce qui, outre une bonne défense et la réussite aux shoots, a permis aux Ébroïciens de surclasser Fos-sur-Mer vendredi dernier (93-82). Plus globalement, depuis plusieurs matches, les hommes de Fabrice Lefrançois ont trouvé la formule pour construire du beau jeu collectif et ainsi, gagner. « Je sens que les gars ont la conviction d’aller chercher quelque chose ensemble. Phénomène que je ne percevais pas durant la première partie de saison », soulignait le coach eurois quelques minutes après la victoire contre Fos. Avec 21 passes décisives sur l’ensemble de la rencontre, « nous avons totalement rempli les objectifs. Maintenant, il ne faut pas s’écarter de ce chemin-là et garder le même état d’esprit ».

En revanche, Théo Leon et ses coéquipiers tenteront, ce soir, de faire un meilleur début de match que face à Fos et de « rentrer tout de suite dans le combat ». Vendredi, « nous avons commencé trop doucement », répète l’entraîneur de l’ALM. Tout en limitant les dégâts, néanmoins, car à la pause, ses joueurs étaient seulement à 5 points des visiteurs. Puis, en seconde mi-temps, « nous avons réglé le problème ». Mais cette fois, sur le parquet de Nancy une telle entame pourrait être sanctionnée plus durement.

Un groupe complémentaire

À l’aller, le 1er décembre, les locaux n’avaient pas vu le jour et s’étaient lourdement inclinés, 53-75. Mais en trois mois, l’équipe de l’ALM a été profondément modifiée. Avec trois nouveaux joueurs à trois postes différents (un meneur, un ailier et un intérieur) et les éléments solides, présents depuis le début de saison, la phase retour a des allures de nouveau championnat pour Evreux. Fabrice Lefrançois dispose d’un groupe « plus complémentaire », avec « davantage d’options », ce qui « donne confiance aux gars ». Tout le monde remplit sa part du contrat. Depuis trois rencontres, Steeve Ho You Fat tourne à 19,3 points de moyenne et 4,3 rebonds. Ces derniers temps, le meneur américain Jerrold Books « était un peu moins sur le scoring » et plus au service de l’équipe (9 passes décisives contre Poitiers) mais la semaine dernière il a marqué 18 points, « tout en continuant à bien servir ses coéquipiers (11 passes dé) », remarque son coach.

Théo Leon et ses 1,80 m a terminé meilleur rebondeur (7) face à Poitiers, après avoir été meilleur passeur (8) quelques jours plus tôt contre Saint-Chamond. Plus généralement, que ce soit pour 5 ou 20 minutes de jeu, chacun apporte un vrai plus sur le terrain et tous font preuve de régularité. Ce qui donne du beau spectacle pour le public et est plutôt rassurant pour la suite. Depuis la trêve du jour de l’An, Evreux reste sur 7 victoires en 10 matches, dont les trois dernières rencontres. Après la pause de février, « on s’était dit qu’il nous fallait 5 victoires pour le maintien et 10 pour jouer les play-offs. Il nous reste 12 matches à jouer, ça va être très long », ne s’emballe pas l’entraîneur Ébroïciens. L’équipe de Nancy fait-elle partie des sept victoires impératives pour l’accession aux play-offs ? « On ne fait pas de prévision de ce genre », répond simplement Fabrice Lefrançois. Quoi qu’il en soit, ses joueurs vont tenter d’atteindre l’objectif le plus rapidement possible.

Voyage, voyage...

Après Nancy ce soir, les Eurois enchaîneront avec un déplacement à Aix/Maurienne, mardi prochain. Ils ont décidé de ne pas repasser par la Normandie entre les deux matches et se rendront donc directement en Savoie.

« On prend Evreux très au sérieux »

« On sait très bien que, du point de vue collectif, ce sera complètement différent qu’au match aller, souligne Gary Florimont, pivot de Nancy et ancien joueur de l’ALM Evreux (de 2011 à 2013). Cette équipe remaniée avec, notamment, un Jerrold Brooks qui apporte beaucoup de contrôle et de gestion dans le jeu et très dangereuse. On la prend très au sérieux. » Par ailleurs, pour le Nancéen, les hommes de Fabrice Lefrançois se déplaceront l’esprit léger : « après leur début de saison compliqué, ils sont, maintenant, dans une bonne dynamique et n’ont rien à perdre ici. » De leur côté, les joueurs de Gregor Beugnot se sont rassurés, vendredi à Rouen (victoire 86 à 82), après leur défaite face à Vichy-Clermont (77-74). Un shoot à trois points, à 9 mètres, à deux secondes de la fin du match avait crucifié les Nancéens. En outre, battus par Rouen, chez eux, lors de la phase aller, Gary Florimont et ses coéquipiers avaient véritablement à cœur de battre les Normands sur leurs terres. Un match ne fait pas l’autre, quelles que soit les équipes : « il y a beaucoup de surprises dans ce championnat. Blois à la première place, c’est assez inattendu, Charleville (avant-dernier) qui bat Orléans... C’est très dur de faire des pronostics », remarque le pivot de 30 ans.
Les Lorrains, qui sont actuellement 7e au classement avec 13 victoires et 9 défaites, ont effectué un seul changement majeur dans leur effectif, à la trêve : l’ailier Jamaïcain Jevohn Shepherd a remplacé son compatriote Brynton Lemar, parti à Caen.

Paris Normandie


Les échos venus d'ailleurs :

Plus de temps à perdre pour le SLUC Nancy

Après avoir renoué avec la victoire vendredi à Rouen, le SLUC doit confirmer dans sa salle pour ne pas s’éloigner un peu plus du Top quatre. Mais attention, Evreux carbure au super en ce moment.

Image
Valentin Chéry et les Nancéiens devront sortir une grosse défense pour empêcher les Ebroïciens de faire feu de tout bois. Sur les trois derniers matches de Pro B, le club normand flirte avec les 89 points de moyenne !

Un pas en avant, un pas en arrière. Le mouvement plaira sans doute aux amateurs de danse, mais beaucoup moins aux supporters du SLUC Nancy.
Depuis le début de saison, il faut pourtant faire avec du côté de Gentilly et composer avec les sautes d’humeur d’une équipe nancéienne qui n’a pas encore réussi à enchaîner quatre succès de rang en championnat. Le SLUC Nancy est la seule équipe du Top huit dans ce cas. Orléans a enchaîné dix victoires de rang en début de saison, Blois a surfé sur une série de neuf victoires consécutives, Fos en a enquillé huit, Saint-Chamond sept, Lille et Roanne cinq…

Le compteur nancéien reste lui, bloqué à trois. Or, pour espérer lorgner vers le Top quatre, les Nancéiens devront bien réussir une série significative d’ici la fin de saison. Le succès acquis à Rouen (86-82) vendredi dernier marquera-t-il le début d’une belle série ? L’avenir le dira…  Ce qui est certain, c’est que ce succès ramené de Normandie a fait un bien fou à un groupe qui restait sur trois revers de rang par quatre points d’écart et moins (à Saint-Chamond, devant Fos et à Vichy-Clermont). Mais après avoir renoué avec le succès, Nancy doit maintenant enchaîner à la maison face à Evreux. 

« Ce n’est plus du tout la même équipe »

Même s’il faudra faire sans Jevohn Shepherd, cela semble loin d’être impossible sur le papier. Après tout, Evreux pointe au dixième rang et compte une balance victoires - défaites défavorable (10-12). Mais cette réalité en masque une autre de nature à susciter une certaine méfiance : le club normand a gagné six de ses huit derniers matches de championnat et reste sur trois victoires de rang devant Saint-Chamond, à Poitiers et contre le Fos de Tariq Kirksay à qui il a passé 93 points le week-end dernier (93-82).

C’est une évidence, depuis les arrivées du meneur Jerrold Brooks, du pivot Alexandre Gabrilovic et de l’international letton Rihard Kuksiks, Evreux n’a plus grand-chose à voir avec l’équipe fragile chez qui les Nancéiens s’étaient baladés début décembre (53-76). « Ce n’est plus du tout la même équipe » concède Gregor Beugnot, « elle a été restructurée et aujourd’hui, elle a gagné en stabilité… Si on veut s’imposer, cela passera par une énorme volonté défensive. Il faudra un gros travail pour user cette équipe défensivement mais aussi essayer de ne pas leur donner trop de possibilités sur le jeu rapide ».  En clair, réussir à freiner une équipe ébroïcienne qui fait feu de tout bois en ce moment. Sur les trois derniers matches, le club de l’Eure tourne à près de... 89 points marqués.

Nancy connait la clé d’un hypothétique succès. Il permettrait de confirmer celui ramené de Rouen et ne pas s’éloigner un peu plus du Top quatre, déjà à distance respectable puisque Roanne et Fos comptent trois victoires de plus. Et alors que la prochaine journée le mènera chez le leader orléanais mardi, le SLUC sait qu’il serait bien inspiré de gagner ce soir dans son cocon de Gentillly. Pour continuer à croire à une bonne place, il n’y a plus vraiment de temps à perdre…

L'Est Républicain
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

LEON
Hall Of Famer
Messages : 6174
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 21:10

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Road trip à Nancy et à Aix-Maurienne

Messagepar LEON » dim. 18 mars 2018 11:03

l'ALM Evreux cède en fin de match face à Nancy
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 42455.html

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Road trip à Nancy et à Aix-Maurienne

Messagepar Alexdu27 » dim. 18 mars 2018 12:25

Il y avait vraiment la place pour s'imposer hier soir à Nancy, les deux équipes ont joué aux montagnes russes mais c'est bien Evreux qui perd à la fin. L'ALM comptait 9 points d'avance à 7 minutes de la fin avant de céder sous la très bonne défense du SLUC. Je suis partagé entre la déception et l'encouragement car cette nouvelle équipe peut faire de belles choses.

Evreux a fini par craquer

Image
Les Ebroïciens ont lâché prise en toute fin de match, hier soir à Nancy

On peut avoir dix-neuf ans et le sang froid d’un vieux briscard des parquets. Les Eurois l’ont vérifié à leurs dépens hier soir, puisque Enzo Goudou-Sinha leur a fait la leçon dans le dernier quart-temps. Alors que DeWayne Russell est de plus en plus ciblé par les défenses adverses, le jeune meneur international a parfaitement pris le relais de l’Américain dans le dernier quart-temps, en se montrant même décisif dans les deux dernières minutes.

Alors que Nancy menait de quatre petits points, Goudou-Sinha prit ainsi ses responsabilités, dégainant à 8 mètres pour donner sept longueurs d’avance aux siens. Avant d’offrir un caviar à Mickaël Var puis un autre à Florimont, et d’inscrire l’ultime panier du match. Rideau !

Voilà comment le SLUC Nancy a réussi à faire plier une équipe d’Evreux terriblement accrocheuse, au terme d’un combat féroce résolument placé sous le signe de la défense... Un combat que les Normands avaient pourtant débuté de la meilleure des manières. Après cinq minutes, l’ALM menait 9-0 et elle ne s’arrêtait pas en si bon chemin. Après neuf minutes, les locaux accusaient bientôt un retard de quinze unités (4-19). Un chiffre, un seul résumait alors le marasme ambiant : Evreux avait compilé une évaluation de 28, le SLUC de... -1 !

Malheureusement, cela n’a aps duré. Les Nancéiens sortirent progressivement la tête de l’eau, en trouvant Ivan Aska sous les panneaux (8 pts à la pause) et en dressant les barbelés en défense, à l’image d’un Gary Florimont combatif à souhait. Petit à petit, le SLUC grignota ainsi son retard avant de passer devant juste avant la pause (31-30). Les Nancéiens s’en sortaient bien.

Un 17-2 en quatre minutes

Evreux reprit sa marche en avant dès le retour des vestiaires dans le sillage d’un Ho You Fat efficace (19 points). Et quand les Normands prirent à nouveau neuf points d’avance sur un shoot bonifié de l’international letton Rihards Kuksiks (46-55, 33e), Gentilly replongea dans l’angoisse. Malgré l’énergie d’Ivan Aska (auteur de deux dunks de mammouth...), l’ALM tenait le bon bout.

Et puis, une banderille à 3 points de Gaëtan Clerc lança le coup d’envoi de la révolte nancéienne. Dans la foulée, Mickaël Var enquilla deux tirs bonifiés, Clerc ajoutant deux shoots pleins de hargne. De l’autre côté du terrain, les Normands se heurtaient à un mur, le SLUC défendant bec et ongles la moindre position, se jetant sur chaque ballon et coupant les lignes de passes... Dans un Gentilly transformé en chaudron, le SLUC passait ainsi un 17-2 aux Ebroïciens (63-57, 37e).

Steve Ho-You-Fat, encore lui, ramenait son équipe à -4 à un peu plus de deux minutes trente du gong. Rien n’était joué. On connaît la suite et la fin de l’histoire...

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Road trip à Nancy et à Aix-Maurienne

Messagepar Alexdu27 » mar. 20 mars 2018 12:49

L’Ébroïcien Théo Leon (presque) à la maison, à Aix

Après sa défaite à Nancy (73-63) samedi, l’ALM Evreux veut se relancer face à Aix/Maurienne, ce soir. Un match qui pourait ouvrir les portes du top 9 à la formation euroise.

Image
Le capitaine ébroïcien, Théo Leon, jouera dans son département d’origine ce soir, à Aix-les-Bains

Les Ébroïciens n’ont pas eu le temps de gamberger après leur défaite, samedi soir, sur le parquet de Nancy (73-63) : dès le lendemain, ils ont pris la route en direction de la Savoie, pour affronter, ce soir, Aix/Maurienne. Une équipe située juste derrière eux au classement (12e).

Hier matin, avant l’entraînement, le capitaine eurois Théo Leon et cinq de ses coéquipiers se sont accordé une petite séance de golf pour se détendre et s’occuper. Enfin, aujourd’hui, après une dernière session de shoots, les Ébroïciens auront l’occasion de laisser derrière eux la frustration du match de la semaine dernière. Car clairement, à + 9 pour l’ALM à un peu moins de dix minutes de la fin de la rencontre, « il y avait moyen de passer, précise le coach Fabrice Lefrançois. Nous avons un peu lâché dans le deuxième et le troisième quart-temps, en termes de dureté, notamment. Nous n’avons pas abandonné mais nous avons subi l’impact de Nancy. » Passée cette déception, le groupe s’est aussitôt concentré sur le match suivant, particulièrement important. En cas de victoire, il pourrait gagner une, voire deux places au classement et entrer dans le top 9 synonyme d’accession aux play-offs, le Graal après lequel courent les Ébroïciens.

Pour Théo Leon, ce déplacement est une sorte de retour aux sources. Le capitaine de 25 ans a évolué au sein du club d’Aix/Maurienne durant la saison 2014-2015. Et il connaît parfaitement bien la région pour être né à Chambéry, soit à moins de 20 km d’Aix-les-Bains. « Ça fait plaisir de revenir ici ! souligne le meneur. J’en garde de bons souvenirs. » La salle d’Aix, « n’est pas très grande mais il y a une grosse ambiance lors des matches importants. Pas autant qu’à Evreux, mais il y a un vrai public qui suit le basket. »

Des soutiens de poids

Ce soir, il y aura toutefois des Savoyards derrière les Normands : de nombreux membres de la famille et des amis de Théo Leon seront présents. Son club d’enfance, le Basket club novalaise a même organisé une soirée spéciale auprès de ses licenciés pour qu’ils puissent assister à la rencontre.

Bref, le capitaine de l’ALM sera plus que jamais à la maison. Et c’est bien pour cela qu’il sait parfaitement à quel point il est difficile de gagner à Aix. « Dans ce championnat, tout le monde peut battre tout le monde, à domicile. Et c’est encore plus valable ici », estime-t-il. Sans se mettre la pression, les Eurois vont avant tout, faire en sorte de réussir à « jouer et développer leur jeu ».

Turn-over à Aix/Maurienne

Avec 9 victoires et 14 défaites, l’équipe d’Aix/Maurienne est, actuellement, 12e du championnat. Elle a remporté ses deux dernières rencontres, à Quimper (69 à 64) et contre Poitiers (58-57).
Le coach Fabien Romeyer a effectué quelques changements au sein de son groupe durant la trêve hivernale. L’ailier américain Devin Sweetney et l’intérieur haïtien Marvin Dominique ont été remplacés par le Gambien Moses Sonko, 34 ans et le Suisse Jonathan Kazadi, 26 ans. Ce dernier s’est blessé au coude, lors d’un match contre Rouen, mi-février et il ne devrait pas revenir sur le parquet cette saison.
Par ailleurs, engagé dans un premier temps comme pigiste médicale, l’ancien Ebroïcien de 2,03 m, Kevin Corre, 32 ans, a signé jusqu’à la fin de la saison au sein du club savoyard.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

globiboulga
Hall Of Famer
Messages : 6660
Enregistré le : sam. 02 juin 2007 21:12
Localisation : Derrière l'arc !!!
Contact :

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Reprise du championnat avec la réception de Saint-Chamond

Messagepar globiboulga » mer. 21 mars 2018 5:44

scorpion27 a écrit :
globiboulga a écrit :Vous n'êtes qu'à deux matchs. L'humilité sera votre meilleur allié cher ami.


Notre club a toujours était humble ; sache le bien ! Sinon, il y a longtemps qu'il serait en zone rouge côté gestion.
Mais ce n'est pas en regardant derrière que l'on avance. Lefrançois a de l'ambition et il est même temps d'en avoir parce que sinon, là on finirait par disparaître du paysage pro.

On vient bientôt chez vous... tu vas vite comprendre, tu vas voir :)


Tu avais raison sur le résultat final scorpion...
Mais, contrairement à ce que tu pensais, j'e nai pas été du tout impressionné par le visage de ton équipe. Merci Ho You Fat qui a été insolent d'adresse, comme je ne l'ai jamais vu... :shock:
Mais pour le reste... Brooks s'est fait mange, le letton pas bon.
Walker, quel bon joueur.
Venez visiter le site officiel d'Aix-Maurienne : http://www.amsbasket.com/

scorpion27
Sophomore
Messages : 185
Enregistré le : mar. 01 nov. 2016 12:40

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Reprise du championnat avec la réception de Saint-Chamond

Messagepar scorpion27 » mer. 21 mars 2018 14:48

globiboulga a écrit :
scorpion27 a écrit :
globiboulga a écrit :Vous n'êtes qu'à deux matchs. L'humilité sera votre meilleur allié cher ami.


Notre club a toujours était humble ; sache le bien ! Sinon, il y a longtemps qu'il serait en zone rouge côté gestion.
Mais ce n'est pas en regardant derrière que l'on avance. Lefrançois a de l'ambition et il est même temps d'en avoir parce que sinon, là on finirait par disparaître du paysage pro.

On vient bientôt chez vous... tu vas vite comprendre, tu vas voir :)


Tu avais raison sur le résultat final scorpion...
Mais, contrairement à ce que tu pensais, j'e nai pas été du tout impressionné par le visage de ton équipe. Merci Ho You Fat qui a été insolent d'adresse, comme je ne l'ai jamais vu... :shock:
Mais pour le reste... Brooks s'est fait mange, le letton pas bon.
Walker, quel bon joueur.


En effet, mauvais match de l'Alm ce soir avec plusieurs joueurs défaillants par rapport aux journées précédentes mais ........... on gagne et c'est bien ça le principal. Et si Evreux gagne, ça veut aussi dire qu'ils ont su gérer malgré les difficultés, manque d'adresse etc ..... Ho you Fat traverse une période faste et après ça en sera un autre. Brooks par exemple et/ou Kuksiks. Je ne les ai pas sentis en difficulté hier soir malgré le score serré, ils ont su restés sereins et comme j'ai déjà dis, ils ont su gérer. Si il avait fallu monter leur niveau de jeu, je suis presque qu'ils pouvaient le faire.

scorpion27
Sophomore
Messages : 185
Enregistré le : mar. 01 nov. 2016 12:40

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Road trip à Nancy et à Aix-Maurienne

Messagepar scorpion27 » mer. 21 mars 2018 14:50

Mais Aix n'a pas été ridicule bien au contraire. Manque pas grand chose pour que cette équipe se remette à gagner.

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Victoire à Aix, road trip convaincant

Messagepar Alexdu27 » mer. 21 mars 2018 21:09

Victoire importante de l'ALM à Aix, hier soir. Cela permet à l'équipe de ne pas rentrer de son road trip sans aucune victoire, ce qui aurait été une vraie déception, compte tenu des prestations de l'équipe juste après la trêve. La victoire est logique contre Aix et je trouve qu'il y a beaucoup de similitude avec la prestation de l'équipe, samedi à Nancy. Sauf que cette fois l'équipe a retenu la leçon. On mène au score rapidement avec un premier écart, l'adversaire revient ensuite dans le match jusqu'à mené d'un petit point à la pause. Comme à Nancy, Evreux réalise un solide 3e QT, mais la différence c'est que dans le 4e QT, l'ALM ne s'est pas écroulée et a cette fois-ci gagné.

Là où la victoire est logique, c'est que Evreux a mené une bonne partie du match dont toute la 2e MT (pas une seule fois Aix est passé devant), la bataille du rebond a été gagné (31 à 20) et l'adresse aux tirs (53%) comme aux lancers-francs (88%) était au rendez-vous. Belle circulation de balle aussi avec 22 passes décisives. Je n'ai pas senti de doute, de panique même quand Aix a fait des rapprochés. Evreux a été tout en contrôle. En revanche, c'est le banc qui n'a pas été à la hauteur. Une déception car depuis la trêve et l'ajout des nouveaux joueurs, tous apportent. Hier, ce n'était pas le cas. Steeve est transformé depuis la trêve et les recrues, il est à 21,2 d'évaluation en 29 minutes et hier soir il a réalisé un match énorme, rien ne pouvait l'arrêter. Joli match de Damien Bouquet et il faut le souligner car ses prestations offensives ne sont pas toujours convaincantes. Caleb a été complet comme à son habitude. Kayembé solide en défense avec 11 prises tout en apportant des points (11). Mais dans l'ensemble bravo à l'équipe ! Elle la voulait cette victoire.

Evreux la méritait tant

Les Ébroïciens, en tête au tableau d’affichage en début de rencontre et durant toute la deuxième mi-temps, ont assuré leur succès en Savoie dans les dernières secondes. Le tout dans le sillage d’un énorme Steeve Ho You Fat (29 points).

Image
Steeve Ho You Fat a signé un grand match hier soir en Savoie, portant littéralement l’ALM Evreux

Les succès enregistrés face à Poitiers, en Savoie, et à Quimper ont ouvert d’autres perspectives à Aix/Maurienne. Douzième avec neuf victoires, les Savoyards regardent toujours dans le rétroviseur, pour assurer le maintien, mais aussi devant.

Le champion de France de Pro B 1997 recevait hier soir le 11e, Evreux (10 succès), avec le meneur savoyard Théo Leon dans ses rangs. Les Aixo-Mauriennais, toujours privés d’un arrière (Jonathan Kazadi est out), jouent bien le coup malgré un départ poussif (6-14). Le temps-mort de Fabien Romeyer tombe à pic et libère ses joueurs, qui s’engouffrent dans les trous de la défense d’Evreux, avec un 8-0 pour recoller puis un 11-2 magistralement orchestré par les meneurs. L’Américain Akeem Williams décoche trois flèches à longue distance (11 points au total), Hugo Suhard se montre à la hauteur en rotation et la défense locale monte en puissance.

Sous le cercle, Curtis Kelly, à la recherche de la confiance perdue, retrouve ses marques et donne dix points d’avance aux siens (30-20, 13e).

Les Ébroïciens laissent pas mal de munitions en route et butent régulièrement sur l’arrière-garde d’Aix/Maurienne, en place. Mais c’est à partir de cet instant que les visiteurs vont réagir. Steeve Ho You Fat et Damien Bouquet alimentent le score et gardent le cap pour l’ALM, qui revient tranquillement. Grâce au bel apport de Ruphin Kayembe (11 pts).

Evreux devant à dix minutes du buzzer

Le troisième quart-temps voit la troupe de Jerrold Brooks prendre les commandes de la rencontre, (50-57, 28e) alors qu’AMSB alterne le bon et le moins bien. Ho You Fat est monstrueux (déjà 26 points au compteur). Evreux gère le tempo du match et ne manque quasiment rien.

Les Savoyards restent cependant à l’aspiration, calés sous l’aileron arrière de leur adversaire. Prêts à bondir à la moindre baisse de régime de l’ALM, les Aixo-Mauriennais ne parviennent pas à égaliser en raison d’une panne d’adresse - récurrente - aux lancers francs. Dommage car Kevin Mendy, dans le viseur des arbitres hier soir, inscrit le panier de l’espoir. Rapidement douché par Caleb Walker dans le corner (71-75, 39e).

Le money-time est favorable à Evreux, qui scelle sa victoire avec Caleb Walker et Damien Bouquet. Aix/Maurienne peut avoir des regrets. L’ALM peut attendre sereinement les rencontres contre Denain et Vichy/Clermont, décisives dans la course aux play-offs.

« Une victoire collective »

Fabrice Le François (entraîneur d’Evreux) : « Je tiens à souligner la qualité du jeu d’Aix/Maurienne. Je suis très content de m’en sortir avec la victoire. On a bien contrôlé en deuxième mi-temps, en mettant des tirs importants. On savait que Curtis Kelly n’était pas adroit aux lancers francs. Alors on a fait des fautes pour l’envoyer sur la ligne plutôt que d’encaisser des paniers à deux points (Kelly 4/10 aux LF). C’est une victoire collective, avec 22 passes décisives. On a commencé par un 0-4 et on reste sur 8 victoires en 12 matches. Ce n’est pas le fruit du hasard. Il y a un cheminement, il faut continuer comme ça. »

Fabien Romeyer (entraîneur d’Aix/Maurienne) : « Evreux est une très bonne équipe. Mais on a été en mesure de prendre ce match. On n’y arrive pas, c’est une déception. Je retiens deux ou trois mauvais choix, surtout à la fin où on laisse un tir ouvert à trois points à Ho You Fat. On est durement sanctionné en retour. »

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Victoire à Aix, road trip convaincant

Messagepar Alexdu27 » jeu. 22 mars 2018 10:10

Evreux, les play-offs en ligne de mire

La victoire à Aix/Maurienne mardi soir a ouvert de belles perspectives à l’ALM Evreux, qui va maintenant rencontrer trois concurrents directs dans la course aux play-offs, avec Denain à domicile puis deux déplacements à Vichy/Clermont et Rouen.

Image
En l’emportant mardi en Savoie, les Ébroïciens ont repoussé Aix/Maurienne loin des play-offs

Avec cette 11e victoire (en 24 matches) décrochée sur le parquet de son poursuivant Aix/Maurienne, Evreux a clairement fait une bonne opération en restant à hauteur de Rouen, dans le sillage immédiat (un seul succès d’écart) de Denain et Vichy/Clermont, qui tiennent les derniers strapontins pour les play-offs. La réception des Denaisiens à la salle Jean-Fourré mardi prochain s’annonce déterminante pour la troupe de Fabrice Le François, qui a bien géré sa visite en Savoie. « On a bien contrôlé, en faisant preuve de caractère et en mettant des tirs importants. Je suis vraiment content », assurait d’ailleurs l’entraîneur ébroïcien.

Avec trois joueurs au-dessus de 20 d’évaluation globale, il peut être satisfait. Quant à Steeve Ho You Fat, il a rayonné sur le terrain de la halle de Marlioz. Le natif de Cayenne, formé à Cholet, a brillé proche du cercle, à longue distance et sur la ligne des lancers francs (10/11) ; réussissant au passage son record de points en carrière avec 29 unités.

Un collectif qui tourne rond

L’ancien ailier-fort de Pro A, 29 ans, est toujours dominant et surtout intouchable dans ce genre de situation. Son dernier tir en périphérie a d’ailleurs fait « ficelle »...

Adroits, dans le combat au rebond, les Ébroïciens doivent simplement surveiller leurs pertes de balle (19 à Aix-les-Bains) pour espérer s’installer, avant la dernière ligne droite de la saison, dans la première moitié de tableau.

Avec la forme affichée par Damien Bouquet, Ruphin Kayembe ou Caleb Walker, diabolique lui aussi alors qu’il est resté discret - en apparence - durant la rencontre, la formation de l’Eure a de quoi voir venir.

Paris Normandie
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Réception de Denain

Messagepar Alexdu27 » mar. 27 mars 2018 12:00

Match décisif pour l’ALM Evreux contre Denain

L’ALM Evreux (11e) reçoit Denain (9e) ce soir. Un match primordial pour l’accession aux play-offs. Vainqueurs d’Aix/Maurienne la semaine dernière (78-81), avec un Steeve Ho You Fat en feu, les Ébroïciens ont les armes pour confirmer leur bonne forme du moment à la maison.

Image
Steeve Ho You Fat réalise une excellente deuxième partie de saison

Comment expliquez-vous ces statistiques impressionnantes sur les cinq dernières rencontres ?

Steeve Ho You Fat : « Je joue mieux parce que l’équipe va mieux. J’arrive à trouver ma place plus facilement. Notamment avec Jerrold (Brooks, le meneur), qui fait bien jouer tout le monde mais aussi Alex (Gavrilovic, le pivot arrivé le 26 février). Il crée des espaces et attire la défense, je m’appuie sur ça et reste, ainsi, constamment concentré. On a une bonne alchimie, sans trop se connaître. Nous sommes tous les deux mobiles et polyvalents et cela génère plus de dangers sur le terrain. Par ailleurs, on a pas mal discuté avec le coach, on a redéfini le rôle de chacun et ça se passe vraiment bien. Personnellement, je me sens libéré de certains doutes, je me pose moins de questions, même plus du tout. J’ai juste envie de jouer. »

« Je n’ai pas l’impression d’être le doyen ! »

Après deux saisons, de 2011 à 2013, c’est actuellement votre troisième année à l’ALM, que retenez-vous de ces différentes périodes ?

« La première année avait été vraiment difficile pour moi. J’avais du mal à trouver mes repères, à prendre confiance. Je me remettais beaucoup en question au niveau du jeu. Puis j’ai travaillé et la saison suivante s’est très bien passée. On avait gardé le même groupe donc c’était sympa, on se connaissait par cœur, il y avait une vraie cohésion. En plus on gagnait (l’ALM avait terminé 2e de la saison régulière). Je me souviens que cela avait été dur de se séparer à la fin de la saison. Cette année, côté résultats, ce fut compliqué au début mais il y a toujours eu une bonne ambiance dans le groupe. L’environnement est très sain. »

Avec l’absence de Gytis Sirutavicius, l’ailier lituanien de 35 ans, c’est dorénavant vous le doyen. Est-ce que statut implique des responsabilités au sein de l’équipe ?

« Je m’étais mis pas mal de pression par rapport à cela, il y a quelques mois... Pour rien en fait parce que cela ne change pas grand-chose d’être le plus âgé ! Et je n’ai, d’ailleurs, pas le sentiment de l’être, parfois j’ai l’impression que c’est notre capitaine, Théo (Leon) le doyen. Et physiquement, je me sens hyper frais sur le terrain. »

Sirutavicius de retour à Evreux

Gytis Sirutavicius, l’ailier lituanien, blessé à la cheville depuis plusieurs semaines, a participé à la séance d’entraînement vendredi dernier. Il s’est, par ailleurs, exprimé dans une vidéo postée sur le site internet du club, dans laquelle il explique qu’il revient d’un séjour de deux semaines en Lituanie. Là-bas, il a été ausculté par deux docteurs, dont le médecin de l’équipe nationale. « J’ai fait de la rééducation pendant quinze jours avec le kiné, lui aussi en charge de l’équipe nationale. Et ça va mieux », précise-t-il. Sirutavicius ressent malgré tout, encore, des douleurs à la cheville et son retour sur le terrain n’est pas encore d’actualité.

« Faire le plein à domicile »

Au match aller, Denain avait battu l’ALM 73 à 63. L’équipe, entraînée par l’ancien coach d’Evreux, Rémy Valin (de 2007 à 2015), a remporté la Leaders Cup cette année (98-87, contre Orléans). Elle est, par ailleurs, allée jusqu’en quarts de finale en Coupe de France, où elle a été éliminée samedi dernier par Nanterre (Pro A) 79 à 66. En championnat, Denain reste sur deux défaites (73-95 à Saint-Chamond et 61-70 contre Blois). Lors de la dernière rencontre, les Nordistes ont perdu leur intérieur américain, Lance Goulbourne, qui s’est rompu le tendon d’Achille. Un peu plus tôt dans la saison, le pivot Jérôme Cazenobe s’était blessé au mollet (rupture du muscle soléaire) à Roanne. Il a été remplacé par Moustapha Diarra (2,04 m).
De leurs côtés, les Eurois restent, eux, sur quatre victoires en cinq matches. La semaine dernière, ils sont venus à bout d’Aix/Maurienne (81-78). Parmi les points positifs de cette rencontre, le coach Fabrice Lefrançois retient une belle démonstration de caractère de la part de son groupe : « À -10 dans le deuxième quart-temps, nous avons su réagir pour revenir. Nous n’avons pas paniqué et mis les tirs importants. » En revanche, « nous avons un peu manqué d’activité en défense, avec par moments, des super séquences et parfois du relâchement, souligne-t-il. Nous devons gagner en régularité sur cette activité. »
Tout le monde a apporté quelque chose dans ce match, ce qui est plutôt rassurant : « Nous avons les armes pour proposer d’autres choses, si, par exemple, Steeve connaît une baisse de régime. » Niveau comptabilité, l’ALM devrait encore enregistrer 6 victoires (sur 10 rencontres) pour accéder aux play-offs. Elle espère parvenir à « faire le plein à domicile ».

Paris Normandie


Les échos venus d'ailleurs :

Encore amoindri, Denain mise sur l’effet coupe de France

Denain Voltaire sera encore privé de deux joueurs majeurs pour son déplacement en Normandie : Cazenobe (remplacé par Diarra) et Goulbourne. Il faudra encore serrer les dents et s’appuyer sur l’excellente sortie face à Nanterre en coupe samedi dernier. Le point avec Rémy Valin.

Image
Rémy Valin et ses joueurs doivent encore serrer les dents en attendant

Quels enseignements tirez-vous de la coupe de France ?

« On a fait un vrai bon match contre une équipe de Pro A. On a eu beaucoup de situations intéressantes en attaque. On a mis quarante point en première période, ce qui est positif. Il y a juste eu quatre minutes en trop à la fin. On a été dominés au rebond, ce qui est logique. On est sortis la tête haute de cette coupe. C’est juste dommage de ne pas avoir pu jouer un seul match à la maison. »

Toujours sans Goulbourne à Évreux, la coupe a-t-elle permis de prendre des repères dans une autre configuration ?

« On a joué avec Antoine (Wallez) et Jean-Philippe (Dally) en quatre. C’est la configuration qu’on va reproduire. Normalement, on récupérera Jérôme (Cazenobe) contre Nancy ainsi que le joker médical de Goulbourne. L’intérêt de la coupe, c’est qu’on joue au lieu de s’entraîner. Les joueurs préfèrent ça même si on a des gros matches à répétition (Blois, Saint-Chamond, Nanterre). »

Où en êtes-vous de la recherche du joker médical, quel profil souhaitez-vous ?

« On cherche un poste 4, athlétique, qui peut prendre des rebonds. On va voir si ce sera plutôt un shooteur ou un driver. Il faut avoir le meilleur joueur possible dans notre enveloppe. Il faut qu’il s’intègre bien dans notre collectif. On espère finaliser ça vite. »

L’adresse à trois points pose problème, comment vivez-vous ça ?

« On a été très très adroits à trois points pendant longtemps. Il faut apprendre à jouer autrement et gagner des matches autrement qu’avec cette adresse. Blois en a profité en nous fermant la raquette. Peut-être que d’autres le feront. Mais quand ça va revenir… On a des joueurs adroits et à un moment donné, ça va revenir, ça ne peut pas durer. »

La Voix du Nord
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA

Avatar du membre
Alexdu27
All Star
Messages : 4078
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 19:37
Localisation : Pas loin de Paris...

Re: [ALM EVREUX] 2017-2018: Solide victoire contre Denain

Messagepar Alexdu27 » mer. 28 mars 2018 22:15

L'ALM a montré un joli visage hier soir contre Denain. Si le 1er QT était offensif (24-26), dès le 2e QT, Evreux a monté d'un cran sa défense tout en continuant à bien attaquer le panier. Cela a continué au retour des vestiaires et l'écart est monté à 29 points d'écart au cours du 4e QT pour au final être de 18 points. Au passage, on prend aussi le goal-average. Les deux clés du succès ont été l'agressivité défensive (70 points encaissés) et le joli passing-game (26 passes). Tout le monde a scoré, le temps de jeu a été bien réparti. Steeve Ho You Fat excellent depuis la phase retour, a manqué sa rencontre et c'est un mal pour un bien, d'autres joueurs ont brillé et ont permis à l'ALM de l'emporter. On note 7 joueurs à plus de 10 d'évaluation, preuve que le danger venait de partout.

Les échos venus d'ailleurs :

Denain prend l’eau à Évreux

Ce mardi soir, dans l’Eure, l’équipe de Denain a été corrigée par l’ALM Évreux et s’est inclinée 88-70.

Image
Les 18 points de Yunio Barrueta n’ont pas été suffisants pour que Denain s’impose

Les hommes de Fabrice Lefrançois n’ont laissé aucune chance à ceux de l’ancien coach d’Évreux, Rémy Valin. Les Ébroïciens ont déroulé pour finir à + 18 contre une équipe de Denain qui n’a pas vu le jour.

Le premier quart-temps, très équilibré entre les deux formations, ne laissait pas présager un tel écart. Le meneur de l’ALM, Jerrold Brooks, prenait les choses en main dès le début, mettant un quatre sur quatre, soit 9 points durant les dix premières minutes de jeu. En face, l’ailier Yunio Barrueta lui répondait avec le même pourcentage au shoot et trois tirs à trois points. Ce qui permettait aux visiteurs de mener de deux longueurs à la fin du premier quart-temps : 26 à 24.

Une avance qui n’a pas duré longtemps puisque dès la reprise, Caleb Walker, puis Kevin Lavieille et enfin Theo Leon enchaînaient les paniers et donnaient l’avantage aux locaux : 31-26. L’arrière Thomas Bropleh stoppait la série euroise (33-31), mais leurs adversaires avaient mis en place leur jeu collectif et construisaient patiemment leurs attaques. En défense, Yo You Fat et ses équipiers marquaient de très près Barrueta qui peinait, alors, à prendre ses shoots. À la pause, l’ALM avait passé la barre des dix points et menait 47 à 36.

Les locaux beaucoup plus agressifs

Au retour des vestiaires, Denain semblait reprendre la main, grâce à Antoine Wallez et Ywen Smock (47-40). Mais Waker puis Brooks (21 points sur l’ensemble de la rencontre, il termine meilleur marqueur) mettaient rapidement fin aux intentions des visiteurs. Le match a d’ailleurs sûrement été plié lorsque le meneur américain rentrait un trois points à la fin de la possession et redonnait un avantage conséquent aux siens : 56-44.

Dans la raquette, Ruphin Kayembe (15 points au total) était intenable et obtenait les deux points plus la faute. Beaucoup plus agressifs que leurs adversaires, les Ébroïciens réussissaient à piquer des ballons et à assurer la finition ensuite. Ils s’envolaient à + 21. Tandis qu’à l’inverse, les Denaisiens n’étaient plus en réussite au tir et subissaient le jeu d’Évreux.

« On commence à être un peu cramé physiquement »

À dix minutes de la fin du match, les locaux faisaient la course en tête 67-48 et rien ne semblait pouvoir inverser la tendance. Les visiteurs ont, néanmoins, remporté le dernier quart-temps mais d’un petit point seulement (22 à 21), n’inquiétant pas les Eurois.

Le résultat de ce match est « logique », selon Rémy Valin, le coach Denaisien. « On commence à être un peu cramé physiquement, on a fait un gros match contre Nanterre en Coupe de France, le week-end dernier. On enchaîne les rencontres, avec un effectif réduit, au bout d’un moment, cela devient difficile de tenir. Surtout face à une belle équipe d’Évreux. On savait qu’il ne fallait pas laisser s’installer l’euphorie dans cette salle et on a fait tout le contraire. Nous n’avions pas les armes pour nous imposer », soulignait-il à la fin de la rencontre.

La Voix du Nord
La mort du sport est programmée tant la corruption et les matchs truqués ont pris le dessus !

Tariq Abdul Wahad, formé à l'ALM et premier joueur français à avoir intégré la NBA